Test : HTC One Mini 2

Le par  |  1 commentaire(s)

A l’instar du HTC One de 2013 et du HTC One M8, le One Mini 2 se caractérise par une finition de haute volée. D’un point de vue esthétique, la conception monocoque est du plus bel effet. On se surprend à le regarder tant il flatte la rétine. Légèrement incurvé au dos, il offre par ailleurs une excellente prise en main même s’il s’avère légèrement glissant.

HTC_One_Mini_2_a HTC_One_Mini_2_l 

Alors que les plastiques sont souvent déclinés à toutes les sauces dans la conception des smartphones, HTC a une nouvelle fois opté pour un matériau plus noble avec l’aluminium en finition brossée ici. Le pari est parfaitement réussi.

Au dos, on note la présence du capteur photo de 13 Mpixels en position centrale vers le haut et du flash LED situé sur sa gauche. Cette position est, rappelons-le, vraiment pertinente puisque quelle que soit la manière de saisir le mobile, rares sont les occasions d'obstruer inopinément le capteur avec un doigt.

HTC_One_Mini_2_k HTC_One_Mini_2_j 

En façade, on trouve les deux haut-parleurs qui permettent d'écouter sa musique sans que le son ne soit étouffé lorsque le mobile est posé sur le dos. HTC a eu la bonne idée de placer sa LED RGB (utilisée notamment pour les notifications) dans le haut-parleur supérieur, la lumière qu'elle émet filtrant à travers la grille.

Contrairement au One M8, on constate que HTC a changé l’emplacement de la prise jack 3.5 mm qui se retrouve sur la tranche supérieure (tranche inférieure pour le M8). Dans la pratique, cela s’avère bien plus pratique lorsqu’on désire écouter de la musique au casque, téléphone en poche. Dans la tranche inférieure se trouve le port microUSB (non compatible MHL 2.0).

HTC_One_Mini_2_g HTC_One_Mini_2_c 

L'interface passe par deux boutons physiques qui permettent de contrôler le One Mini 2 : le bouton marche/arrêt (appui prolongé pour accéder aux modes avion, enfant, à "redémarrer" et à "éteindre") sur la tranche supérieure tandis que le bouton du volume sonore est placé sur la tranche droite (partie supérieure) ce qui le rend très accessible. 

Le logo HTC est également présent en façade. Contrairement au HTC One, le One Mini 2 (à l’image du One M8) dispose bien de trois boutons tactiles en façade disposés au bas de l’écran (ils viennent rogner sur celui-ci) au-dessus du logo HTC.

Les bordures de chaque côté de l’écran sont assez fines mais on reste tout de même loin de certains smartphones quasi borderless.

Un petit tiroir vient accueillir la carte SIM car le HTC One Mini 2 n'est pas destiné à être ouvert, design monocoque oblige. L'utilisateur ne pourra donc pas accéder à la batterie pour la changer éventuellement. Avec le One Mini 2, HTC en profite également pour passer au format nanoSIM (comme sur les HTC One M8, Moto X, iPhone 5s…).

HTC_One_Mini_2_f 

Autre changement et non des moindres, un nouveau slot fait son apparition et permet d’ajouter une carte mémoire au format microSD (avec support des capacités allant jusqu’à 128 Go).

HTC_One_Mini_2_d 

Le smartphone pèse 137 grammes pour un encombrement de 137.43 x 65.04 x 10.6 mm. Il conserve donc quasiment la même finesse que son prédécesseur mais s’alourdit de 18 grammes. Il est donc légèrement plus gros que son prédécesseur (132 x 63.2 x 9.3 mm) en étant plus épais de plus de 1 mm que celui-ci et que le One M8. Il est également plus lourd de 15 grammes (137 g contre 122 g) que le premier One Mini. Sans être donc un poids de plume, cela s’avère toutefois respectable, d’autant plus que les masses sont très bien réparties sur l’intégralité du smartphone.

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1910275
Un concurrent sérieux du Honor 7
Mais dans les deux cas, la qualité est au bout ....
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]