Test Terminator Renaissance

Le par  |  0 commentaire(s)

Les robustes T-600 et autre T-800 que nous avons pu voir dans les films ou encore la série télévisée font ici preuve d’une grande fragilité. Sont aussi présents des robots en forme d’araignée, des drones volants ou encore des motos lourdement armées. Ces dernières sont uniquement présentes lors des phases en véhicule.

Durant ces passages, il s’agit ni plus ni moins de protéger un convoi à l’aide d’un lance-grenade et par conséquent de détruire tout ce qui nous passe sous les yeux. En un seul passage, l’ami John Connor anéanti plus de robots que dans tous les films et séries réunies. Il parvient même à détruire d’imposantes unités aériennes en guise de boss.

Terminator Renaissance - Image 31 Terminator Renaissance - Image 32

Les missions se déroulent tantôt à l’air libre, tantôt dans des lieux clos. Mais le schéma de jeu ne change absolument pas et souligne au contraire les faiblesses de l’intelligence artificielle. Celle-ci se montre aussi  perfectionnée que les premiers robots de Skynet (les fameux T-1 de Terminator 3) se contentant de repérer, de tirer et de bouger maladroitement dans l’espace.

Les fans de Terminator seront déçus au plus haut point d’une part de trouver des ennemis friables en quelques secondes, mais aussi de les voir dotés d’un comportement aux ras des pâquerettes. Skynet, puissante entité artificielle n’aurait-elle pas eu le temps de développer une IA digne de ce nom en l’espace de douze longues années ?

Terminator Renaissance - Image 27 Terminator Renaissance - Image 26

On se retrouve au final à combattre des opposants peu engageants et enchaîner les missions à un rythme infernal. Heureusement le titre possède un mode coopératif permettant le jeu à deux. Avec deux, il ne fait aucun doute que les affrontements sont plus dynamiques et expéditifs à la fois rendant l’ensemble encore plus court.

On regrette toutefois qu’il ne s’agisse que de pseudo stratégie et que les armes proposées soient peu nombreuses. Les fans de Christian Bale seront aussi déçus d’apprendre que l’acteur n’a donné son feu vert à GRIN pour exploiter son image et sa voix. Moyens au possible, les bruitages jouent leur rôle, on saluera la sympathique reprise du célèbre thème de Terminator 2. Même son de cloche au niveau des voix qui se montrent correctes.

Terminator Renaissance - Image 24 Terminator Renaissance - Image 25

Dans le même style
  • Preview Terminator Renaissance
    Au four et au moulin, GRIN nous a définitivement prouvé qu’il avait la capacité de gérer plusieurs projets en même temps. Mais cette répartition a malheureusement pesé lourd sur la qualité intrinsèque de ses titres dont fait ...
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]