Test DiRT 3

Le par  |  1 commentaire(s)

En dépit de son approche a priori relativement technique, DiRT 3 ne se révèle aucunement comme une parfaite simulation de rallye. Le soft s'appuie sur des comportements de voitures convaincants, mais la conduite tend légèrement vers une impression tournée vers l'arcade. Bien évidemment, les aides au pilotage sont présentes afin de satisfaire les néophytes de la discipline, allant jusqu'à décélérer et freiner intelligemment pour les courbes plus resserrées. Toutefois, lorsque l'intégralité des assistances sont désactivées, les sensations sont certes meilleures avec une glisse plus prononcée et ajustable ainsi que des reprises plus pêchues, mais l'ensemble demeure encore légèrement éloigné de la simulation.

Cela se constate notamment par la différence trop peu flagrante de conduite sur différents types de terrains. En effet, les habitudes de pilotage ne différeront pas véritablement de la terre à la neige, alors que les fans se souviennent encore de la difficulté des parcours en Suède lors des premiers volets de la franchise. Dans le cas présent, les pistes enneigées de Norvège ne vous apporteront pas vraiment de glisse plus prononcée, limitant de ce fait une partie du challenge. Dans la même idée, les véhicules de même catégorie n'apportent pas de réelle variété en terme de sensations, même si cinq options de calibrage sont disponibles dans les options. Pour profiter de réels changements, il faudra surtout compter sur les buggies lors des sessions de RallyeCross et de LandRush, ainsi que les véritables fusées laissées entre nos mains pour les parcours de vitesse de TrailBlazer. Toutefois, le titre nous propose un joli florilège de véhicules, des années 60 à aujourd'hui, du Groupe B ou encore de WRC. La plupart étant à débloquer, il faudra toutefois noter qu'une partie ne pourront être pilotées qu'en utilisant le détestable code VIP à usage unique (débloquant par la même occasion le mode multijoueur en ligne).

DiRT 3 - 6 DiRT 3 - 8

Nous apprécierons toutefois que DiRT 3 soit revenu à une plus grande homogénéité des disciplines, alternant les Rallye Cross, head2head, TrailBlazer, ainsi que des phases de gymkhana. Cette dernière revient d'ailleurs assez souvent en fin d'événement, en guise de trophée bonus. Bien qu'il soit possible de se défouler à sa guise dans des terrains à base d'asphalte spécialement conçus pour la discipline, il faudra bien suivre les premiers tutoriels pour maîtriser les différents tricks tels que le spin (tourner sur soi-même), le donut (tourner autour d'un obstacle en dérapant), déraper sous des remorques, effectuer des sauts, etc. Au fil des tournois, les sessions de gymkhana seront de plus en plus retors, nécessitant d'effectuer des temps tellement courts qu'il sera primordial d'effectuer des runs sans défaut. Bref, seuls les plus téméraires apprécieront ce challenge relevé. En parallèle, une arène libre découpée en plusieurs parties seront à débloquer au fil de vos victoires, permettant de s'entraîner à faire des figures suivant des objectifs indiqués dans les menus.

En dépit de l'absence de certains environnements de DiRT 2 (notamment Utah), ce troisième volet propose des lieux variés : le Kenya, la Norvège, la Finlande, le Michigan, ou encore Monaco. La principale différence apportée se centralise sur la gestion météo, permettant enfin d'effectuer les tracés de jour comme de nuit, au crépuscule ou à l'aube. Les tempêtes de neige ou la pluie torrentielle seront également présentes afin de gêner votre visibilité, ajoutant un soupçon de challenge supplémentaire – tout particulièrement pour les tracés sans copilote. Cet ajout appréciable était particulièrement attendu par les fans de la série. Comme à son habitude, Codemasters propose un large choix d'angles de vue, de la classique caméra arrière à l'angle embarqué, capot ou intérieur, profitant de ce fait d'une réalisation soignée et immersive.

DiRT 3 - 10 DiRT 3 - 9

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #800861
Oui sauf que les épreuves type gymkana viennent gâcher tout le jeu car difficiles, rébarbatives et dénuées de tout intérêt.

Et bien-sûr si vous n'y arrivez pas (podium obligatoire), la progression dans le jeu est bloquée.

Quand j'achète un jeu de rallye, ce n'est pas pour m'embêter à jouer au gugusse fan de tuning, mais pour faire des courses en pleine nature.

On ne m'y reprendra plus à me faire arnaquer de la sorte.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]