Test Stranglehold

Le par  |  0 commentaire(s)
Doté d’un sombre scénario, Max Payne avait le bon goût de mettre en scène un ensemble hollywoodien alternant entre efficace moteur graphique et fameuses illustrations BD. Stranglehold laissera volontairement à l’écart son scénario propice aux fusillades afin de se concentrer justement sur ces nombreux massacres. Bien que des thèmes comme l’amour et la vengeance soient abordés, il s’agit avant tout de justifier de tels massacres.

Cela n’implique pas pour autant que la mise en scène soit délaissée, bien au contraire le jeu fait part d’une bonne organisation tirant pleinement partie du Unreal Engine 3. Plus qu’un simple jeu de tir à la troisième personne, le concept résidera avant tout sur l’utilisation du Tequila Time, une capacité spéciale permettant au héros de se transformer littéralement en une machine à tuer.

Stranglehold   Image 35  Stranglehold   Image 36

Pour pouvoir utiliser les différentes fonctionnalités du Tequila Time, il nous faudra auparavant faire preuve de style lorsqu’il s’agira de tuer nos ennemis. Tel un Burnout, chacune de nos exécutions seront notées sur une échelle de un à cinq étoiles. Plus leur nombre est élevé et plus nous serons à même d’employer prochainement cette meurtrière fonctionnalité.

Au delà de l’aspect purement visuel du jeu, les développeurs ont eu la bonne idée d’implémenter un module du nom de Massive D. Comme son nom l’indique, ce dernier permettra au joueur d’interagir avec l’environnement de façon exhaustive.

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]