Test DiRT 3

Le par  |  1 commentaire(s)
DiRT 3 - vignette

Véritable référence en matière de jeu de rallye, Colin McRae nous offre un troisième épisode articulé autour du label DiRT. Surtout attendu pour sa nouvelle discipline, le gymkhana, DiRT 3 revient toutefois à une structure plus homogène avec différents types de rallye, permettant de ce fait de piloter un certain nombre de bolides tout terrain. Codemasters parviendra-t-il à apporter suffisamment de nouveautés pour susciter l'intérêt des fans ? Autant vous confier que c'est le cas.

La licence Colin McRae officie sur PC et consoles depuis la fin des années 90, nous proposant des jeux de rallye toujours bien calibrés, permettant aux amateurs de la discipline de suer sang et eau pour effectuer les meilleurs temps sur des pistes variées et non sans surprises. Depuis quelques années, le label DiRT marque un nouveau palier franchi par la série, et ce troisième épisode s'affranchit définitivement de l'appellation du célèbre pilote. DiRT 3 joue bien évidemment la carte de la surenchère pour attiser la curiosité des fans de la série, corrigeant dans la foulée le penchant trop significatif du précédent volet vers l'off road.

Très clairement la référence en matière de jeux de rallye, DiRT dispose d'une certaine pression sur ses épaules, afin de satisfaire de nombreux gamers. Ce nouvel opus se concentre sur une discipline inédite : le gymkhana. Mise en avant par le pilier de cette nouvelle mode, Ken Block, cette pratique consiste à effectuer des dérapages et autres figures millimétrées afin d'assurer le grand spectacle. L'ensemble devant s'enchaîner à grande vitesse, le rendu visuel est particulièrement saisissant. Les développeurs de chez Codemasters ont profité de l'engouement pour ce show pour en faire l'un des piliers du mode DiRT Tour de ce troisième volet.

DiRT 3 - Image 21 DiRT 3 - Image 25

Pour les connaisseurs, le mode carrière proposera toujours de gravir les échelons pour participer à des sessions de plus en plus reconnues. L'interface s'avère modifiée par rapport à l'opus antérieur puisqu'il n'est plus question de déplacer son pilote dans les menus. Il faudra se contenter d'une interface qui a le mérite d'être extrêmement soignée. Les menus sont clairs, les animations sont fluides et le choix de couleurs se révèle bien calibré. Ce choix parvient de ce fait à limiter les lenteurs de l'interface de DiRT 2. Pour sélectionner les tournois, il faudra passer par des menus formés à partir de triangles dépliables. Fort heureusement, ce point de DiRT 3 ne laisse pas une impression décevante, puisqu'il sera toujours possible d'évoluer via des points de réputation. Ces derniers sont à récolter à l'issue de chaque épreuve, permettant de débloquer à terme de nouvelles sessions.

Toutefois, il faut bien veiller à tenter de glaner un maximum de points en finissant les courses en première place (en décrochant la médaille d'or voire de platine, ce qui vous donnera du fil à retordre), mais aussi en effectuant des objectifs secondaires tels que dépasser une certaine vitesse de pointe, déraper sur une distance précise, ou encore assurer un chrono spécifique. Il faut également compter la sélection de votre véhicule avant la course, précisant les points de réputation qui pourront être remportés. Enfin, il est utile de préciser que l'utilisation de flashback réduit votre prime finale. Comme par le passé, cette option permet de « rembobiner » la course l'espace de quelques secondes, ce qui peut se révéler grandement utile lorsque vous ratez un virage ou vous vous crashez lamentablement. Peu importe le niveau de difficulté que vous ayez sélectionné, vous disposerez de cinq chances de remonter le temps.

DiRT 3 - 4 DiRT 3 - 5

Dans le même style
  • Test Colin Mc Rae Dirt 2
    Environ deux ans après que la série des Colin Mc Rae aie pris un virage à 180 degrés pour adopter le format DIRT, voici donc la suite d'un jeu que l'on avait trouvé intéressant sur bien des points mais dont la finition globale et ...
  • Test de Colin McRae DiRT
    Suite à l’intéressante preview du jeu, je me devais en tant que gamer invétéré de parachever cet article avec un test plus complet, exhaustif et surtout finalisé. Avec en main un exemplaire du jeu final, je m’en vais installer ce ...
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #800861
Oui sauf que les épreuves type gymkana viennent gâcher tout le jeu car difficiles, rébarbatives et dénuées de tout intérêt.

Et bien-sûr si vous n'y arrivez pas (podium obligatoire), la progression dans le jeu est bloquée.

Quand j'achète un jeu de rallye, ce n'est pas pour m'embêter à jouer au gugusse fan de tuning, mais pour faire des courses en pleine nature.

On ne m'y reprendra plus à me faire arnaquer de la sorte.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]