Test Crysis

Le par  |  1 commentaire(s)
Comme je vous le disais, Crysis débute sur une introduction des plus jouissives mettant à profit les dernières technologies visuelles. Le flou de profondeur largement utilisé sait se montrer présent par moment et se retirer si besoin est. Contrairement à de nombreux jeux actuels, le jeu ne fait part qu’à de rares excès visuels et reste admirablement juste.

Les plus pointilleux pourront pester sur la présence de quelques textures indignes du titre représentant au final un stable compromis entre performance visuelle et technologique car il ne suffit pas d’avoir un jeu extrêmement beau et injouable à la fois. Dans cette optique, Crytek a englobé un bon nombre de techniques d’optimisations dont l'efficacité n'est plus à prouver.

Crysis   Image 96   Crysis   Image 97

Fait peut être surprenant, mais les cinématiques de jeu savent mettre en valeur le moteur graphique et le pousser à commettre de véritables exploits sans pour autant se répercuter sur la fluidité générale. Comme toute introduction qui se doit, celle de Crysis nous immerge immédiatement dans le feu de l’action en nous expliquant l’objectif à atteindre. Ce type de mise en scène ponctuera régulièrement le scénario et permettra en premier lieu de narrer l’histoire.

En parallèle, il faut avouer que les superbes graphismes nous subjuguent, la finesse des textures, la modélisation très réussie de l’avion, des visages et plus important encore de l’environnement suffisent d’emblée à nous séduire pour un bon bout de temps, et il ne s’agit pourtant que de la première scène de jeu.

Crysis   Image 98   Crysis   Image 99

Le couple Crytek/Electronic Arts a voulu frapper un grand coup dès les premières secondes, et on ne pourra visiblement pas les contredire. Les joueurs ayant goûté et terminé la démo solo sauront logiquement retrouver leurs marques puisque la première mission est effectivement celle proposée par cette même démo.

Elle consiste à nous introduire rapidement dans l’univers de Crysis en nous familiarisant avec les différentes fonctionnalités de la nano-combinaison qui s’avèreront au final être un important point du jeu si ce n’est le plus important. Grâce à des injections de nano robots dans l’épiderme de notre héros, ce dernier héritera de quatre grandes fonctionnalités aux usages bien définis et fort utiles.

Crysis   Image 100   Crysis   Image 101

Ces fonctions tirent leur puissance au travers d’une source énergie renouvelable dans le temps mais limitée en quantité. Cela implique que le joueur ne devra par exemple trop abuser de la vitesse maximale sous peine de s’arrêter en pleine course et de ne pouvoir bénéficier d’une protection physique supplémentaire en plein combat.

En ce sens il conviendra d’exploiter et de gérer au mieux ces capacités physiques dignes des super héros. La fonction Armure Maximum nous permettra de gagner sensiblement en résistance en nous offrant dans les faits une seconde barre d’énergie basée sur la source énergétique de la combinaison. On pourra ainsi subir de plus amples dégâts cinétiques, thermiques ou encore chimiques dans des raisonnables proportions limitées logiquement par la présente réserve.

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #190763
Tout ça rappelle fichtrement ce bon vieux Terra nova, mon cher Alain
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]