Test Bitdefender GravityZone Advanced Business Security : le Cloud en renfort

Le par  |  0 commentaire(s)

On l'a vu, l'objectif de Bitdefender GravityZone Advanced Business Security est de proposer une plate-forme unique qui réunit l'ensemble des services de sécurité nécessaire à une structure professionnelle.

Pour ce faire, la solution mise sur l'expertise de Bitdefender dans la sécurité acquise au fil de nombreuses années. On y trouve les modules habituellement proposés dans les suites antivirales de l'éditeur (voir notre test de Bitdefender Total Security Multi-Device 2016) : antimalware, antispam, antivirus à surveillance comportementale, protection contre les menaces Zero-day, contrôle des applications et du sandboxing, pare-feu, protection contre le phishing...

Ces éléments, nous les connaissons bien puisque la plupart sont déjà proposés dans Bitdefender Total Security et l'éditeur est très régulièrement désigné comme le numéro un de la protection par les principaux laboratoires spécialisés dans les tests antivirus. Inutile donc de nous attarder sur ces modules en particulier, puisque la réelle orientation de GravityZone se situe dans la gestion depuis le Cloud.

Le premier aspect intéressant de la suite est sa capacité à s'adapter aux plateformes en place. GravityZone est ainsi compatible avec Windows, Linux, Mac OS et sur les serveurs Linux et Windows. Du côté des environnements virtuels, la suite est compatible avec VMware, Citrix, Microsoft Hyper-V et la plupart des hyperviseurs du marché.

Le centre de contrôle affiche en quelques graphiques l'évolution du parc administré et sa santé générale. On peut y constater l'activité des malwares, leur récurrence ou encore les postes les plus sujets aux attaques.Une trentaite d'informations de sécurité peuvent ainsi être affichées.

Bitdefender-gravityzone-dashboard

Viennent ensuite les actions et la gestion à proprement parler du parc informatique. L'onglet réseau permet de visualiser les postes selon une organisation sur mesure. On repère facilement l'IP de chaque machine, et un simple clic permet d'accéder à la fiche détaillée du poste.

On accède ainsi à quelques renseignements, notamment sur la version de l'OS installé, la date des dernières mises à jour de l'agent de sécurité installé, son activité ainsi que si les modules de protection sont activés ou non. Il est possible de changer la politique appliquée à chaque poste en la personnalisant, ce qui permet d'aller au-delà de la gestion des simples packages mis en place lors de l'installation.

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]