Test Sonic 4 : Episode I (PSN)

Le par  |  0 commentaire(s)

Plusieurs passages particulièrement énervants (dans Chemin de cartes pour ne citer que lui) prendront un malin plaisir à vous faire perdre les vies que vous aurez précédemment accumulées. Ce n'est pas systématique, mais on regrettera la position de certains ennemis impossibles à éviter sans s'y être repris une bonne quantité de fois. Ainsi, même si on pourra en récupérer la plupart lorsque touché, conserver ses anneaux durement acquis demandera de la concentration et un sens du découragement au repos. L'enjeu en vaut la chandelle car, comme le veut la tradition, un anneau géant vous attendra en fin de parcours sur chaque acte (hors boss) si bien sûr vous les achevez avec au moins cinquante anneaux en poche (un conseil : ralentissez ou sautez dès que le panneau Robotnik est en vue pour ne pas le louper). Prendront alors place des Etapes Spéciales reprenant le principe des Special Stages du premier Sonic : dans un décor New Age, vous ferez pivoter une sorte de labyrinthe afin d'amener Sonic vers l'Emeraude du Chaos. La difficulté sera au rendez-vous, et comble de malchance, inutile de vous imaginer refaire encore et toujours les niveaux de Splash Hill Zone car il ne vous sera possible de remporter qu'une émeraude maximum dans chaque acte. Et si je vous dit que Sonic terminera souvent les stages les poches trouées, vous mesurerez un peu mieux l'ampleur de l'épreuve.

Sonic 4 - 6 Sonic 4 - PS3 Xbox 360 (6)

Sonic 4 : Episode I ne se démarque que trop rarement de ses prédécesseurs, évoquons notamment le temps que l'on reste dans les niveaux. Il vous arrivera probablement de dépasser dans quelques actes la limite des dix minutes fatidiques (particulièrement dans la Lost Labyrinth Zone), et en général, chaque acte est bien rempli. Peut-être même trop. Nous craignions que la Homing Attack (auto-ciblage des ennemis) gâche le plaisir de jeu, et bien il n'en est rien, cette pseudo-nouveauté s'intègre plutôt bien dans l'action de ce Sonic 4. Plutôt et pas excellemment parce qu'elle présente quand même des soucis trop punitifs par moments; les ennemis ciblés doivent par exemple être éliminés dès l'apparition du viseur, lequel n'est pas toujours visible en temps voulu. Et au dessus du vide, une mauvaise synchronisation ne pardonnera pas.

La maniabilité de notre hérisson n'est donc pas irréprochable. On retiendra notamment sa physique curieuse, nous obligeant lors d'un saut à maintenir la direction imprimée, sans quoi Sonic s'arrêtera net dans son élan et sera à la merci du vide, d'ennemis vicieux ou encore tout simplement d'une perte de plusieurs précieuses secondes (si vous tentez de battre des records et de vous imposer dans les classements mondiaux). Manifestant une lourdeur difficile à accepter pour certains, Sonic frise cependant le ridicule lorsqu'on le voit marcher (on constate ainsi le régime adopté). Son animation lorsque vous lui demandez de regarder au-dessus de lui, pour ne pas l'accabler, est quant à elle franchement rigolote. Mais depuis le temps, vous aurez sans doute compris que nous avons bien du mal à nous faire à ce nouveau design qui commence toutefois à dater. Nous ne nous étalerons par conséquent pas plus sur ce sujet.

Sonic 4 - PS3 Xbox 360 (10) Sonic 4 Episode 1 - 3

Venons-en aux musiques, qui font définitivement partie du top trois des aspects les plus ratés du jeu. N'offrant aucune cohésion si ce n'est celle de la médiocrité, les morceaux de Sonic 4 n'incitent absolument pas à avancer ni même à les fredonner, alors qu'ils auraient pu contribuer  à rendre le titre attachant. C'est pourtant Jun Senoue qui est à la baguette, et sa performance sur Sonic 3 était vraiment bonne. Peut-être lui a-t-on demandé d'être le plus fidèle possible aux compositions des deux premiers opus. Le résultat est malheureusement très vite lassant, une parodie navrante des excellents thèmes de Masato Nakamura dont on ne retiendra que la musique du premier niveau et celle des Special Stages (car reposante et reprenant quelques notes de la version originale). Allez, ce qu'on entend dans les niveaux du Casino est passable car l'ambiance est agréable. Ne soyez surtout pas pressés de récupérer les sept émeraudes pour entendre l'hymne de Super Sonic car il est infâme. Quant aux bruitages, ils sont directement repris des volets Megadrive de la série. En définitive, l'expérience vécue et la crédibilité du jeu pâtissent de cet aspect musical négligé, rendant ce Sonic 4 sympathique mais seulement à un volume amoindri.

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Questions / Réponses high-tech
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]