Test Civilization Revolution

Le par  |  0 commentaire(s)
L’arbre technologique reste on ne peut plus traditionnel et balaye une importante période temporelle allant des simples outils en bois aux armes de destruction massive. On regrettera néanmoins le faible nombre des technologies et unités disponibles par rapport à Civilization 4, ce qui limite clairement nos choix stratégiques.

Bien que présents, la diplomatie et le commerce ne sont que de subtiles prétextes pour retarder sournoisement les violents conflits à venir. Nous pouvons très bien les éviter sous peine presque de se soumettre à notre interlocuteur qui exigera progressivement d’immenses concessions, qu’on aura rapidement appris à refuser.

Civilization Revolution   Image 5  Civilization Revolution   Image 1

Ces phases de négociation éclairs donnent lieu à l’apparition d’interlocuteurs réalisés en 3D dans un style résolument simplet et efficace. Tout l’univers de Civilization : Revolution se veut d’ailleurs bien moins sérieux et prône pour un plaisant second degré au point même de faire cohabiter Jules César et Abraham Lincoln.

Ce relâchement conceptuel n’entrave en rien les bonnes performances vidéoludiques du titre qui a été intelligemment pensé pour les consoles next-gen.  Les contrôles de jeu pourront sans difficulté attester de ce coup de force. Réactive, simple et précise l’interface de contrôle étonne par son optimisation et rend le jeu tout simplement agréable.

Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]