Test Elder Scrolls V Skyrim

Le par  |  4 commentaire(s)

Le premier grand changement opéré dans ce Skyrim réside dans la création de votre personnage. Vous retrouverez toutes les races avec leurs caractéristiques propres et leurs aptitudes ou résistances naturelles.  Si vous aurez encore la liberté de définir l'inclinaison des sourcils, la courbe de votre menton ou encore la couleur des yeux, la personnalisation s'arrête désormais au nom de votre héros. Que manque-t-il à l'appel ? La classe. Cela surprend et interpelle. Les habitués seront décontenancés sans doute à l'idée de ne pas avoir à choir d'entrée de jeu, dans quel tiroir ranger leur personnage. Skyrim ne propose désormais plus de destin pré-établi à votre personnage. C'est à vous que revient la tâche d'orienter votre personnage vers le genre que vous souhaitez, les pouvoirs que vous souhaitez lui donner. Vous voulez un barbare nordique subtil et raffiné, prompte à la discrétion et pourquoi pas, adepte de la magie ? Pourquoi pas. Les habitués prendront vite conscience des limites de cette liberté offerte, mais cette dernière reste tout de même appréciable. Pour la première fois, il vous est possible de vivre et gérer votre personnage sans le couvert de pré-requis. Les habitudes restent cependant vivaces, le barbare maniera encore et toujours l'arme à deux mains avec facilité. Mais pourquoi ne pas faire preuve d'un peu de fantaisie dans vos parties ?

Skyrim (9) Skyrim (10)

Vous avez désormais droit à une série de constellation qui vous permettront de donner à votre personnage, les aptitudes que vous souhaitez lui apporter. Toutes les compétences sont accessibles en échange d'un point de niveau. Certaines compétences connaissent une évolution immuable relatives à vos actes. Ainsi, votre barbare se battant uniquement avec une arme à deux mains vous verrez la compétence "Armes à deux mains" augmenter d'elle-même. Ce système, très libre, d'évolution de personnage ne joue pas en défaveur de la complexité de Skyrim, bien au contraire. Certains joueurs n'aimeront pas être autant livrés à eux-mêmes, sans filet de secours en cas de chute. La peur des mauvais choix, de subir un personnage mal pensé risque d'en démotiver plus d'un. Ceux-là resteront donc dans des schémas vus et revus dans d'autres jeux de rôles. D'autres en revanche s'amuseront sans doute plus à prendre des risques tout en gardant un soucis de cohérence. L'évolution de votre personnage reste un des points clés de Skyrim, un point dont vous devrez particulièrement prendre soin pour vous montrer efficace.

Skyrim (12) Skyrim (8)

D'autres aspects du jeu donnent la fâcheuse impression de vous faciliter la vie. Votre vie, et vos jauges de mana ou de vigueur se régénèrent automatiquement hors des combats. Vous n'avez plus besoin de dormir pour gagner en niveau et pourrez apprécier les contrées de nuit pour des combats sous le lit des étoiles. Le titre vous prendra tout de même un peu par la main en vous proposant, à chaque montée de niveau, de booster soit vos points de vie, votre vigueur ou votre mana.

Skyrim (3) Skyrim (1)

Le système de combat jouera également en votre faveur. Puisqu'il vous est désormais possible de jongler avec différentes aptitudes, votre personnage pourra jouer de la magie d'une main et d'une arme de l'autre. Exception faite il va de soi aux armes qui imposent les deux mains, mais vous l'aurez compris. La magie plus l'arme est un duo très percutant qui vous donnera une impression de toute puissance. Vous vous sentirez fort, quasi invincible pour peu que vous collectionnez les potions et autres nourritures pour vous rebooster en plein combat. Ces derniers sont légions et vous auriez tord de ne pas remplir l'inventaire.
Vous aurez peut-être le réflexe de chercher à réparer vos armes et votre équipement. Pas besoin, dans Skyrim, rien ne s'abîme. Encore un point qui devrait faire grincer les dents des puristes...

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #860881
C'est quoi cette mode de se marier dans les gros RPGs (cf aussi Fable)? C'est pour cibler à fond les nolifers?
Le #861101
LOL !
Perso j'aime bien ça dans Fable III, être polygame (et avoir des gosses)... :-D
Le #862121
Merci pour ce test fort bien rédigé et complet.
J'ai acheté le titre , et à cette lecture cela me donne d'avantage envie de pour suivre l'aventure !
Le #862891
8/10, vous êtes radins ! C'est le seul jeu - au moins sur console - à offrir une telle liberté de mouvement, une telle richesse, une telle durée de vie (150 heures) - en bref à offrir un tel monde virtuel parallèle, à tel point qu'il est très difficile (voire impossible ?) de le visiter en intégralité. En un mot, c'est l'empereur des jeux, celui qui écrase tous les autres sous sa botte, et qui mérite objectivement la note de 10/10.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]