Test du NAS Synology DS216+ avec DiskStation Manager 6.0

Le par  |  4 commentaire(s)

Le DS216+ est une version révisée du déjà populaire NAS DS216 de Synology, un boîtier à l'ergonomie appréciable qui embarque deux baies 3,5". Vous trouverez ci-dessous quelques photos du déballage et du contenu du pack, qui reste sobre puisque le principal dans ce type de produit se trouve bien souvent enligne, au niveau des services proposés par la suite DiskStation Manager qui, annonçons le d'emblée, fait des étincelles.

Au menu du pack : le boitier, un guide de démarrage rapide, un cordon RJ45, un bloc alimentation... L'installation des disques durs se fait très facilement et, c'est appréciable, sans nécessiter aucun outil.

Synology DS216+_03

Le panneau avant laqué se retire (il est maintenu en position par des ergots en caoutchouc) en le tirant, puis les baies proposent du branchement à chaud. Des ergots au niveau des rails permettent de clipser les HDD 3,5" sans vis. Pour mettre en place des SSD, il faudra toutefois prévoir de les visser par le dessous des berceaux. On insère les disques, on branche la machine, on appuie sur Power, et on se rend sur son navigateur web à l'adresse http://find.synology.com pour découvrir l'installation et notamment le tout nouveau DSM 6.0.

Synology DS216+_04

Côté technique, on retrouve en façade un port USB 3.0 pour de la copie automatique, un port Gigabit à l'arrière avec deux ports USB 2.0 et un port eSATA.

Ce NAS se démarque par une configuration interne relativement musclée : un SoC double coeur Intel Celeron N3050 cadencé à 1,6 GHz (jusqu'à 2,16 GHz en mode turbo) et 1 Go de RAM. Notons que ce processeur possède un moteur de chiffrement matériel AES-NI mais également des propriétés de transcodage vidéo en temps réel. Tout ceci permet au NAS de rester autonome et de fonctionner même lorsque le PC de l'utilisateur n'est pas allumé, mais nous y reviendrons plus tard. Notons que le tout est équipé d'un système de refroidissement actif, soit un ventilateur dont le bruit reste supportable, mais qui ne conviendra pas au stockage du NAS dans une chambre. La ventilation s'adapte selon deux modes : mode frais ou mode calme, en fonction des besoins, ou sur réglage de l'utilisateur.

Synology installation

Cette révision notée "+" du DS216 est due à une évolution au niveau de son processeur qui lui permet, entre autres, de gérer le transcodage des vidéos 4K à la volée en H264. Une particularité autrefois réservée au DS716+.
Cette version est donc davantage orientée vers un usage multimédia, même si le NAS conserve la majorité des fonctionnalités de productivité des autres modèles bien qu'il faille noter que ce modèle deux baies ne possède qu'une seule interface Ethernet Gigabit contrairement aux autres NAS de la série "+". La présence du port USB 3.0 en façade, qui permet le transfert ou la copie rapide, le port eSATA pouvant permettre de connecter d'autres unités type DX513 ou DX213 ou les deux baies SATA 6Gb/s de type hotswap sont également de la partie mais c'est véritablement son orientation multimédia qui en fera le NAS préféré des particuliers. 

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1886065
"tout en exploitant les parties traditionnellement exploitées des autres disques plus volumineux."

Petite coquille...
Traditionnellement "oubliées" ou "délaissées" comme vous voulez., mais pas "exploitées"
Le #1886094
Bonjour et merci pour ce test.
Visiblement Synology ne veut pas payer la licence DTS.
Donc pour ceux qui souhaitent profiter de leur bibliothèque de film en homecinema digne de ce nom, DS video ne sert qu'à visionner leur pochette.
Obligé d'acheter un lecteur multimédia pour lire les films sur le NAS, quel intérêt du coup de posséder ce genre de modèle ?

Le #1887248
"Tout ceci permet au NAS de rester autonome et de fonctionner même lorsque le PC de l'utilisateur n'est pas allumé" c'est juste LE principe d'un NAS = Network Attached Storage. Un serveur de stockage (redondant ou non) qui fonctionne indépendamment, la phrase n'a donc pas vraiment de sens...

On aurait aimé un vrai test sur le décodage 4K et un vrai test des débits (au moins le min, max, moyen, taille exacte des fichiers, disque en ext4 ou le nouveau format ? Quels disques avez vous utilisé ? Quelle configuration (quel raid? JBOD? config jumboframe, MTU ?) Quelle machine windows ? Quelle archi réseau (routeur gigabit?) ? Enfin en gros on aurait aimé un vrai test tout cours, pas 3 pages de blabla sans grande valeur, et sans infos techniques comparables...
Le #1908034
la grande nouveauté pour moi comme mentionné dans l'article c'est l'apparition de
Docker

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]