Test Amazon Kindle DX : un livre électronique

Le par  |  5 commentaire(s)

Lecture conviviale et autorotation
La lecture est très agréable pour des livres classiques (texte noir sur fond blanc). Le passage d'une page à l'autre prend environ 1 seconde. Nous avons poussé l'expérience plus loin en ajoutant des magazines, des BD et des livres audio.  Cela a été concluant pour tous hormis pour le Bande Dessinée en couleurs ou les restitutions de gris manquent de nuance. La fonction de rotation automatique (auto, portrait et portrait inversé, paysage et paysage inversé) est un vrai plus même si elle est parfois trop sensible. Il suffit d'incliner le Kindle DX pour que la page s'oriente en conséquence. La fonction peut être inhibée via le menu Aa. Quand on est en mode paysage les boutons Page suivante et Page précédente ne coïncide plus du tout et c'est relativement pénible.

Front with PDF   kindle rotation1

Organiser et ouvrir ses documents
Le bouton Home rassemble tous les contenus présents dans votre mémoire, c'est en quelque sorte l'index des livres ou votre page d'accueil. Vous pouvez vous déplacer avec le curseur et choisir de n'afficher que vos documents personnels, abonnements, livres, tous vos éléments, seulement les plus récents, afficher les fichiers par titre ou auteur en cliquant sur l'axe rotatif. Dommage, qu'il n'y ait qu'un seul l'affichage en mode texte listé. Un mode affichage en icône aurait été une alternative très pratique.

kindlehome1   kindlehome2

Les senus s'adapte en fonction
Le menu s'adapte à la page affichée en cours (bouton menu). Dans le menu principal, vous pourrez activer le sans-fil 3G, accéder au Kindle Store, effectuer une recherche, régler les paramètres, accéder aux fonctions expérimentales et synchroniser vos éléments. Lors de la lecture d'un livre, d'autres fonctions en rapport sont encore possibles. Afficher la couverture du livre, retourner au début, aller à la page n°, effectuer une recherche dans le document, ajouter un signet ou mettre en surbrillance du texte, consulter ses notes. L'autre moyen plus direct de rechercher un passage est de presser la barre d'espace et de saisir au clavier ses mots-clés. Pour saisir un caractère accentué ou spécial pensez à la touche "SYM".

kindlea   kindleb

Menu texte (bouton AA)
En pressant la touche clavier AA, de confortables options de lecture apparaissent. Le choix entre 6 tailles de caractères texte est un plus indéniable. Malheureusement, cela ne fonctionne pas avec les PDD, uniquement avec les documents de l'Amazon Kindle (*.azw). Les autres options sont le "Words per Line" (Nombre de mots par ligne), la configuration du Text-to-Speech (actif ou pas, vitesse de lecture, voix féminine ou masculine). Ces deux fonctions ne sont encore valables que pour les AZW ! Enfin, la dernière fonctionnalité, "Screen Rotation" concerne la rotation d'écran automatique ou imposée, au choix tous documents confondus.

kindle4   kindle5

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #607871
Avant la couleur et le poids certes importants, il faudra trouver un moyen de le proposer à un prix attractif (à moins de 150 euros, les e-reader se vendront comme des petits pains à Noël).
Après tout on peut imaginer des e-readers dédiés aux livres de poche (N&B formats plus compact) et d'autres plus tard qui remplaceront les magazines et journaux (format A4 + couleur).
Chercher à faire tout tout de suite risque surtout d'amener les constructeurs à passer à côté du marché.
Le #608531
avec la numérisation du livre et au vu de ce qu'il se passe pour la musique, je ne vois qu'une catastrophe pour le monde du livre.
jugez vous même : la musique peut compter sur les concerts pour s'en sortir, la vidéo sur les salles de ciné... il n'y a aucune porte de sortie pour le livre. Qui ira acheter un livre s'il est dispo sur le réseau pirate ? personne. La numérisation du livre va réduire considérablement la rémunération des auteurs et l'offre. N'étant qu'un internaute, j'imagine que les éditeurs l'ont bien compris. Je ne vois donc pas comment le Kindle et les autres périphériques du même type pourront se développer.
Le #609931
Dommage qu'on ne trouve pas une fonction 'bloc-note' comme sur l'iLiad d'iRex, pour prendre des notes à main levée. C'est pratiquement celle que j'utilise le plus sur mon iLiad.
Le #610491
J'emprunte ce texte - qui fait réfléchir aux enjeux réels d'un objet comme le Kindle - au site http://www.mobileread.com/forums/showthread.php?t=69601&highlight=glin spécialisé dans les liseuses :

