Test FEAR

Le par  |  0 commentaire(s)

La difficulté de F.E.A.R. est donc progressive. Mais le jeu devient très vite redoutable voire diabolique, et ce même si vous choisissez le niveau normal. Il est donc à prévoir de recommencer un certain nombre de fois quelques passages avant d'arriver à vous en sortir sans trop de dommages.
En fait, dans la plupart des cas, vous arrivez dans des endroits à découvrir petit à petit et où quelques ennemis apparaissent au fur et à mesure que vous avancez ce qui vous permet de les éliminer uns à uns ou deux par deux sans trop de problèmes. SIERRA a cependant pensé qu'il fallait tester un petit peu notre habileté à nous extirper de situations complexes, ce qui les a amené à nous insérer quatre ou cinq gros passages où vos ennemis sont nombreux et le terrain peu favorable (à découvert ou au contraire pleins de recoins). Cette alternance de passages plus ou moins durs constitue plutôt un atout car si elle tient en éveil le joueur, elle ne l'use pas à force de trop nombreux et difficiles affrontements.

FEAR image 8       FEAR image 8 bis

En outre, même si la difficulté à passer certains stades est relevée, les armes qui sont à votre disposition vous permettent toujours de vous en sortir si tant est que vous disposez des bonnes. Car si le nombre d'armes n'est pas exagérément important (une petite douzaine d'outils allant du simple pistolet au mini lance rockets) vous ne pouvez par ailleurs pas les stocker. A vous d’en choisir 3 (pas forcement toujours les mêmes) et d’établir un choix judicieux afin de garder un équilibre entre la puissance et le nombre de munitions.

FEAR image 9       FEAR image 9 bis

Le nombre relativement limité de recharges pour vos meilleures (et seules) amies vous mène également la vie dure. Ce savant cocktail fait donc qu’il est préférable, par moment, de jouer à F.E.A.R. comme un jeu d'infiltration plutôt que d'aller à la guerre sans retenue. Il sera très utile d'avancer à pas de velours puis observer les lieux avant de décider d'engager l'affrontement et en tentant au moins pour le premier adversaire un " head shot " salvateur de munitions.


FEAR image 10       FEAR image 10 bis

Enfin et toujours dans la série des avantages du gentil joueur face aux nombreux méchants d'en face, vous pourrez utiliser un ralentissement de l'action à la MATRIX et dénommé pour l'occasion SLOW MOTION qui vous donnera un avantage indéniable. Cela étant, il n'est pas vraiment utile avant la dernière ligne droite du jeu voire même plutôt perturbant tant qu'on ne le maitrise pas totalement. Car le passage en mode Slow Motion déclenche une jauge qui diminue vite (même si vous pourrez améliorer ce délai par de petites piqures de stimulants) et il est fréquent de se retrouver au milieu du carnage avec une action qui repasse en vitesse normale et des ennemis à peine moins nombreux mais très énervés que vous les ayez dérangés. Un petit temps d'adaptation ne sera alors pas inutile si vous souhaitez éviter ce type de désagréments.

FEAR image 11       FEAR image 11 bis

Le système de sauvegarde quant à lui est résolument un facteur facilitant de votre progression. Vous pourrez en tout lieu et à n’importe quel moment décider de sauvegarder votre partie. Cela vous évitera de recommencer un niveau entier mais coupera également l’ambiance du jeu. Chacun y trouvera toutefois son compte, le joueur n’étant pas « forcé » de sauvegarder tout le temps et pouvant gérer ce paramètre à sa façon.

../..

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]