Test Sonic et le Chevalier Noir

Le par  |  0 commentaire(s)

Ce Sonic et le Chevalier Noir, n'en déplaise aux puristes et amateurs des courses de vitesse de Sonic, est ici principalement tourné vers l'action. La quête des Rings, les courses endiablées, sont ici passées au second plan, voire inhibées pour la seconde catégorie. Vous maniez l'épée et c'est ici le point central du jeu. Il vous faut donc dans un premier temps apprendre à vous servir de votre arme, votre alliée, celle qui ne vous quittera pas et qui interviendra toujours dans les combats. Quelques missions viendront vous donner les clés du gameplay, des techniques de base en passant par les coups parfaits. Sincèrement, si en début de partie vous essaierez de faire les choses proprement, vous réaliserez vite qu'une seule et même technique est tout aussi efficace : celle d'agiter la télécommande à foison. Secouer la Wiimote avec plus ou moins d'acharnement selon les cas est ce qu'il se fait de mieux pour venir à bout de vos ennemis, sans éprouver trop de difficulté. C'est assez basique on vous l'accorde, mais le titre n'en demande pas plus.

Sonic et le Chevalier Noir (40) Sonic et le Chevalier Noir (41)

Pour parfaire le combat, il vous faudra également penser à parer les coups, une technique de défense facile à maitriser puisque ne nécessitant qu'une simple pression de touche. Les ennemis aux lances aiguisées, les flèches des arbalètes et les quelques boss croisées vous obligeront à vous défendre sous peine de voir vos espoirs de victoire s'envoler vite. La technique de l'attaque frénétique supplée par quelques parades est un style qui fait ses preuves, surtout devant les boss, à savoir Lancelot, Gauvain et Perceval, puis plus tard le Roi Arthur. Le premier n'aura pas résister à notre acharnement bien longtemps, notre bras quant à lui souffrant un peu de tant d'énergie déployée. Attention, on ne sous-entend pas que le niveau du titre est facile. Il nous est arrivé de mourir fréquemment, en tentant de réaliser des attaques propres et oubliant les parades. Après avoir tâtonné, la technique finale de base s'est révélée la plus convaincante, mais certes pas la plus plaisante. On s'ennuie un peu à la longue, à force de secouer le bras, souvent et sans devoir y mettre la forme.

Sonic et le Chevalier Noir (42) Sonic et le Chevalier Noir (43)

Et des ennemis, vous en aurez plus que besoin. A tel point qu'on aurait même tendance à croire que ce nouveau jeu Sonic se tourne vers le beat'em all. Ici, il n'est pas question de vous proposer des phases de vitesse d'un côté, puis des combats de l'autre, comme l'avait fait son prédécesseur Sonic Unleashed. Sonic et le Chevalier Noir mélange les deux au détriment de la vitesse, si chère au hérisson. Effectivement, vous ne pouvez pas courir et abattre une trentaine d'ennemis disséminés sur votre chemin. Vos courses s'arrêtent toujours, s'entrecoupent de combat, le départ est laborieux et dès que vous atteignez votre pointe de vitesse, vous tombez nez à nez avec une nouvelle vague d'adversaire. De quoi frustrer les joueurs de la première heure, qui auront grand peine à retrouver des phases de vitesse pur à travers le jeu. Oubliez un temps que Sonic est le plus rapide de la planète. Même si cela nous fait un peu mal au cœur.

 

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Questions / Réponses high-tech
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]