Test Ma pension d'animaux 2

Le par  |  1 commentaire(s)
L'aventure débute par la personnalisation du personnage. Votre enfant décide de l'allure qu'aura son avatar : fille ou garçon, coupe et couleur des cheveux, forme du visage (qui comprend la couleur des yeux). Ensuite, sur un fond musical limite agaçant mais qui devrait plaire à la génération Ilona (pour rappel : Un oiseau, un enfant, une chèvre / Le bleu du ciel, un beau sourire du bout des lèvres / Un crocodile, une vache, du soleil / Et ce soir je m'endors au pays des merveilles), il est possible de s'orienter vers trois types de partie différentes.

Ma pension d'animaux 2 - img5 Ma pension d'animaux 2 - img6

La première, intitulée "Partie Normale", offre un didacticiel très clair. Votre enfant est guidé par une voix off et des commantaires à l'écran qui l'aideront dans un premier temps à prendre le jeu en main au niveau des commandes. Petit à petit, il entrera dans le vif du sujet avec un flot d'information qui le laissera sans doute la bouche ouverte derrière l'écran. Vous devrez certainement intervenir en cours de partie pour qu'il puisse mieux comprendre tout ce qu'il aura entendu.

Ma pension d'animaux 2 - img7  Ma pension d'animaux 2 - img8

Le principe est simple. On confie à votre enfant des animaux (chiens, chats, chevaux, oiseaux, poissons, cochons d'Inde et lapins) pour lesquels il devra apporter des soins. Il s'agit de leur donner à manger, de nettoyer leur espace de vie, de vérifier qu'ils ne tombent pas malade, de les occuper et de leur apporter de l'affection. Un peu à la manière des Sims, les petits compagnons ont des jauges qui montrent ce vers quoi il faut tendre en prirorité.  Les critères : faim, hygiène, exercice, compagnie (besoin de ne pas être seul), luxe (il faudra acheter des jouets et des accessoires pour mieux les divertir) et la santé. Votre enfant devra apprendre à jongler avec tous les besoins de ces compagnons. Plus il aura d'animal à sa garde, plus il devra se montrer attentif et surtout, très important, vérifier les stocks de nourriture, de jouets ou de médicaments. Un village se trouve à proximité. Votre enfant devra se rendre à l'animalerie pour y acheter tout ce dont il a besoin en faisant attention à son budget. S'il passe dans le rouge, la partie est perdue et il faut tout recommencer. Autre moyen pour se fournir en nourriture & cie, les achats via l'ordinateur. Mais là, il faut un délai pour la réception des objets commandés. Quand il y a urgence, ce n'est pas une bonne idée...

Ma pension d'animaux 2 - img9Ma pension d'animaux 2 - img10
 
Votre enfant évoluera mission par mission. Pas question de lui confier les six espèces d'animaux d'un coup d'un seul pour qu'il ne sache plus ou donner de la tête. La première mission réussie en débloquera trois et ainsi de suite. Votre enfant aura donc le choix. Il devra au début s'occuper d'une seule et même espèce, mais pourra avoir plusieurs animaux en charge. C'est plus simple et cela évite de courir entre les différents enclos ou de se tromper de nourriture... La difficulté ira en grandissant mais votre enfant commencera à ce moment là à maitriser son sujet.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #170251
Avis aux parents : y a un truc cool pour calmer leur envie d'avoir un animal c'est de commencer avec un faux. Je m'explique. Un faux chien dont il faut s'occuper comme un vrai avec la nourriture, le faire pisser et le reste. En general ça les calme bien si on poursuit la chose assez longtemps. Le seul hic c'est que si ils s'y tiennent il va falloir aller jusqu'au bout et leur en prendre un vrai pour le coup.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]