Test Dangerous Waters

Le par  |  0 commentaire(s)

La base de données des navires et autres appareils est plus que complète. Près de 300 bâtiments sont représentés très fidèlement. Malheureusement, vous ne pourrez en contrôler qu’une douzaine (dont une frégate lance-missile, un hélicoptère, un avion et 9 sous-marins). Ce qui est largement suffisant avant d’avoir pu exploiter la totalité des fonctions des appareils. Un si haut niveau de détails a pu être mis au point grâce à la collaboration des développeurs avec l’Institut Naval Américain (USNI) qui a fournit des documents précis ainsi que des photos de la plupart des véhicules et armes utilisées dans ce jeu.Vous pourrez ainsi faire la chasse à notre grand Charles de Gaulles ou encore essayer de détruire le porte-avion nucléaire américain USS Nimitz.


Dangerous Waters - BDD AIM-9 data    Dangerous Waters - BDD CDG


Les détails informels sont très pointus mais les détails techniques ne sont pas en reste; ainsi, lors d’une mission d’infiltration où la furtivité est de mise, il vaut mieux éviter de rester trop proche de la surface ou encore de pousser votre moteur à plein régime pour ne pas alerter l’ennemi. Il est évidemment déconseillé de sortir votre périscope ou tout autre antenne alors que vous naviguez à vive allure sous peine de la retrouver brisée au fond de l’océan. Un référencement est aussi mis à votre disposition afin de pouvoir vous plonger d’avantage dans l’action. Dans cette bibliothèque militaire, vous retrouverez toutes les informations techniques les plus importantes. A première vue, on pourrait penser que cela n’a rien à voir avec le jeu mais détrompez-vous, vous pourrez y glaner des informations très précieuses, notamment la portée ainsi que la puissance des missiles et torpilles, ce qui vous évitera de gâcher de précieuses armes qui, dans certaines missions, sont distribuées au compte-gouttes.


Dangerous Waters - coulé -10761 pieds    Dangerous Waters - Counter Measure


Cette abondance d’informations et de détails réjouira la plupart des fans de l’univers militaire, ou ceux qui raffolent des films comme USS Alabama ou encore Octobre Rouge. Le jeu a été traduit en français mais les dialogues ainsi que les boutons de commandes de bords restent en anglais, ce qui intensifie le réalisme du jeu. On se souvient du désastre virtuel que certaines traductions de jeux avaient pu occasionner, ici ce n'est pas le cas. Sonalysts a été gentil et n'a pas poussé le vice jusqu'à mettre des commandes et dialogues en chinois ou russe à bord des batiments étrangers. Nous retrouvons donc ici des termes techniques qui, aux oreilles des profanes ne voudront absolument rien dire, mais qui, pour certains sont quasi obligatoires afin de mener à terme une mission. Et les « Steer course », « Rudder left » et autres « TMA » retentiront à chaque manœuvre effectuée.

../..

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]