Test Operation Flashpoint Red River

Le par  |  0 commentaire(s)
Operation Flashpoint Red River - Logo

Bien connue des joueurs PC, la série Operation Flashpoint se présente comme l'un des fleurons du FPS tactique. Après le volet Dragon Rising plutôt décevant pour les fans de la série, Codemasters tente un nouvel essai avec Operation Flashpoint : Red River. Si la propension stratégique est toujours de mises avec les éléments de gameplay nécessitant une approche avec minutie, la progression sera-t-elle plus glorieuse que celle de son aîné ?

Imposée comme une véritable référence en matière de FPS tactique à l'occasion de la sortie du premier volet en 2001 sur PC, la série Operation Flashpoint proposait de surcroît une liberté d'action plutôt grisante et surtout relativement inédite. Codemasters ayant repris le développement de la franchise, Operation Flashpoint : Dragon Rising ne proposait plus vraiment la même saveur, bien qu'elle a permis aux possesseurs de console de s'initier aux rudiments du sens stratégique dans un jeu de tir. Cela est dû à une accessibilité un peu trop accrue, ce qui le distingue désormais nettement moins des productions concurrentes. Operation Flashpoint : Red River continue dans cet esprit, ce qui ne donne pas spécialement envie de crier « Oorah ! » à l'instar les Marines que nous devrons mener dans cette nouvelle campagne.

A contrario de Dragon Rising, ce nouvel opus se base dans une zone non fictive, puisqu'il s'agit du Tadjikistan. Le scénario demeure plutôt simple puisqu'il suffira d'éliminer les terroristes tadjiks, avant de se frotter à l'APL (Armée Populaire de Libération) chinoise et leurs forces d'élite. Dans la peau d'un Marine, vous devrez mener trois autres bleusailles et percer les lignes ennemies, sous les ordres de Knox, un sergent-chef peu avare en railleries à votre égard. Bref, le contexte scénaristique tend à se charger de poncifs vus et revus à maintes reprises, découlant sur des situations redondantes et sans réelle profondeur. Aussi, ne comptez pas trop sur une histoire palpitante, les personnages faisant clairement office de figuration dans la totalité de la campagne. Les cut-scenes se composent de briefings sous la forme de plans animés et des dialogues sans intérêt lors des déplacements en avion ou en véhicule blindé. Qui plus est, ces phases sont totalement ratées, puisqu'il ne faudra pas compter sur la synchronisation labiale, et les dialogues des alliés s'amorceront, même si certains d'entre eux sont morts au combat quelques secondes auparavant. Bref, cela fait partie des incohérences propres aux FPS d'il y a quelques années, que nous retrouverons plus tard dans le test.

Operation Flashpoint : Red River - 19 Operation Flashpoint : Red River - 18

Toutefois, Operation Flashpoint : Red River propose une dimension tactique intéressante, puisque les environnements se prêtent à une approche minutieuse. Cela se révèle comme le cœur du gameplay, puisque les dégâts ne vous laisseront pas souvent de seconde chance. En effet, une seule balle ennemie reçue peut vous tuer instantanément, ce qui freinera les ardeurs des habitués aux FPS où les rush aveugles font mouche. Dans le cas présent, un impact reçu entraînera un saignement qui doit être stoppé au plus vite sous peine de mourir. Aussi, il faudra s'assurer d'un point de repli à tout moment, afin d'utiliser une trousse de secours pour stopper l’hémorragie, puis une autre dans le but de soigner les blessures. Cette manœuvre nécessitant quelques secondes, il sera primordial d'être vigilant sur les éventuels assauts adverses. Vos trois coéquipiers ayant la même fragilité, il faudra également veiller à les secourir en cas de coup dur, même s'ils se soignent généralement entre-eux en cas de forte blessure. En revanche, l'IA n'étant clairement pas évoluée, ils demeureront souvent blessés et totalement à découvert, ce qui offre des cibles de premier choix pour les ennemis.

Ces lacunes d'intelligence artificielle découlent d'ailleurs sur une pertinence amoindrie de vos tactiques d'escouade. En dépit de la possibilité de donner différents ordres (foncer vers un point, sécuriser une cible / un bâtiment, contourner l'ennemi, vous suivre, effectuer des tirs de suppression, etc), l’exécution n'est pas toujours très fluide et les alliés auront régulièrement des périodes d'errance pouvant leur être fatale. En revanche, ils se révèlent plutôt efficaces en tant que soutien, ce qui vous permettra souvent d'économiser des munitions. Toutefois, leurs déplacements parfois complètement incompréhensibles auront tendance à vous gêner lors des échanges de tirs. De ce fait, après quelques heures de jeu, vous vous rendrez compte que les alliés feront office de suiveurs, tout du moins en mode de difficulté normale. Ils s'avéreront plus utiles pour occuper les ennemis en expert ou hardcore. Les amateurs de challenge sauront d'ailleurs apprécier ce dernier mode, puisque les indications du HUD (affichant des points rouges sur la boussole à chaque ennemi détecté et la mini-carte) ne seront pas affichés. Cela nécessitera une bonne acuité visuelle et ainsi une immersion accentuée.

Operation Flashpoint : Red River - 16 Operation Flashpoint : Red River - 17

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]