Test Borderlands 2

Le par  |  2 commentaire(s)
Borderlands 2 - vignette

Très attendu par les fans du premier épisode, Borderlands 2 renoue à nouveau avec une prise en main à mi-chemin entre le FPS et des mécaniques empruntées aux hack'n slash, enrichissant de ce fait la durée de vie et le taux de rejouabilité. Cette suite toujours signée Gearbox apporte-t-elle une révolution ou une simple évolution dans la série ? Réponse dans le test.

Ayant créé la surprise lors de sa sortie en 2009, Borderlands a su intéresser les joueurs en raison de son gameplay atypique à base de FPS, mais mêlé d'éléments RPG, voire de hack'n slash. En y ajoutant la possibilité d'effectuer l'ensemble de la campagne du jeu en coopération jusqu'à quatre joueurs, il n'en fallait pas plus pour se convaincre de la durée de vie particulièrement importante du jeu de Gearbox. C'est d'ailleurs l'un des principaux arguments de son succès. Logiquement, le studio de développement s'est lancé dans la conception de Borderlands 2, une suite qui était initialement annoncée comme une surenchère en matière de contenus, tout en apportant quelques correctifs pour assurer une prise en main immédiate et intuitive.

Dans ce nouvel épisode, il sera toujours question de voyager sur la planète Pandore et ce, quelques années après la fin de la première aventure. Les quatre chasseurs de l'Arche de l'époque sont toujours présents, et Roland – l'un d'entre eux – a mis en place une résistance face à l'entreprise Hyperion et sa tête pensante qui se fait appeler Le Beau Jack, dans une optique de liberté. Car en effet, la population de Pandore a été asservie par ce nouvel ennemi, bien destiné à assouvir sa soif de puissance et de richesses. Et pour cela, il a bien l'intention de réveiller un pouvoir avec une certaine clé de l'Arche...

Borderlands 2 - 1 Borderlands 2 - 2 

Dès le début de l'aventure, une brève introduction des nouveaux chasseurs de l'Arche sera de mise dans le cadre d'une cinématique qui se clôture par un assaut des forces d'Hyperion, vous laissant pour mort dans les contrées glacées de Pandore. Vous devrez sélectionner votre personnage entre Axton, Maya, Salvador et Zer0. Les trois premiers personnages ne sont guère inédits pour les fans de la série, puisqu'ils reprennent majoritairement les capacités de Roland – le commando – Lilith – la sirène – et Brick, le tank de service. Toutefois, Salvador se verra attribué le statut de Défourailleur, puisqu'il aura la faculté de sortir deux armes en même temps pendant son Hyperphase. Zer0, quant à lui, dispose plus ou moins des mêmes facilités en tant que sniper que Mordecai du premier volet, à l'exception qu'il dispose d'une Hyperphase baptisée Leurr3 qui lui permet de se rendre invisible l'espace de 5 secondes, dans l'optique de fuir ou d'effectuer un coup critique à ses ennemis.

Dans l'absolu, les nouveaux personnages n'apportent pas une totale originalité par rapport à ceux du volet précédent, mais ils disposent d'arbres de compétence – toujours axés sur trois types de capacités – bien différents et surtout plus riches en possibilités. C'est en cela que tout s'articule, puisque les gains de niveaux d'expérience permettent de placer un point de compétence dans une fonction souhaitée. Il faudra d'ailleurs bien réfléchir à l'orientation que l'on souhaite de son personnage, puisque le niveau maximal – 50 – ne permet pas de terminer l'ensemble de l'arbre. En cas d'erreur dans le paramétrage en cours de partie, vous pourrez toujours remettre les compteurs à zéro et redéfinir vos compétences. Une autre nouveauté est également de mise : le niveau de Brutasse. Ce dernier se calcule selon les défis remportés ( par exemple tuer X ennemis avec une arme incendiaire ), et permet de d'utiliser des points spéciaux qui améliorent vos caractéristiques de dégâts, la capacité de votre bouclier, voire la précision de vos flingues.

Borderlands 2 - 3 Borderlands 2 - 4 

Si le scénario de ce second volet n'est pas des plus transcendants, il est important de souligner qu'il se veut plus développé, notamment par la présence de phases en dialogue en lieu et place des simples bulles d'acceptation de missions du premier opus. L'histoire est ainsi plus captivante, et réserve quelques petites surprises. Bien évidemment, on ne joue pas à Borderlands pour l'histoire, mais la saveur est ici accentuée par un humour décapant qui ne lésine pas sur les propos crus, voire trash. C'est ce second degré largement assumé et plus présent que dans le volet précédent qui laisse place à une certaine légèreté et quelques ricanement en coopération avec des amis.

Dans le même style
  • Test Risen 2 : Dark Waters PS3
    Après un premier volet plutôt intéressant dans son gameplay, bien que certains aspects étaient encore perfectibles, le studio Pyranha Bytes nous propose Risen 2 : Dark Waters, un épisode qui diffère en termes d'environnements, pour ...
  • Test Ghost Recon Advanced Warfighter 2 PS3
    Décidément Tom Clancy, célèbre auteur américain de best-sellers, a les épaules bien larges. Car un nouvel opus d'une des nombreuses sagas qui porte son nom parvient une fois de plus jusqu'à nos supports. Après les Splinter Cell et ...
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Questions / Réponses high-tech
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1055082
Génial ce jeu!Et en plus on peut le trouver pas cher!
http://www.goclecd.fr/acheter-borderlands-2-cle-cd-comparateur-prix/
Le #1058992
"révolution ou évolution", bah un jeu qui garde exactement le même fonctionnement ne peut pas être une révolution, pas besoin de se poser la question...
Et heureusement les joueurs qui vont y jouer s'en doute déjà et ne risque pas d'être déçu.
Déjà fini 2 fois, et une fois avec l'extension.
Continue en mode Chasseur Ultime.

D'ailleurs j'en profite pour dire à ceux qui compte acheter l'extension : faite là AVANT d'arriver au dernier "chapitre" du jeu (quand on doit aller au bunker).
Car les ennemies de l'extension sont niveau 30 (à peu de chose près) et drop que des trucs minables...
Par contre la salle au trésor est réellement un trésor (une dizaine de coffre dont au moins 4 spéciaux qui proposent des violets, sans doute des oranges en ultime).
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]