Test No Man's Sky

Le par  |  14 commentaire(s)
No Man Sky - vignette

Lors de son annonce initiale, No Man’s Sky avait instantanément séduit de nombreux joueurs. La raison est simple : un gameplay et une approche atypiques qui insufflait au projet une grande fraîcheur, à l’heure ou de nombreux titres usent de recettes rodées depuis bien des années. Le jeune studio indépendant Hello Games a obtenu tout le soutien de Sony pour accoucher d’une expérience enivrante dans les confins de l’espace, aidé par une génération procédurale à saluer. Mais le résultat est-il à la hauteur de nos attentes, notamment en matière de richesse de progression ? Nous vous apportons quelques éléments de réponse dans notre test complet.

L’état actuel du jeu vidéo repose à la fois sur des mécaniques remixées à loisir dans des franchises parfois essorées, mais aussi sur certaines initiatives – généralement issues de studios de développement indépendants – plus originales dans leur concept. C’est le cas de No Man’s Sky, production du studio britannique Hello Games qui a bénéficié d’une superbe exposition en amont de son lancement à l’aide de l’éditeur Sony Computer Entertainment. Optant pour un titre entièrement basé sur la génération procédurale, le soft est resté une énigme pour beaucoup de joueurs, ces derniers se demandant s’il s’agissait véritablement d’un jeu vidéo ou d’une forme d’expérience contemplative. Ce parti pris plutôt risqué a toutefois suscité une forme de curiosité, au fur et à mesure des révélations effectuées par Sean Murray et son studio.

Désormais disponible, No Man’s Sky peut montrer ce qu’il a dans le ventre. Vantant la possibilité de visiter plusieurs milliards de planètes à l’image d’un explorateur spatial à l’appétit de découvertes insatiable, le titre touche à la fois les amateurs de science-fiction, mais aussi les joueurs qui cherchent une expérience différente, un gameplay émergeant et une durée de vie sans cesse renouvelée. Aussi, le bébé d’Hello Games avait de lourdes attentes, pouvant irrémédiablement décevoir si les promesses initiales ne sont pas tenues. Aussi, c’est avec une impatience non dissimulée que nous insérons la galette du jeu, prêt à en prendre plein les mirettes. L’impression de départ se révèle être un délice, puisque nous débutons sur une planète unique, prêt de notre vaisseau qui s’est visiblement écrasé. Accompagné d’une douce musique composée par 65daysofstatic, nous découvrons alors cet environnement aussi dépaysant qu’étendu, avant d'amorcer un premier objectif à accomplir pour progresser : réparer notre vaisseau de fortune.

No Man Sky - 1 No Man Sky - 2

C’est donc avec une soif d’aventure que nous débutons le jeu, ce dernier étant particulièrement avare en tutoriel. Aussi, après avoir inspecté notre épave et pris note des différents éléments à réparer pour pouvoir décoller vers d’autres cieux, nous partons à la découverte de cette terre unique, à la recherche de ressources. Cela débute comme une expérience en solitaire, un plaisir égoïste dans un silence de plomb, laissant sous-entendre une expérience de jeu potentiellement incroyable. Et pourtant, le titre présente malgré tout des erreurs qui lui dont défaut, rapidement perceptibles et relativement frustrantes après une petite dizaine d’heures de jeu.

En effet, après avoir réparé notre vaisseau, bourlingué dans l’espace et avoir fait quelques bonds à l’aide de nos hyperpropulseurs, le constat est sans appel : la répétitivité est palpable. Pour autant, comme le jeu nous laisse nous débrouiller seul, nous cherchons si nous n’avons pas raté quelques mécaniques de gameplay : nous scannons les planètes à la recherches d’abris ou de terminaux de communication alien au milieu des hectares de plaines arides sujets à des tempêtes, de végétation luxuriante, voire des kilomètres d’eau dans lesquels des animaux au design parfois surprenant évoluent au hasard, sans réel but. D’une planète à une autre, le schéma demeure le même : rechercher des ressources, survivre au climat, aux animaux parfois farouches ( dont l’IA est aux fraises, occasionnant des glitches ) et aux sentinelles qui n’apprécieront pas que vous ratissiez les environs. Si le jeu mise énormément sur ses déplacements dans l’espace, nous passons le plus clair de notre temps à parcourir des étendues plus ou moins variées à l’aide de notre multi-outil qui dispose de deux modes d’usage : l’extraction de ressources et un fusil laser pour abattre les menaces. Si le titre s'oriente sur une vue subjective, nous sommes toutefois à des années lumière d’un FPS, le soft misant assez peu sur l’action ( et ce n’est pas plus mal, les sensations de tir sont mauvaises ).

No Man Sky - 3 No Man Sky - 4

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1918805
Intéressant ce test ... J'ai tout lu
Le #1918810
7/10 alors que la conclusion semble être que le jeu est un essai ambitieux qui n'a pas abouti et qui en fin de compte ressemble exactement à ce que l'on craignait au départ...
Le #1918821
Vous avez pris en compte le dernier patch qui corrige de nombreux soucis d'optimisation ?
Le #1918829
markus a écrit :

Vous avez pris en compte le dernier patch qui corrige de nombreux soucis d'optimisation ?


Tout à fait, même avec le dernier patch en date, il subsiste pas mal de petites erreurs d'optimisation. Toutefois, il est clair qu'entre la 1.03 et la 1.05, pas mal d'ajustements ont été faits.
Le #1918830
Sympa ce test, mais bon, ça confirme ce que j'ai lu ici et là, une fois l'effet de découverte passé, ça devient vite redondant quoi
Le #1918834
C'est un jeu d'exploration aussi, la redondance devrait pas être un défaut.


Le #1918835
De l'exploration pure, une D.A très SF rétro, des langues alien à apprendre, un dépaysement à chaque planète... J'adore ce jeu !
Il est répétitif et mal optimisé, je ne peux pas dire le contraire. Mais quel coup de frais dans le monde du jeu vidéo, où tout devient calibré et peu original !
Le #1918841
markus a écrit :

Vous avez pris en compte le dernier patch qui corrige de nombreux soucis d'optimisation ?
Fabien H.




@Fabien H. : Ok merci pour l'info
Le #1918906
Le #1918907
paradigme a écrit :

C'est un jeu d'exploration aussi, la redondance devrait pas être un défaut.


Cite moi un vrai jeu d'aventure/exploration redondant mais intéressant. :-)

Franchement y'a que les acharnés qui trouvent ces jeux intéressant même au bout de 10h à faire la même chose (faut bien que y'ai des gens pour aimer ça).

Mais payer 60€ pour ça ??? Etant donné que l'aspect espace/vaisseau est ridicule ça revient à un minecraft "moderne" c'est tout. Sauf que minecraft est vendu 20€ et a des mods par tonnes...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]