Test 50 Cent : Bulletproof G Unit Editon

Le par  |  1 commentaire(s)
Autant vous prévenir tout de suite, "50 Cent : Bulletproof G Unit Editon" est un jeu bourrin et violent. Fifty peut tuer ses adversaires à mains nues ou leurs péter les cervicales en les attrapant par derrière. En ramassant des armes, il pourra aussi les planter à coups de couteaux, les buter à coups de flingues, mitraillettes, et autres fusils à pompes. Plus d’une douzaine d’armes seront disponibles. Et ce n’est pas tout, une fois vos ennemis descendus, il faudra encore filer des coups de pieds aux cadavres jonchés sur le sol pour récupérer du  fric, des bijoux et pleins d’autres objets utiles à votre progression. Avec une telle dose de violence, pas étonnant que ce soft soit déconseillé aux moins de 18 ans. Autre limitation, le jeu est strictement en anglais, sans sous-titres. Il vous faudra donc maîtriser la langue de Shakespeare pour comprendre un temps soit peu les subtilités du scénario.

  

Coté caméra, rien de nouveau depuis le tutorial. Celle ci reste constamment fixée en vue plongeante. Bon ok, le jeu se déroule dans un décor urbain, mais ce n'est pas une raison pour bloquer la caméra sur le bitume ! Résultat, puisqu’il est impossible de regarder vers l’horizon, vous passerez votre temps à fixer le radar pour vous déplacer.

  

Coté jouabilité, c’est plutôt correct. Votre personnage se déplace de manière assez intuitive et uniquement au stick analogique. Les phases de combats sont, elles aussi, assez simples à prendre en mains et il vous faudra peu de temps pour venir à bout de tous les ennemis d’un secteur. Ces derniers ne sont d’ailleurs pas très malins. Et c’est, bien entendu, un autre aspect négatif de ce soft. A cause d’une IA mal travaillée, les combats deviennent vite répétitifs et inintéressants. Les ennemis sont prévisibles : en cas de grosses difficultés, il vous suffira de revenir sur vos pas pour que vos adversaires vous laissent tranquille.

  

Ramasser des dollars vous permettra de faire des emplettes dans les différents magasins. Vous pourrez acheter des armes, des vêtements, et surtout de la musique. La musique est sûrement l’aspect le plus intéressant de ce soft. L’interface du menu vous permet de sélectionner votre playlist parmi les différents album de 50 Cent. Une fonctionnalité plutôt sympa que l’on aimerait pouvoir retrouver plus régulièrement sur d’autres jeux. Toujours du coté des sonorités, les voix des personnages célèbres, que vous rencontrerez au cours de cette aventure urbaine, sont les voix originales. Dommage toutefois qu’elles ne soient pas sous-titrées. Les bruitages et autres effets spéciaux sont quant à eux assez classiques.

  

Au niveau de l’affichage, en revanche, c’est plutôt faible. Les objets graphiques manquent cruellement de détails et la caméra bloquée ne vous permettra pas d’apprécier la profondeur du décor en 3D. Compte tenu des capacités de la PSP, on aurait pu s’attendre à mieux. Les couleurs sont fades et même les vidéos entre les différents stages ne sont pas à la hauteur de beaucoup de jeux sur PSone !

  

D'une manière plus générale, ce jeu ne semble pas terminé. L'ensemble manque cruellement de ces petits détails qui font d'un simple jeu un hit. Un exemple de ce travail non-abouti : les armes sont réparties dans un menu en forme de barrillet de revolver. Sympa comme idée. Mais pourquoi le barrillet ne tourne-il pas lorsque l'on change d'arme ' Vous me direz que ce n'est qu'un détail, mais malheureusement, la totalité du soft souffre de cette impression d'inachevée.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #170081
il porte bien son nom....50 cent. De la musique à 50 cent, un look à 50 cent, un jeu à 50 cent, le tout vendu à des millions de dollars.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]