Test Call of Duty 3 sur Wii

Le par  |  1 commentaire(s)
Article n° 286 - Test Call of Duty 3 sur Wii (120*120)

Call of Duty 3 est sorti en même temps que la Wii, le 8 décembre dernier. Avec Zelda, c'est sans doute vers lui que les nouveaux Wii-gamers se sont précipités. Mais autant Zelda peut se vanter d'être une valeur sûre, autant CoD 3 pousse à la prudence. Un FPS sur la Wii, c'est surtout une curiosité. Habitués à la souris ou aux manettes traditionnelles, la grande question est là : comment va se comporter la Wiimote dessus '

Call of Duty n'était pas prévu pour créer de surprise lors de sa sortie. Portage pur et simple de la première version  Xbox 360 sur la Wii, la nouvelle console n'a pas eu droit à avoir sa propre mouture.
Pas de surprise donc, quant au déroulement de l'aventure. Call of Duty vous plonge dans la seconde guerre mondiale et votre but, cette fois-ci, est de libérer Paris. (Mais que feront-ils pour le 4 ') Et comme on ne change pas une formule qui fonctionne, et qui plait, on retrouve une fois de plus les mêmes ingrédients, les mêmes épices et les mêmes ratés.

Call of Duty 3 Wii - img 1 Call of Duty 3 Wii - img 2

Call of Duty, c'est...
...une guerre à gagner, des Allemands à abattre et un pays à sauver de l'occupant. Donc une fois de plus, votre point de départ se situe quelque part en Normandie. Pas de soucis, vous aurez régulièrement une carte sous les yeux, donc vous n'aurez vraiment aucune chance de vous perdre dans les vignobles bordelais. Une fois encore, dès le début, le jeu vous plonge dans son univers. Une longue vidéo en début de jeu se lance à peine le disque avalé par la petite Wii. Des images du jeu, mais aussi des images d'époque, des vraies. Comme un documentaire, la voix off vous pose le contexte. Pour vous motiver dans votre mission, vous verrez même quelques parisiens pleurer sur les Champs Elysées en regardant défiler les Allemands. Donc vous y êtes, votre guerre vous attend. Comme à l'accoutumée, vous combattrez dans différents contingents, et vous ferez même la connaissance des résistants. L'entente ne sera pas toujours bonne mais, réunis dans un but commun, les frictions cachent souvent des sentiments forts et loyaux (Regardez bien les cinématiques, vous remarquerez qu'ils sont parfois à deux doigts de tous se tomber dans les bras.)

Bizarrement, depuis trois volets, il faut bien l'avouer, Call of Duty nous ressert toujours  la même chose, mais on ne s'en lasse pas encore. Les différentes cartes se ressemblent sans pour autant être identiques. Tout vous semble familier et pourtant vous venez tout juste de lancer le jeu. Seuls les joueurs de la 360 auront déjà leurs habitudes, leurs repères et petits coins familiers, vu que la version est, nous l'avons déjà dit, un copié-collé. Dans tous les cas, jouer à Call of Duty est toujours un plaisir, même si au fond, rien ne change. Pas de surprise, on sait comment aborder le jeu, comment gérer l'Allemand et toute sa clique en face de vous. A force de pratiquer l'IA ennemie, on arrive toujours à prévoir ses ripostes.

Call of Duty 3 Wii - img 3Call of Duty 3 Wii - img 4

Mais c'est aussi...
... des situations conflictuelles avec vos compagnons d'armes. Quand on dit que Call of Duty ne change rien au fil du temps, ce n'est pas pour rien. Prenez le premier numéro sur PC puis enchaînez avec le troisième. On retrouve exactement les mêmes défauts. Par exemple, les contacts avec vos collègues. Vous vous marchez toujours autant dessus, ces boulets vous gênent toujours autant quand il faut se replier, squattent la planque que vous vouliez pour vous mettre à couvert, vous poussent, vous empêchent de faire vos mouvements librement... Bref, pour ce troisième volet, on les maudit, plus d'une fois on s'énerve devant l'écran en criant "Mais pousse toi bordel !". Et même si le problème dure depuis le début, on ne s'habitue jamais. Parfois, on en arriverait même à souhaiter faire la guerre tout seul. Et alors quand en plus, ils se mettent à vous parler, là, vous jurez vraiment plus fort. Bien sûr, dans la "vraie vie" vous auriez sûrement le même problème, puisque, réalisme oblige, vous ne pouvez pas passer au travers de vos compagnons. Mais au moins, si on pouvait les contourner avec fluidité sans perdre autant de temps, surtout quand l'ennemi vous arrose... S'il vous plaît, pensez à ça pour le quatrième !

Call of Duty 3 Wii - img 5Call of Duty 3 Wii - img 6

Mais, vos boulets font des efforts cette fois-ci. A une époque, tant que vous n'étiez pas parti devant tout seul, que vous n'aviez pas tué au moins une bonne dizaine d'Allemands et déblayé un peu le terrain, vos copains restaient en arrière. Elle était belle l'équipe !
Maintenant, les soldats prennent des initiatives, ne vous attendent pas tout le temps. Ils avancent d'eux-mêmes, tuent sans votre aide, bref, ils bossent aussi. Et c'est très pratique, surtout lorsque  vous débutez une mission sans aucune munition et que pour en avoir il faut tuer quelques Allemands. Niveau combativité, ils commencent à assurer, niveau intelligence, nous sommes encore dans le négatif.
Enfin, ne pensez pas que vous allez pouvoir vous la couler douce, ce n'est pas encore pour tout de suite. Vous entendrez toujours votre chef vous balancer un "On y va !" après que vous ayez frôler de près la mort au moins deux fois. Pas le temps de souffler !
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #170068
A quand un portage sur PC '
Jouer aux FPS sur console c'est du n'importe quoi.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]