Test Pier Solar and the Great Architects

Le par  |  0 commentaire(s)
Pier Solar and the Great Architects - image

Pier Solar n'est pas un anachronisme vidéoludique comme on voudrait le penser, mais un beau miracle né des efforts et de l'acharnement de la team indépendante WaterMelon. Sorti en 2010 sur Megadrive dans un relatif anonymat, ce RPG de 64 Mega émerveillera sans doute les joueurs de plus de vingt ans qui ont baigné avec bonheur dans l'âge d'or de la 16 bits de Sega.

Cette histoire a bien failli ne jamais s'écrire, car il est très difficile d'arriver à gérer avec brio une équipe de développement amatrice et internationale (composée d'une centaine de personnes environ au total). La team WaterMelon y est parvenue non sans mal et après six ans de dur labeur. Pourquoi le choix de la Wii Megadrive ? Vraisemblablement en raison d'un puissant affect ressenti par WaterMelon envers cette machine, et par conséquent, pour lui permettre de compter un RPG de plus dans sa ludothèque, moins prestigieuse en la matière que celle de la Super Nintendo.

Pier Solar est donc sorti en 2010 sur Megadrive et est commandable sur le site internet officiel du jeu (contre une trentaine d'euros). Vous pouvez également le trouver sur des sites d'enchères à des tarifs exorbitants, car ce qui est rare est cher ici bas. Le jeu impressionne dans un premier temps par son packaging, soigné (et encore, c'est la version Reprint qui est passée entre mes mains pleines de doigts). La notice se révèle plus pratique à lire que la majorité de celles que vous avez pu palper il y a quinze ans (mais si, ces modes d'emploi où le même texte était répété sur deux pages mais dans une dizaine de langues différentes). En ce qui concerne la cartouche, vous serez heureux d'apprendre qu'elle est compatible avec absolument tous les modèles de Megadrive existants, même celle de Phil Collins.

Pier Solar and the Great Architects (1) Pier Solar and the Great Architects (2)

Par moments, de belles images fixes viendront illustrer l'apparition d'un personnage-clé ou un moment fort de l'aventure.

Vous n'aurez pas d'introduction traditionnelle pour vous accueillir une fois Pier Solar lancé. Alors ne perdons pas de temps et faisons de suite les présentations avec les principaux protagonistes du jeu, ceux que vous incarnerez des dizaines d'heures durant : Hoston, Alina et Edessot, trois amis dont la moyenne d'âge ne doit pas dépasser le Q.I. du plus intelligent des candidats de Carré Viiip. Au début du jeu, le père de Hoston se trouve bien mal en point, fauché par une maladie qui pourrait rapidement avoir raison de lui si un remède, même provisoire, ne lui était fourni. Malgré la désapprobation de sa mère, le botaniste en herbe qu'est Hoston prend la décision d'aller chercher des herbes curatives dans une grotte réputée très dangereuse. La jeune et rousse Alina s'imposera d'elle-même dans cette entreprise et vous devrez également vous mettre en route accompagné du peureux Edessot. Ce dernier emportera avec lui un robot censé aider notre groupe à retrouver son chemin dans la grotte, mais nous verrons qu'il en sera autrement sur les lieux. Inutile d'être hypocrites : le character design de ces trois "héros" ne transpire pas d'une folle originalité, mais il apparaît vivant dans les dialogues et pendant les combats où les vignettes représentant les visages des personnages s'animeront selon la situation et leur état. Plaisant.

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]