Test Saw

Le par  |  3 commentaire(s)

Fusibles et clés sont rarement présents dans les meubles, le héros doit donner de sa personne pour les obtenir. Il devra par exemple plonger sa main dans un bain de seringues voire d’acide pour récupérer le fameux sésame. Cette collecte déclenche un mini-jeu, le joueur qui contrôle la main du héros doit alors s’empresser de saisir l’objet convoité pour limiter sa douleur.

Il sera aussi nécessaire de crocheter des portes et des armoires. Pour se faire, il faudra une nouvelle fois passer par un mini-jeu qui consiste à aligner des motifs identiques formant un hexagone. L’activation d’armoires électriques et de mécanismes impliquera des mini-jeux différents et légèrement plus complexes.

Saw le Jeu - Image 29 Saw le Jeu - Image 30

Il faudra tantôt aligner des tuyaux, tantôt relier deux engrenages à l’aide de roues crantées. Comme on peut le voir, les énigmes de Saw reposent très lourdement sur la résolution de mini-jeux. Et pour sauver un héros, il sera là encore nécessaire de passer des tests cette fois limités dans le temps.

Justement, les développeurs comptent sur ces limites temporelles pour mettre davantage la pression sur le joueur qui connait d’avance les conséquences d’un quelconque échec. La mort ne provient pas seulement des puzzles, des pièges régulièrement repartis dans l’asile pourront aussi nous emmener aux portes du Paradis.

Saw le Jeu - Image 31 Saw le Jeu - Image 32

Ils se manifestent sous la forme de fusils à pompe dont la mise à feu est déclenchée par l’ouverture d’une porte ou bien sur simple traction d’un fil. Ces pièges à fil peuvent être réutilisés contre les autres participants du jeu. Ces derniers n’ont qu’un objectif, nous tuer et s’emparer d’une clé contenue dans les intestins de Tapp.

Impossible donc de négocier avec eux autrement qu’à coups de poings. On aurait très bien pu citer une autre arme comme les tuyaux en fer. Mais les poings et les armes à feu sont véritablement les meilleures armes du jeu. Si vous avez l’occasion de vous équiper d’une batte de baseball, vous avez le champ libre. En revanche, oubliez complètement les tuyaux en fer.

Saw le Jeu - Image 25 Saw le Jeu - Image 26

Dans le même style
  • Test Test Drive Unlimited 2
    En recueillant de bonnes notes auprès de la presse spécialisée, la saga Test Drive a vu son destin s’éclaircir pour encore quelques années. Il aura fallu attendre plus de quatre ans avant qu’Eden Games réussisse à mettre sur ...
  • Test La Légende de Beowulf
    Sorti simultanément avec le long métrage du même nom, nous revenons un peu tardivement vers La Légende de Beowulf. Et plus que la version PC que nous avions imaginé vous présenter, c'est sur le support UMD destiné à notre PSP que ...
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #553141
"Pour débuter le test, j’aimerais en toute honnêteté vous avouer n’avoir vu aucun des films Saw du fait notamment de leur violence visuelle."

T'as quel age sérieux, t'as douze ans ?

niveau violence visuelle, y a bien pire, on voit pas vraiment grand chose. Le seul moment que j'ai trouvé un peu glauque c'est au début du 4, quand ils font l'autopsie, c'est goret et ca sert à rien. L'ambiance est glauque, pas violente.

Tu vois pire dans les experts mon gars, grandis un peu et arrette d'écouter le csa, ca commence à se voir.

De plus, le premier SAW est pour moi l'une des plus grandes réussites scénaristiques de cette décennie (voire plus), t'as vraiment raté quelque chose !
Le #553181
Bonjour Alucardx77...
Je ne crois pas qu'apprécier ou non des films tels que Saw soit une question de maturité, mais plus une affaire de goût et de sensibilité.
Et ça, ça se respecte...
Le #553501
Bonjour cher Alucard,

Je vois que tu as malheureusement saisi le sens premier de mes propos. Si je n’ai pas vu les films Saw ce n’est pas à cause de leur aspect gore qui ne me dérange aucunement, bien au contraire. Le terme de violence visuelle ne s’arrête pas à l’hémoglobine, pour ma part ce sont uniquement les situations proposées par les films qui ne sont pas de mon goût.

Enfermer une personne, la pousser à s’automutiler pour mieux lui « faire apprécier la vie » est pour moi malsain, c’est tout simplement de la torture psychologique et physique. Et non, je n’apprécie pas cela en tant qu’être humain. Ce n’est qu’un film, il est vrai, mais si ces actes vont à l’encontre de mes principes, il est clair que je ne vais pas aller me forcer à voir ces productions cinématographiques.

Chacun ses goûts, chacun ses choix, l’important c’est de les respecter. Je n’ai pas douze ans, comme l’a bien soulignée Nathalie l’appréciation de genres, de thèmes et d’univers ne relève pas uniquement de l’âge. On peut très bien apprécier le gore, l’horreur ou l’amour à cet âge là et c’est d’ailleurs monnaie courante.

Autrement non, le gore ne me dérange absolument pas. J’ai déjà pu assister à des autopsies dans la vraie vie sans broncher. J’ai pu finir des titres relativement gores comme FEAR 2, Condemned 1-2 sans exprimer la moindre gène. Petit rappel, Condemned 1 contient des scènes violentes allant de l’arrachage de mâchoires à la rupture de colonnes vertébrales, ce qui ma foi est assez gore.

J’apprécie aussi la série Les Experts que je regarde sans hésiter. Alors non, le gore qu’il soit utile ou non ne provoque chez moi aucun blocage ni de gène. En ce sens, je ne m’attarderais à répondre aux points que tu as soulignés par la suite étant donné que ton argumentation est orientée sur un seul axe, le gore, qui ne me pose aucun souci.

D'ailleurs, je n'ai jamais critiqué le scénario des Saw, leur construction est très intéressante et leur déroulement aussi. Sur ce point, je ne dirais jamais le contraire.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]