===============
je n'ai toujours aucune liseuse et pourtant ce n'est pas faute d'en avoir envie !
Un Kindle DX ou mieux encore peut-être un Nook (de toute façon non disponible hors des Etats-Unis, ce dernier, hélas) ? Voilà qui me plairait : avoir des quantités de livres sous la main, les emporter dans mes nombreux voyages.... Ah, quelle joie ce serait !
Seulement voilà, je veux pouvoir me procurer des livres récents, essais, gros ouvrages techniques, dictionnaires etc. etc. et le choix pour l'instant le plus large semble bien être celui d'Amazon, malheureusement, ce qui me conduirait au Kindle...
Bien. Imaginons : j'achète un Kindle et je me procure sur Amazon une quantités de ces gros livres que j'adore (des livres qui peuvent coûter 20€ pièce ou davantage, y compris en version Kindle...). J'en achète peu à peu des dizaines, peut-être des centaines, pour des dizaines puis des centaines d'euros... Le temps passe, les mois, les années..
Et puis un beau jour je tombe amoureux d'une nouvelle liseuse : la Gnyuuup.
Je veux abandonner Kindle....

AAAAAARRRRRHHHHHH.... mais je ne peux pas !!! Je perdrais avec mon dernier Kindle des centaines de livres, des centaines d'euros.... car je ne peux pas faire glisser mes livres achetés sur Amazon pour le Kindle sur mon nouveau Gnyuuupp. Et me voilà pour la vie contraint d'acquérir un nouveau Kindle chaque fois que le mien est obsolète... nolens volens il me faudra donc deux liseuses la Gnyuuup et le Kindle, à jamais...
Me voilà esclave.... obligé de servir une rente à vie à Amazon pour continuer à jouir de mes livres... Quel cauchemar !!!

La liseuse est-elle donc un outil de l'éternel présent ? Uniquement fait pour ceux qui ne veulent ou ne savent se projeter dans le futur ? Ceux qui jettent un livre dès que lu ?

Quelque chose ne semble pas tourner rond dans cette technologie nouvelle non ?? Ou bien je me trompe complètement ? (j'aimerais...)
==============

Le #1007432
onyxs a écrit :

J'emprunte ce texte - qui fait réfléchir aux enjeux réels d'un objet comme le Kindle - au site http://www.mobileread.com/forums/showthread.php?t=69601&highlight=glin spécialisé dans les liseuses :

===============
je n'ai toujours aucune liseuse et pourtant ce n'est pas faute d'en avoir envie !
Un Kindle DX ou mieux encore peut-être un Nook (de toute façon non disponible hors des Etats-Unis, ce dernier, hélas) ? Voilà qui me plairait : avoir des quantités de livres sous la main, les emporter dans mes nombreux voyages.... Ah, quelle joie ce serait !
Seulement voilà, je veux pouvoir me procurer des livres récents, essais, gros ouvrages techniques, dictionnaires etc. etc. et le choix pour l'instant le plus large semble bien être celui d'Amazon, malheureusement, ce qui me conduirait au Kindle...
Bien. Imaginons : j'achète un Kindle et je me procure sur Amazon une quantités de ces gros livres que j'adore (des livres qui peuvent coûter 20€ pièce ou davantage, y compris en version Kindle...). J'en achète peu à peu des dizaines, peut-être des centaines, pour des dizaines puis des centaines d'euros... Le temps passe, les mois, les années..
Et puis un beau jour je tombe amoureux d'une nouvelle liseuse : la Gnyuuup.
Je veux abandonner Kindle....

AAAAAARRRRRHHHHHH.... mais je ne peux pas !!! Je perdrais avec mon dernier Kindle des centaines de livres, des centaines d'euros.... car je ne peux pas faire glisser mes livres achetés sur Amazon pour le Kindle sur mon nouveau Gnyuuupp. Et me voilà pour la vie contraint d'acquérir un nouveau Kindle chaque fois que le mien est obsolète... nolens volens il me faudra donc deux liseuses la Gnyuuup et le Kindle, à jamais...
Me voilà esclave.... obligé de servir une rente à vie à Amazon pour continuer à jouir de mes livres... Quel cauchemar !!!

La liseuse est-elle donc un outil de l'éternel présent ? Uniquement fait pour ceux qui ne veulent ou ne savent se projeter dans le futur ? Ceux qui jettent un livre dès que lu ?

Quelque chose ne semble pas tourner rond dans cette technologie nouvelle non ?? Ou bien je me trompe complètement ? (j'aimerais...)
==============


tu oublies que des liseuses de livres d'amazon existent sur tablette (ipad notament mais certainement android), sur pc et probablement aussi sur mac. Et si tu poursuis ta recherche tu trouveras certainement la manière d'enlever les drm de ces fichiers si vraiment tu étais bloqué...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]