Test VirusKeeper 2010 Pro : antivirus et antispyware

Le par  |  1 commentaire(s)
VirusKeeper-2010

VirusKeeper 2010 est une protection logicielle contre les virus, spywares, vers, chevaux de Troie et autres rootkits. La version Pro testée dans ce dossier intègre un moteur en temps réel d'analyse comportementale de dernière génération qui détecte les différentes formes de menaces actuelles, un moteur antivirus traditionnel (virus par signature) et des outils complémentaires de premier choix (anti-rootkit, protection Messenger, bouclier en temps réel, processus actifs en mémoire, analyse du trafic réseau...). Une solution de sécurité française à découvrir.

VirusKeeper, un logiciel anti-virus éprouvé !
viruskeeperintroL'éditeur français de logiciels AxBx nous a permis de tester son produit phare de sécurité, à savoir VirusKeeper 2010 Pro. Pour mémoire, il s'agit de l'un des seuls anti-virus à avoir détecté à temps, les virus Sasser, Korgo et Bagle le jour de leur sortie tandis que bon nombre d'antivirus concurrents n'avaient eux détecté ces menaces que bien trop tard, c'est-à-dire une fois le PC contaminé ! Cette information en dit long quant à la pro-activité de VirusKeeper.


Analyse comportementale contre les malveillants et anti-virus classique

L'anti-virus VirusKeeper dans sa version 2010 repose principalement sur son module de détection des programmes malveillants par analyse comportementale (virus, vers, chevaux Troie, spywares) et bien entendu également sur l'analyse traditionnelle par signature qui n'est plus à présenter. Il s'agit d'un bouclier de protection en temps réel qui vise à protéger la machine des fichiers menaçants présents sur vos unités ou échangés de diverses manières (navigateur Internet, messagerie instantanée, téléchargements divers...) et qui tenteraient d'infecter les éléments clés du système (fichiers sensibles de Windows, base de registre, démarrage…).


Des outils appropriés, pour analyser et éradiquer les fichiers à risque !

En plus de la protection en temps réel du système et de l'outil d'analyse automatique des fichiers à risque ou entrants, VirusKeeper dispose d'outils à démarrer manuellement au cas par cas. Le module d'analyse comportementale immédiate, celui de l'analyse de fichiers traditionnels, un autre pour le scan d'antispyware et enfin le dernier pour l'analyse anti-rootkit. Pour se démarquer efficacement de la concurrence, l'éditeur a intégré ProcessWatch, un outil d’analyse qui permet d’identifier tous les programmes chargés au démarrage ainsi que tous les programmes actifs en mémoire et NetWatch qui surveille les programmes communiquant sur les réseaux locaux et Internet.


Système d'exploitation et configuration requise ?

VirusKeeper est totalement dédié aux machines sous Windows XP, 2000, Server (2000, 2003, 2008), Vista (32 et 64 bits) et le dernier né de Microsoft, Windows Seven (32 et 64 bits) sous lequel nos tests se sont effectués sans problème. L'application occupe au repos, en moyenne, moins de 15 Mo de mémoire vive et se destine donc tout aussi bien aux portables qu'aux PC de bureau. Il n'est donc pas nécessaire de disposer d'une machine puissante pour pouvoir bien l'exploiter. Trois modes de fonctionnement en temps réel sont possibles (mode normal, mode jeux et mode Netbook) !

logointro1   axbx2

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #535791
Merci pour la présentation, mais elle ressemble plus à un descriptif des fonctionnalités ou à une plaquette publicitaire qu'à un essai réel.

VirusKeeper Pro est rapide et peu gourmand en mémoire: c'est vrai, je l'utilise à titre perso et dans ma société depuis 2007.

Pour ce qui concerne l'efficacité réelle, on en reparlera: 2 utilisateurs de ma boite ont attrapé, l'un brastia et l'autre son équivalent (je ne me rappelle plus le nom), et VKP 2009 n'a rien vu du tout. On s'en est aperçu uniquement parce que les virus ont désactivé les parefeux et que cela a ouvert la voie à une série de cochonneries facilement détectables et arrêtées par VKP 2009.

Pour ce qui concerne brastia et son équivalent, rien à faire, j'ai du analyser les configurations et m'en occuper manuellement.

A ce jour une des machines est ok mais l'autre comporte toujours un processus qui remet systématiquement la ligne pointant vers brastia.exe dans le démarrage même si le lien sur le disque n'existe plus et même si on supprime la ligne du démarrage.

J'ai récemment mis à jour VKP 2009 vers VKP 2010 et... Il n'a rien vu non plus,ça ne met pas vraiment en confiance

Alors rapide, économe en ram... ok, efficace

Voila, désolé pour le coup de canif
Tchao bye à tous !!!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]