Test Yakuza 4

Le par  |  0 commentaire(s)

Yakuza 4 est vraiment un jeu passionnant à suivre avec une intrigue très bien construite, comme d'habitude. Il faut savoir que les quatre histoires durent plus ou moins une dizaine d'heures chacune (forcément plus si vous êtes du genre à vous arrêter à chaque coin de rue pour exécuter une activité annexe). La durée de vie du soft est donc assurée, pour peu que vous appréciiez pêcher ou encore jouer aux fléchettes. Si vous vous demandiez si quatre personnages = quatre jeux dans le jeu disposant chacun d'un contenu similaire à celui des Yakuza passés, sachez que ce n'est pas tout à fait vrai. Les missions sont effectivement moins nombreuses pour un personnage et la quête des clés de casier par exemple est commune à tout le monde (c'est-à-dire que tous participeront à la même).

Après Akiyama, viendra le moment de suivre l'histoire de Taiga Saejima, membre de la famille Sasai affiliée au clan Tojo qui s'est retrouvé derrière les barreaux en 1985 après avoir éliminé dix-huit hommes d'un clan rival. Vingt-cinq ans de détention plus tard et alors que la date de sa condamnation à mort n'a toujours pas été fixée, on lui offre la chance de s'évader. Je n'en dis pas plus sinon qu'un combat assez particulier sera livré dans son scénario.

 Yakuza 4 - 44 Yakuza 4 - 48

Les expressions des visages et le niveau de détail de ces derniers suscitent toujours l'admiration.

Si Yakuza 4 reste efficace pour le fan, ou plutôt l'admirateur de la série, il stagne malheureusement sur des points qui déjà, commençaient à exaspérer dans Yakuza 3. Le plus notable reste cette désagréable transition entre les cinématiques doublées (et très bien animées) et ces cut-scènes en très grande partie muettes où les personnages se meuvent d'une façon quasi-ridicule nous faisant prendre dix ans en pleine face. Le rythme de l'histoire s'en trouve altéré surtout que le choix d'intégrer les scènes à l'une ou l'autre de ces catégories nous semble parfois incompréhensible.

Ce qui dérange aussi, nous rappelant également que Yakuza 4 reste un bête jeu vidéo dans sa partie "action", ce sont tous ces détails qui font perdre de la crédibilité au jeu alors qu'il serait pourtant si facile de les corriger, de les supprimer. Yakuza 4 est quand même l'un de ces titres qui ne fait apparaître certains éléments que lorsqu'il le juge nécessaire, en dépit du bon sens et de la logique. Un prisonnier demande une cigarette en échange d'infos ? Ok. Il vous réclame ensuite un briquet à aller chercher pour conclure l'accord ? Pas de problème. Vous ramassez l'objet à un endroit où il n'y avait rien lors de votre précédent passage quelques minutes auparavant ? Non, ça ne va plus du tout, et le hasard aurait bon dos s'il vous prenait l'envie de l'invoquer.

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Questions / Réponses high-tech
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]