Torrenza : AMD présente ses sockets Open Source

Le par  |  0 commentaire(s)
AMD logo (Small)

Le fondeur AMD va publier les spécifications techniques relatives aux sockets de son Opteron, en espérant que cette manoeuvre se traduise par une augmentation des ventes.

Amd logo smallLe fondeur AMD va publier les spécifications techniques relatives aux sockets de son Opteron, en espérant que cette manoeuvre se traduise par une augmentation des ventes. En effet, si les specifications deviennent connues de tous, d'autres fondeurs pourront ainsi créer des co-processeurs aux applications spécifiques, qui pourront être aisément intégrés aux côtés des Opteron.


Une initiative particulière
La procédure lancée par AMD est appelée Torrenza Innovation Socket Initiative et décrit en détail les prochaines cartes-mères à double socket, constituées par un socket pour un processeur AMD et par un socket pour un autre processeur. En publiant ces détails, AMD facilite le travail des autres constructeurs, qui pourront développer un processeur qui sera plus efficace car il n'aura plus besoin d'être relié par un bus système, mais sera au contraire directement intégré dans la carte-mère.

Mike Feibus, un analyste chez TeckKnowledge Strategies Inc. pense que la combinaison 'd'une croissance de la part de marché AMD couplée aux bénéfices d'être directement intégré dans la carte-mère plutôt que de devoir se fier à un bus système devraient rendre perennes les efforts de cette initiative.'

Pour Mike Seyer, vice-président et directeur de la branche commerciale d'AMD, 'du point de vue des assembleurs, l'Initiative Torrenza leur permettra de consolider leurs offres serveurs, en proposant des plateformes uniques, avec des coûts de déploiement réduits et des ruptures de serveurs de données réduites.'

AMD avait annoncé la divulgation en juin du système de fonctionnement de son bus hypertransport, qui fait la connexion entre les multiples processeurs présents sur les systèmes à base d'AMD. Ce bus éliminait les traditionnels goulets d'étranglement des données, en offrant une bande passante bien plus large. En fournissant en plus les specifications concernant son socket, les fondeurs tiers peuvent maintenant créer des chipsets compatibles qui tireront avantage de la grande part de marché que détient AMD avec ses processeurs x86.

Toujours selon Mr Seyer, 'ce qu'AMD fait ici, c'est bien d'offrir à des constructeurs tiers la possibilité d'innover dans des secteurs où le volume de production est plus qu'intéressant, et où les retours sur investissements peuvent définitivement être importants.'


Une opportunité à saisir
Un des candidats les plus à même de saisir l'occasion sera sans doute ATI, qu'AMD compte bien acquérir d'ici à la fin de l'année.  AMD pourrait alors intégrer les possibilités graphiques offertes par les processeurs d'ATI directement dans le design de son microprocesseur. Un autre candidat serait vraisemblablement nVidia, qui ne voudra très certainement pas perdre des parts de marché, alors que son principal concurrent fusionne avec AMD. 

SunSeyer indique en outre que d'autres sociétés, comme Cray, Fujitsu-Siemens, IBM, et Sun 'réfléchissent sérieusement' au potentiel de l'initiative Torrenza.


Le cas Sun
Sun, représenté par Mike Splain, directeur des technologies pour la division des systèmes Sun, a toujours considéré l'Open Source comme une bonne et sérieuse  alternative et 'pense que le socket libre est un concept qui va révolutionner notre facon de créer une plateforme standardisée. C'est une évolution naturelle du mouvement des technologies Open Source

Sun possède des compétences en conception d'équipements microélectroniques internes qu'elle a mis à profit notamment pour sa ligne de dispositifs architecturés autour des processeurs Sparc. La compagnie serait particulièrement intéressée par les possibilités offertes en matière de création et d'intégration d'accélérateurs au sein du socket Torrenza, en plus de l'usage des puces de développeurs tiers.

Mr Splain envisage même le futur en expliquant que 'Sun pourra de plus éventuellement créer un standard à partir du socket Torrenza, pour ses processeurs Sparc, et x86, ce qui lui permettrait de n'avoir à créer qu'une seule carte-mère, qui sera compatible non seulement avec ses serveurs x86 mais aussi avec ses serveurs à base de Sparc.'


On avance, on avance...
Logo intelLe fait de divulguer les spécifications d'un socket n'est pas nouveau et Intel, il y a bien longtemps, quand la société essayait d'établir l'architecture des x86 comme un standard industriel, avait alors fourni les spécifications (sous licence) de ses processeurs à des vendeurs tiers, dont AMD.

Reste à voir si cette architecture deviendra aussi populaire que celle d'Intel.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]