Test Etrian : Mystery Dungeon

Le par  |  0 commentaire(s)
Etrian Mystery Dungeon - vignette

A mi-chemin entre le rogue-like et le dungeon-RPG, Etrian : Mystery Dungeon mixe deux univers connus des férus de jeux de rôle japonais. Le titre de Atlus, exclusif à la Nintendo 3DS propose une certaine difficulté mais aussi une petite austérité en raison de son genre, mais quelques intéressantes subtilités sont également de la partie. Notre test complet permet de savoir si l'intérêt est bien présent et si le titre touche un public plus large qu'à l'accoutumée.

D'entrée de jeu, sachez qu'Etrian : Mystery Dungeon n'est nullement un RPG japonais classique. En effet, sous ses airs de jeu de rôle simpliste et enfantin se cache une production exigeante, demandant de la rigueur et un grand investissement. Bienvenue dans l'univers du rogue-like punitif. Si nous n'atteignons pas l'approche « die and retry » d'un jeu de rôle de From Software ( Demon's Souls, Dark Souls, etc ), le titre d'Atlus est toutefois assez riche en termes de difficulté. Aussi, il est important d'apporter cette précision car le design du jeu pourrait laisser penser le contraire.

La série Mystery Dungeon de Chunsoft a déjà exploité quelques univers connus tels que Dragon Quest, Pokémon, mais aussi Shiren the Wanderer dont nous vous avions effectué le test il y a quelques années dans nos colonnes. Etrian : Mystery Dungeon ouvre donc la voie vers un nouveau cross-over, à savoir Etrian Odyssey. Cette licence, signée Atlus, est née en 2007 et s'appuie sur le style dungeon crawler. Optant pour un public cible de niche en raison de son gameplay « à l'ancienne » et une difficulté parfois retors, la série dispose toutefois de ses adeptes, tant et si bien que plusieurs volets sont désormais disponibles sur les plateformes portables de Nintendo.

Etrian Mystery Dungeon - 2 Etrian Mystery Dungeon - 1

Dans le cas de ce titre exclusif à la 3DS, il est donc question d'un rogue-like mâtiné de Dungeon-RPG. Les plus craintifs pourront se dire que la difficulté se veut donc encore plus élevée que dans les séries sus-mentionnées, mais il n'en est finalement rien : le titre conserve malgré tout une approche accessible, tout du moins dans un premier temps. Ce n'est qu'après plusieurs dizaines de minutes que nous serons poussés dans nos derniers retranchements et ce, afin de nous faire réfléchir sur une nouvelle tactique de jeu. C'est d'ailleurs sur ce point que le jeu se veut malin : il ne cherche pas à nous dissuader, puisqu'il laisse entrevoir une fenêtre de victoire devant chaque difficulté, aussi complexe qu'elle puisse paraître.

Les connaisseurs le sauront certainement mais ni Etrian Odyssey ni la série Mystery Dungeon ne proposent de réel scénario, à l'exception d'un contexte et d'un objectif prédéfini. Pour le coup, nous débutons dans la ville d'Aslarga dans laquelle il est possible de visiter plusieurs lieux : une auberge, une boutique, un restaurant, un guilde, ou encore un laboratoire. Ces lieux formeront le point central du soft, l'endroit où nous reviendrons de façon très régulière et ce, dans le souci d'une bonne progression. Nous avons pour mission de monter une équipe d'aventuriers qui devra atteindre le célèbre Arbre du Monde, Yggdrasil. Pour cela, nous devrons enchaîner les nombreux étages de donjons remplis de monstres en tous genres. Élément récurrent d'Etrian Odyssey et Mystery Dungeon, les niveaux se veulent générés aléatoirement, nous offrant ainsi aucun repère en dehors du village de départ.

Etrian Mystery Dungeon - 3 Etrian Mystery Dungeon - 4

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]