Test Urban Chaos : Violence Urbaine

Le par  |  0 commentaire(s)
Article n° 158 - Test Urban Chaos : Violence Urbaine (120*120)

Dans un futur proche, la ville est ravagée par des violences urbaines, il est impossible d'aller et venir en paix où que ce soit. Vous incarnez Nick Mason, un des meilleurs agents d'intervention des T-zero (comprenez Tolerance Zero). Votre mission est simple et claire (bien que parfois elle sera plus claire que simple) : rétablir l'ordre par n'importe quel moyen que ce soit. Vous serez en charge de secourir des personnalités, d'escorter des secouristes ou encore nettoyer certains lieux infestés par la vermine.

Le 19 mai dernier sortait donc Urban Chaos : Violence Urbaine, un nouveau Quake-like, le genre de jeu qui tend à se développer ces derniers mois ( comme Black ou King-Kong ). Que ce soit sur PC ou sur consoles, lorsqu'un jeu de ce type arrive sur le marché, on espère toujours découvrir une nouveauté au niveau du gameplay ( comme on a pu découvrir le Bullet Time, la Vue Infrarouge à travers les murs ou encore la destruction totale des décors ), et bien ici ce n’est pas trop le cas si ce n’est que l’on peut interagir avec quelques personnages du jeu ( pompiers, ambulanciers ou policiers ) ce qui n’est certes pas très nouveau, mais cela apporte un petit " plus " au jeu.

 

Urban Chaos : Violence Urbaine      Urban Chaos : Violence Urbaine   

 

Le hic avec ce genre de jeu, quand il sort sur console, c’est la jouabilité et à notre grande surprise, la maniabilité du personnage est très aisée et nous donne une quasi-entière satisfaction. Ce n’est évidemment pas aussi précis que sur PC mais c’est bien plus agréable que la majorité de ses concurrents.

 

Urban Chaos : Violence Urbaine      Urban Chaos : Violence Urbaine

 

Comme dit plus haut, la jouabilité est assez bonne dans ce Quake-like made in John Woo, la sensibilité du stick n’est ni trop importante ni pas assez et la touche de tir ( R1/R2 ) a été bien choisie car elle permet de ne pas se mélanger les doigts lorsque l’on fait des strafes.

 

Urban Chaos : Violence Urbaine      Urban Chaos : Violence Urbaine

 

Le seul point délicat niveau maniabilité est la position accroupie qui est sur le stick directionnel et il arrive souvent que l'on appuie un peu fort et on peut alors se retrouver en train de refaire ses lacets ( et donc être très ralenti ) devant un malade et son couteau de boucher. Gênant...

../..

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]