Test BioShock Infinite

Le par  |  1 commentaire(s)
BioShock Infinite - vignette

Jouissant d'une aura bien-aimée des joueurs depuis son premier volet en 2007, la série BioShock met en avant son troisième volet. Avec BioShock Infinite, nous ne retournerons pas dans la cité sombre et glauque de Rapture, mais dans une ville absolument lumineuse et spectaculaire : Columbia. Toutefois, il est clair que derrière cette apparence ultra lisse se cache de sombres desseins. Reste à savoir si ce revirement d'environnement et de background joue en la faveur de cette nouvelle aventure.

Pour beaucoup de joueurs, BioShock est synonyme de qualité, d'immersion, d'une direction artistique quasi-impeccable. En effet, la série de Irrational Games nous a séduit lors de son arrivée en 2007, arborant une approche plus scénarisée des FPS habituels. Largement axé steampunk, le jeu nous plongeait dans une ville de toutes les décadences au début des années 1900 : Rapture. Cette cité sous-marine a fait l'objet de deux épisodes, mais se révèle désormais remplacée par un tout autre environnement dans le cadre de BioShock Infinite. Pour l'occasion, il s'agira d'un cas quasi-inverse : une cité aérienne et très lumineuse, pleine de vie et de bonne humeur : Columbia.

BioShock Infinite se déroule en 1912 et débute sur les côtes du Maine. Vous incarnez Broker DeWitt, un détective privé qui a pour objectif de se rendre à Columbia pour ramener une certaine fille à New-York. Sa mission est faite à contre-coeur et pour cause : DeWitt est un détective peu scrupuleux qui a déjà mis les mains dans de sales affaires, ce qui lui a irrémédiablement mené à des ennuis. Joueur dans l'âme et complètement ruiné, notre homme se jettera sur l'occasion « d'effacer la dette » à condition de ramener cette jeune fille aux Etats-Unis. Débarqué au milieu de nulle part et aux abords d'un phare, DeWitt devra trouver le moyen de rejoindre Columbia, quand bien même il ne sait pas trop comment tout cela va se passer.

BioShock Infinite - 1 BioShock Infinite - 2 

Clairement, les premiers instants de jeu font énormément penser au premier volet de la série : débarquement en pleine mer et pendant la nuit, entrée dans une étrange tour et arrivée dans une étrange ville qui mêle fascination et appréhension. Alors que le premier BioShock jouait à fond la carte du steampunk à l'atmosphère sombre, cet épisode tend à nous confronter à une sorte de bien-être malsain. En effet, vos premiers pas dans la ville de Columbia met en avant une sorte de paradis : les autels pour prier, des habitants habillés comme des anges, une nature verdoyante et extrêmement apaisante... tout cela semble si irréel et surfait ! Ainsi, les débuts du cheminements se font dans une ambiance de curiosité, teintée d'interrogations en tous genre : une superbe entrée en matière pour nous immerger dans l'hisroire, en somme.

Sans dévoiler les tenants et les aboutissants du scénario – ce qui constitue l'un des attraits majeurs du jeu – nous pouvons tout de même souligner que les habitants de la ville de Columbia vouent un véritable culte à un certain Comstock, « le Prophète » comme ils aiment à l'appeler. En effet, il décrit avoir effectué de nombreuses guerre et en être toujours sorti victorieux, dans l'optique de sauver ses prochains. Tout ceci combiné à d'immenses statues dorées à son effigie, des discours à la foule à toute heure fait largement penser à une forme de propagande. De plus, les autochtones sont étrangement tous 100 % américains, alors que cette population est connue pour sa mixité. Nous apprendrons bien assez vite que le jeu met en avant le racisme, mettant en cause la place des étrangers au début du siècle dernier selon les pères fondateurs des États-Unis. Ce malaise, bien mené, apporte un vrai avantage au scénario, et formera par ailleurs un fait majeur plus tard dans le jeu.

BioShock Infinite - 3 BioShock Infinite - 4 

Dans le même style
  • Test Bioshock 2
    L’officialisation de Bioshock 2 aura engendré bien des réactions auprès des joueurs et des fans craignant la surexploitation d’un filon vidéoludique. Au fur et à mesure que l’échéance approchait et que les informations sur le ...
  • Test Bioshock PS3
    Sorti sur PS3 mi-octobre dernier, les aficionados de la console de chez Sony auront attendu plus d’un an avant de pouvoir goûter au très bon Bioshock sorti en août 2007 sur 360 et PC. Malgré cette année destinée à réaliser ...
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1282992
Ce jeu est tout simplement super!
En plus il n'est pas trop cher (je l'ai acheté à 24&euro
Si vous le cherchez à ce prix là,allez jeter un oeil sur ce site:
http://www.goclecd.fr/acheter-bioshock-infinite-cle-cd-comparateur-prix/
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]