Test : Metro Redux

Le par  |  1 commentaire(s)

Le FPS Metro 2033 avait été salué pour son ambiance immersive. Metro : Last Light conservait ce cachet propre à la franchise et se présentait sous la forme d’un FPS à couloirs pour lequel le métro se prête forcément à merveille.

La remasterisation en 1080p (pour la PS4) et en 900p pour la Xbox One participe indéniablement à cette immersion chère à la franchise, grâce également à la fluidité assurée par un framerate à 60 ips (images par seconde). Les deux opus sont (et c’est heureux) plus beaux que les versions originales. La différence est d’autant plus marquée pour Metro 2033 que le jeu accusait le poids des années (il est sorti en 2010).

Metro Redux - 2 Metro Redux - 1 

Ce premier opus gagne également le moteur graphique de Metro : Last Light.

Pour les deux volets, le lifting se fait ressentir au niveau des textures plus riches et des modélisations de personnages plus fines et détaillées. Les jeux de lumière dynamiques sont également rehaussés.

Pour Metro 2033, le titre qui pose les bases de la franchise, on peut véritablement parler de seconde jeunesse.

Sorti en 2013, Metro : Last Light bénéficie moins de cette remasterisation
même si les effets de particules y sont beaucoup plus nombreux que sur la version d’origine.

Les développeurs en ont également profité pour harmoniser tous les éléments que les deux jeux ont en commun. De quoi rendre l’univers et l’histoire encore plus cohérents et assurer une véritable continuité entre les deux opus.

Pour rappel, il s’agit toujours de jeux plutôt dirigistes dans leur progression. Toutefois, les développeurs ont pensé à faire varier l’expérience en alternant différentes phases avec des séquences purement FPS, des flashback, des phases d’infiltration, des scènes dans les couloirs du métro de type survival horror et d’autres dans les rues d’un Moscou post-apocalyptique plongé dans l’hiver nucléaire.

A la surface justement, la sensation oppressante est très bien rendue avec le port d’un masque à gaz dont le filtre a une durée de vie limitée. On devra également passer la main sur ce masque afin de continuer à voir et pouvoir affronter les différentes bestioles dont les hurleurs qui arpentent cet univers glauque.

Les décors extérieurs sont très beaux avec en particulier cette exploitation des jeux de lumière qui leur donne un aspect singulier. Un rendu bien léché donc au service de jeux d’ambiance qui vous happe et vous plonge dans cet enfer. D’ambiance, il est également question avec le côté mélancolique qu’on ressent tout au long des jeux.

Metro Redux - 3 Metro Redux - 4 

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1808955
Mouais pkoi pas ! J'vais attendre les soldes de noêl chez Steam !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]