Test Ratchet & Clank A Crack in Time

Le par  |  0 commentaire(s)
Ratchet & Clank : A Crack in Time - pochette

Ratchet & Clank, le duo de choc de la licence phare d'Insomniac Games, revient dans de nouvelles aventures hautes en action, mais aussi et surtout en révélations. Les joueurs ayant parcouru les anciens épisodes et en particulier Opération Destruction trouveront en ce nouvel opus des réponses à leurs questions. Néanmoins, Ratchet & Clank Future : A Crack in Time se révèle-t-il suffisamment pertinent et attrayant pour aguicher les fans de la série tout en ne noyant par les nouveaux venus ? C'est l'heure du test.

Principale licence d'Insomniac Games aux côtés de Resistance, Ratchet & Clank a presque toujours résulté d'épisodes de qualité, exception faite de quelques disparités apparues dans les épisodes PSP. Vantant un esprit haut en couleur et un gameplay plate-forme tout en y ajoutant une prise en main très orientée sur l'action, la série a su s'imposer comme une référence solide sur PS2 et depuis peu sur PS3. Qui plus est, la trame scénaristique est toujours bien tissée, malaxée par un humour de tous les instants. En effet, si les héros de l'aventure demeurent plutôt sérieux, c'est surtout les autres personnages de l'univers qui apporteront une touche de ridicule par un aspect caricatural et parodique fort amusant, via des petites subtilités.

Suivant directement les évènements d'Opération Destruction, Ratchet & Clank : A Crack in Time mettra en avant la cassure de notre duo de choc. En effet, les compères ont été séparés à la fin de l'épisode précédent : Clank a été enlevé par des créatures appelées Zonis, sans que l'on sache l'endroit dans lequel il a été transporté. Ainsi, l'opus de 2007 demeurait frustrant dans sa finalité et une bonne partie des réponses seront signalées dans ce nouvel épisode. Ratchet, connu comme l'un des derniers représentants de la race des Lombax dans l'univers, remonte dans son vaisseau spatial – l'Aphelion – afin de retrouver son ami disparu. Cela va sans dire que les pérégrinations de notre héros poilu ne seront pas de tout repos, étant donné que le principal ennemi de la série, le Dr. Nefarious, sera toujours présent pour tenter de dominer le monde. Et pour le coup, notre robot machiavélique, hystérique et un poil buggué des circuits, a fondé tous ses espoirs dans la Grande Horloge, une imposante machine permettant de voyager dans le temps et créer des paradoxes dans l'optique de modifier l'histoire. Si la trame poursuit directement l'opus antérieur, un flashback introductif permettra aux non initiés de prendre aisément le train en marche.

Ratchet & Clank : A Crack in Time - 1 Ratchet & Clank : A Crack in Time - 2

Dès les premiers instants de jeu, vous apprendrez que Clank évoluera dans cette horloge car il est désigné comme le gardien de ces lieux, afin de préserver l'intégrité temporelle. Notre petit ami devra s'affairer à restaurer les dégâts d'ores et déjà opérés par le Dr. Nefarious, au travers d'objets et compétences qui lui seront transmis directement via son subconscient. Au fil du jeu, Clank en apprendra davantage sur ses origines et son destin, mais aussi sur son géniteur, répondant ainsi à de nombreux mystères qui étaient jusqu'alors non élucidés. Cela signifiera également une aventure plus personnelle, plus intérieure, plus sérieuse également. De son côté, Ratchet aura un champ d'action bien plus vaste puisqu'il devra circuler dans les moindres recoins de la galaxie afin de trouver son équipier disparu. Sur son chemin, il découvrira lui aussi de nouveaux éléments sur le passé de son peuple en la personne d'Azimut, un autre Lombax qui jouera un rôle important dans les motivations de Ratchet, ainsi que dans ses choix décisifs.

Vous l'aurez compris, le scénario de Ratchet & Clank : A Crack in Time souligne une maturité bien prononcée, pour le coup synonyme d'une richesse et d'un aboutissement rarement atteints dans la série. Insomniac Games a effectué un travail de qualité sur le background du jeu, mettant enfin nos héros à nu. Néanmoins, l'ingrédient principal, l'humour, n'a pas été oublié. En effet, la progression enchaîne naturellement les scènes sérieuses et les situations cocasses, sans que la crédibilité générale soit réduite. Cette parfaite jonglerie résulte sur une mise en haleine à la fois légère et prenante. Qui plus est, l'humour a souvent la forme de caricatures que l'équipe de développement souligne dans un secteur bonus du jeu, notamment les inspirations des ennemis et autres PNJ. On retrouvera le Capitaine Qwark, pseudo-héros en collant, chochotte et incompétent à souhait. Et pourtant, ce gros gaillard s'avère attachant par ses propos décalés, allant crescendo au fil du jeu pour atteindre le paroxysme du ridicule dans la dernière partie de l'aventure. Le Dr. Nefarious et son caractère d'enfant gâté prête également à rire, au même titre que certaines races alliées par leur allure et à leur façon de parler (certains ont des tocs, d'autres parlent comme des geek, etc).

Ratchet & Clank : A Crack in Time - 3 Ratchet & Clank : A Crack in Time - 4

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]