Test Super Mario Galaxy

Le par  |  1 commentaire(s)
"Galaxy" ne signifie pas que vous allez passer votre temps dans l'espace. Les différents environnements qui vous attendent sont extrêmement diversifiés. Si l'espace est de rigueur, certaines planètes visitées vous proposeront un tout autre décor, verdoyant, désertique, balnéaire... De quoi diversifier visuellement l'aventure. Et attachez-vous à observer la toile de fond : les développeurs ont multiplié les clins d'oeil quant aux anciens univers présents dans tous les épisodes Mario. La diversification des décors et des ennemis s'imposait vu le nombre de planètes que vous allez visiter. Comptez une dizaine de galaxie (à débloquer au fur et à mesure) et qui elles-mêmes se composent en moyenne de cinq à six planètes (accessibles en fonction du nombre d'étoiles que vous avez déjà récolté). La progression n'est pas du tout linéaire, vous pourrez donc commencer une planète, passer à une autre puis revenir à la précédente comme bon vous semble. Qui plus est, sur ces mêmes planètes sont disséminées plusieurs étoiles (1, 3, 4, plus les bonus à trouver par soi-même), ce qui fait que vous devrez opérer plusieurs voyages sur une même planète pour ramener toutes les étoiles. Vous ne pourrez en effet les ramener qu'une par une au QG et à chaque nouvelle étoile s'ouvrira un chemin différent. Vous devrez quelque fois refaire le même parcours que précédemment pour débloquer un passage. C'est un peu pesant parfois, mais la déviation dans la majorité des cas arrive très rapidement.

 Super Mario Galaxy (68) Super Mario Galaxy (69)

Pour ce qui est de l'avancée dans le jeu en général, vous ne rencontrerez que peu de difficulté. Le titre n'est pas compliqué, il demande simplement un peu de dextérité et d'attention. Preuve en est les trois points de vie que vous avez en tout et pour tout. Vous êtes touchés trois fois et vous êtes mort. Les ennemis sur votre passage étant assez nombreux, les développeurs ont considéré qu'il ne vous en faudrait pas plus pour en arriver à bout. Pour les boss de fin de galaxie, c'est un peu pareil, sauf que l'on vous conseillera très fortement de chercher le champignon qui vous confère six points de vie avant de vous y attaquer. Car chaque boss ne se bat pas de la même façon et il vous faudra au préalable une phase d'observation. Toujours rien de bien compliqué au final, comme par exemple ce boss avec lequel vous jouerez à la pastèque jusqu'à ce qu'il la rate... Si certains vous posent des difficultés, n'oubliez pas que vous êtes dans un Mario et que vous n'avez pas trente-six façons de le battre... Le héros ne dispose que d'un seul coup "dévastateur"...

Super Mario Galaxy (70) Super Mario Galaxy (71)

Un échange de pastèque avec un boss ? L'idée est originale et pleine d'humour. Des situations "amusantes" vous n'en manquerez pas, comme par exemple le moment où Mario revêt son costume d'abeille. Le jeu est bourré de bonne humeur, les dialogues prêtent à sourire. Tout ici est fait pour que vous vous laissiez aller à vivre une aventure sympathique. Du coup, vous avancez encore et encore et poursuivez la chasse aux étoiles sans jamais connaître de moments de lassitude. Et pourtant, le jeu est long...
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #190807
Salut,

bizarre car moi j'ai Harmonie et les Lumas et non Roselina et les Chikos !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]