Test Burnout Revenge

Le par  |  0 commentaire(s)

Ce qui va vous scotcher dès le lancement de la première course, ce sont assurément les graphismes nouvelle génération. Les précédents opus étaient très bien fournis de ce côté, et la HD rend tout ça magnifique. Au menu : de beaux effets de lumières sur les carrosseries, une modélisation des véhicules très propre, des effets de particules dans tous les sens avec notament les étincelles et les fumées qui se dégagent pendant les crashs et dans les virages. Tout ceci cohabite parfaitement avec une fluidité sans faille. En effet, il ne me semble pas avoir constaté un seul ralentissement quelle que soit la situation, ce qui est une qualité rare. Ce jeu est un exemple de maîtrise des capacités de la Xbox 360 et on le sent bien, il est possible de faire encore mieux.


   


La sensation de vitesse est tout bonnement hallucinante. Lancé à 350km/h en plein centre ville, les frayeurs sont garanties. A vous d'avoir les réflexes nécessaires pour éviter de justesse les véhicules de la circulation et les piliers qui bordent la route.

Le mode Multijoueur (en écran partagé sur une même console) est sensiblement le même que sur les autres plateformes. La vraie nouveauté de cette version est forcément le mode XboxLive qui vous propose d'affronter les joueurs du mon entier avec cependant une limitation décevante, il n'y a pas le mode Road Rage avec des véhicules contrôlés par l'IA. Sûrement une optimisation pour limiter les informations qui circulent sur le réseau, mais ce mode est quand même le plus fun du jeu multijoueur... dommage.

Cette version est incontestablement la version la plus aboutie de Burnout, à vous de voir si vous en avez eu assez avec les précédents opus. Si vous ne connaissez pas, arrêtez tout de suite de lire ce test et courez l'acheter !


   


La durée de vie du titre est relativement conséquente avec 169 épreuves, 77 véhicules et 64 défis à relever. Vous aurez du pain sur la planche pour terminer à 100%, car il vous faudra, entre autres succès à débloquer (voir la page suivante), exécuter les 24 takedown signature éparpillés sur les circuits.

Dans la plupart des courses, des raccourcis permettent de ne pas toujours prendre le même tracé, ce qui est appréciable. Pour chaque course terminée, un rapport est fait entre votre conduite et la médaille obtenue. Ce rapport permet de déterminer votre niveau à Burnout. Un grade vous est alors attribué, définissant votre façon de jouer.


   


Parmi les principaux défauts, on peut relever le nombre réduit de vues, seulement 2 sont disponibles. La vue classique de derrière et la vue interne sans cockpit, au ras de la route. On aimerait quand même un jour avoir un peu plus de vues mais bon, on ne va pas se plaindre.

../..

Dans le même style
  • Test Burnout Paradise
    Après le succès modéré de Burnout Dominator, Electronic Arts retente l’expérience avec Burnout Paradise. Au menu, des graphismes époustouflants et un gameplay quelque peu modifié. Calqué sur la licence récemment acquise des ...
  • Test Burnout Dominator
    Electronic Arts n'a pas dit son dernier mot avec la licence Burnout. Le cinquième épisode, nommé Burnout Dominator, fera donc place à un retour aux sources de la série, conservant les atouts de ses prédécesseurs. Vitesse et ...
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]