Test : LG G Watch R

Le par  |  2 commentaire(s)

Pour la G Watch R, LG a donc opté pour un écran circulaire. Mais, alors que le diamètre de celui de la Motorola Moto 360 est de 1.56 pouces, celui de la LG est de 1.3 pouces (à cause notamment du pourtour gradué). Il hérite d’une définition de 320 par 320 pixels, contre 320 par 290 pixels pour l’écran LCD de la Moto 360 (et non pas 320 par 320 pixels puisqu’il y a deux aplats en haut et en bas de son écran). De ce fait, la résolution est meilleure sur la montre du sud-coréen : 348 ppp pour la LG contre 290 ppp pour la Motorola.

LG a par ailleurs opté pour un écran P-OLED (Plastic OLED) qui se caractérise par sa moindre consommation, ses noirs profonds (les pixels sont « éteints ») et son contraste marqué. Dans la pratique, rien à redire ; l’écran est un des points forts de la G Watch R, même si la résolution mériterait d’être un peu plus importante pour ne pas voir les effets d’escaliers sur les lignes droites.

LG_G_Watch_R_m 

Cette technologie à substrat plastique avait initialement été utilisée pour l’écran du smartphone incurvé LG G Flex.

Côté hardware, la montre est animée par le traditionnel Snapdragon 400 de Qualcomm. Plus précisément, il s’agit de la déclinaison MSM8226 qui embarque 4 coeurs Cortex-A7 cadencés jusqu’à 1.2 GHz ainsi que le processeur graphique Adreno 306. Le processeur est épaulé par 512 Mo de mémoire vive. Pas de folie ici puisque c’est la configuration qu’on retrouve pour des smartphones d’entrée de gamme. Le choix s’avère judicieux puisque la microarchitecture ARM Cortex-A7 combine faible consommation électrique et moindre surface de silicium pour les coeurs du CPU (donc une puce plus petite, ce qui est idéal pour une montre).

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, les autres constructeurs ont également opté pour le Snapdragon 400. C’est le cas d’Asus pour la ZenWatch, de Samsung pour les Gear Live et Gear S et déjà LG pour la G Watch (modèle à écran rectangulaire). Seule la Moto 360 se distingue par son SoC Texas Instruments Omap 3 qui embarque un processeur à un coeur Cortex-A8 et un processeur graphique PowerVR SGX 530 d’Imagination Technologies.

La seule connectivité sans-fil supportée est le Bluetooth 4.0 (profil Low Energy) qui lui permet de se connecter à un smartphone ou bien une tablette Android. Seule la Gear S se distingue par sa connectivité cellulaire (2G et 3G) et Wi-Fi. Pas de NFC ou de géolocalisation GPS ici, comme c’est le cas pour d’autres modèles (Sony SmartWatch 3 par exemple).

Côté autonomie, la LG G Watch R peut compter sur une batterie de 410 mAh. Seul Sony peut se targuer de faire mieux avec 420 mAh pour la SmartWatch 3 (SWR50). La Moto 360 doit se contenter d’une chiche batterie de 320 mAh.

Durant notre test, nous avons constaté que l’autonomie fluctuait logiquement suivant l’usage mais aussi suivant les réglages. De 1.5 jour, on peut passer à plus de deux jours (avec un usage modéré et la luminosité réglée à 1).

Le stockage est assuré par une mémoire interne de 4 Go.

Enfin, côté capteurs, on trouve en plus du capteur optique de fréquence cardiaque un gyroscope, un accéléromètre, une boussole et un baromètre. En revanche, on note l’absence de capteur de luminosité. Il faudra donc la régler manuellement et toucher l’écran pour l’éteindre de sa main plutôt que de simplement l’approcher.

LG_G_Watch_R_o 

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1821293
Dommage qu'il n'y est pas de GPS !
Le #1821988
Dommage qu'elle fasse pas micro-onde, fer à repasser... etc... pfff

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]