Axelle Lemaire interpelle la SNCF sur Twitter pour aborder la question du WiFi dans le train

Le par  |  7 commentaire(s) Source : Twitter
axelle lemaire

Peu nombreux sont les trains du réseau SNCF à proposer l'accès à Internet par Wi-Fi, une situation qui semble désormais agacer Axelle Lemaire, secrétaire d'État au numérique qui annonce souhaiter en discuter avec la société.

Étrange coup de communication que celui de la secrétaire d'État au Numérique Axelle Lemaire. C'est sur Twitter qu'elle a interpellé la SNCF, proposant une rencontre avec le groupe pour aborder la question du Wi-Fi dans ses trains, avec une note d'humour.

logo-sncf Une communication sur les réseaux sociaux qui fait mouche, la SNCF soucieuse de montrer sa réactivité et de ne pas perdre la face devant des millions d'internautes a aussitôt répondu " Rendez-vous est pris, Madame la Secrétaire d'État."

La situation du Wi Fi sur le réseau ferré est délicate en France. En 2010, la SNCF annonçait que les usagers du TGV Est seraient les premiers à disposer de l'accès au Wi-Fi via le service Box TGV ( à 4,99 € par heure ou 9,99 € pour la durée du voyage). Dans les faits, le service est effectivement déployé, mais la généralisation du service à l'ensemble du réseau, tel que promis, n'a pas eu lieu.

Malheureusement, l'Assemblée nationale, qui débâtait du projet en novembre 2013 admettait un échec ainsi qu'un abandon : " D'un point de vue technique, équiper un TGV en Wi-Fi requiert, du fait de la vitesse du train, la mise en oeuvre de solutions plus élaborées que celles utilisées pour équiper un lieu public, comme une gare, ou un véhicule se déplaçant à faible vitesse, comme un bus."

En outre, les frais de maintenance et d'équipement auraient été un autre frein au développement du service. La SNCF évoque ainsi des frais estimés à 350 000 euros par rame, en insistant disposer de plus de 450 rames dans le parc TGV en service.

Difficile ainsi de savoir comment tourneront les discussions avec la secrétaire d'État. Il parait peu probable que le gouvernement sorte une enveloppe de sa manche pour débloquer la situation.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1813787
bravo a la ministre. Enfin quelqu'un qui essaie de faire evoluer les choses dans le bon sens.
Le #1813789
Un ministre n'a pas à communiquer par Tweeter et encore moins à solliciter publiquement des entreprises en prenant la population à témoin alors qu'elle peut appeler directement le patron de la SNCF et soumettre ses questions dans un mode de fonctionnement professionnel normal.

Bref, encore une tâche qui se croit au cirque et qui tente d'exister et de se faire mousser via du vent au lieu de bosser sérieusement avec les entreprises françaises.

Le #1813793
Des prises électriques dans le train, avant du Wifi, ce serait cool, aussi...
Le #1813812
Mika56 a écrit :

Des prises électriques dans le train, avant du Wifi, ce serait cool, aussi...


il y a en a dans les nouveaux TGV mais pas dans les anciens

Le #1813817
PauletteParis a écrit :

Un ministre n'a pas à communiquer par Tweeter et encore moins à solliciter publiquement des entreprises en prenant la population à témoin alors qu'elle peut appeler directement le patron de la SNCF et soumettre ses questions dans un mode de fonctionnement professionnel normal.

Bref, encore une tâche qui se croit au cirque et qui tente d'exister et de se faire mousser via du vent au lieu de bosser sérieusement avec les entreprises françaises.


La transparence du travail des politiques serait pas mal non plus.
Et user de moyens modernes peut y remedier en partie.

D'accord avec toi sur l'outil employé, mais la methode est efficace.

Bravo la jeunette, par contre apres le lycée tu peux lacher ton twiteur pour evoluer.

Nb: la sncf elle, aura toujours des excuses foireuses plein ses rames !!! (ayez confiance)
Le #1813827
Pikaboy a écrit :

PauletteParis a écrit :

Un ministre n'a pas à communiquer par Tweeter et encore moins à solliciter publiquement des entreprises en prenant la population à témoin alors qu'elle peut appeler directement le patron de la SNCF et soumettre ses questions dans un mode de fonctionnement professionnel normal.

Bref, encore une tâche qui se croit au cirque et qui tente d'exister et de se faire mousser via du vent au lieu de bosser sérieusement avec les entreprises françaises.


La transparence du travail des politiques serait pas mal non plus.
Et user de moyens modernes peut y remedier en partie.

D'accord avec toi sur l'outil employé, mais la methode est efficace.

Bravo la jeunette, par contre apres le lycée tu peux lacher ton twiteur pour evoluer.

Nb: la sncf elle, aura toujours des excuses foireuses plein ses rames !!! (ayez confiance)


Ma remarque ne porte pas sur le fond mais la forme, à savoir d’utiliser Tweeter pour se faire remarquer plus que de faire évoluer quelque chose

La transparence concerne leurs magouilles pas le fait d'interpeller la SNCF et son patron ce qui relève du travail.

Ici, ce n'est qu'une abrutie qui veut se faire remarquer sur le dos de la SNCF, si elle pense qu'il faut du Wifi, elle en parle directement au patron de la SNCF sans passer par Tweeter.
Le #1813867
Comment expliquer que le conducteur du TGV est en permanence en contact radio ou téléphone avec le centre de tri et les gare et ne pas pouvoir proposer du wifi dans le TGV.
Pour moi elle a raison de passer aussi par les voies de communication moderne pour interpeler le patron de la SNCF.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]