Test : The Last of Us Remastered

Le par  |  2 commentaire(s)

Les développeurs de Naughty Dog avaient déjà rendu une copie bluffante sur PS3. Un univers plus vrai que nature, une foison de détails, un travail sur les textures, les expressions faciales, les jeux d’ombre et de lumière, un degré de finition hors du commun ont fait de The Last of Us une véritable réussite sur PS3 poussée alors dans ses derniers retranchements.

Reste que certaines baisses de framerate se faisaient sentir çà et là.

La version Remastered assure un framerate de 60 ips (images par seconde). Ceci ajoute énormément à la fluidité du jeu et à l’expérience globale. On notera toutefois, en quelques rares occasions où Joël court, qu’il peut légèrement baisser.

Pour ce rendre compte de cet apport, il est possible de repasser à 30 ips via les options.

Défini en 1080p, le jeu est plus détaillé sans que les différences soient gigantesques. Si vous avez l’oeil, vous verrez toutefois les améliorations, notamment au niveau de la végétation plus riche. Les textures ont aussi été retravaillées pour bénéficier de la puissance de traitement de la PS4.

Déjà excellents sur la version PS3, les jeux d’ombre et de lumière ont encore été améliorés pour un rendu encore plus bluffant.

Le rendu est ainsi porté aux nues même si les animations n’ont visiblement pas été changées par rapport à la première version.

Si un gros travail a été fait pour la partie technique, on pourra regretter que les spécificités du DualShock 4 ne soient pas plus exploitées. Le gyroscope permet tout de même (en l’inclinant) de recharger la lampe torche (on pouvait déjà le faire avec la version PS3).

Le microphone intégré dans le DS4 est toutefois exploité pour les enregistrements audio récupérés çà et là et pour émettre un son lorsqu’on allume la lampe torche.

Cette version remastered intègre le bonus Left Behind auquel on vous conseille de jouer après avoir fini le jeu. Il vous permet de comprendre le rapport qui liait Riley à Ellie. Très soigné, on pourra toutefois regretter qu’il soit trop court et n’apporte pas finalement de nouveaux éléments ou de véritables éclairages supplémentaires au dénouement final de l’histoire principale. L’intérêt de ce DLC est de prolonger l’expérience TLoU qui laisse comme un grand vide lorsqu’elle est terminée, la marque des très grands jeux. Ce plaisir, on pourra également le prolonger grâce au mode multijoueur qu’il ne faut pas négliger, d’autant plus que la version Remastered vous permet de bénéficier des packs Abandoned Territories et Reclaimed Territories sortis sous forme de DLC pour la version PS3.

The_Last_of_Us_Remastered_c 

Au fil du jeu, on a pu noter quelques bugs (qui sont toutefois peu nombreux) : des adversaires qui disparaissent momentanément, quelques problèmes de collision et des ennemis qui ne vous repèrent pas alors que vous êtes dans leur champ de vision.

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1805202
Bon peut-être ça ne vaut pas la peine d'acheter une console à 500$ + 60$ le jeu + 30$ season pass + 50$/an pour jouer en multijoueur...

En plus si ces jeux consomment 50go sur le HDD de la console, puisqu'elles sont vendues avec des 500go, on peut conserver installé environ 10 jeux seulement...

Ouin... Quelqu'un a une date pour la ps5 ?
Le #1805455
J'ai beaucoup aimé le jeu sur PS3 mais je n'avais pas fait le DLC "Left behind", qui coutait 15 euros. Comme j'ai revendu ma copie du jeu, je le reprendrai peut-être un jour, quand il sera à 15 euros (prix du DLC) en occasion.

Visiblement, c'est plus intéressant pour ceux qui n'avaient pas de PS3 et/ou qui n'avaient pas acheté le jeu. Ceux-là pourront s'éclater sur ce jeu, avec un rendu encore meilleur.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]