Tour d'horizon du piratage

Le par  |  9 commentaire(s) Source : Presence-pc.com
p2p

Notre confrère le site Présence-PC nous propose aujourd'hui un dossier sur le piratage baptisé "Le beurre ou l'argent du beurre".

P2pNotre confrère le site Présence-PC nous propose aujourd'hui un dossier sur le piratage baptisé "Le beurre ou l'argent du beurre".

Y sont traités des thèmes tels que la redevance sur la copie privée, un sujet d'actualité puisque actuellement une commission est réunie à Albis afin de statuer sur cette éventualité (voir actualité).

Voici l'introduction du dossier :

"C'est aujourd'hui même que la commission d'Albis se réunit pour statuer sur l'avenir de la redevance sur la copie privée et par, la même, statuer sur le destin des redevances imposées sur la vente de tout support enregistrable, qu'il soit disque dur de son état, disque vierge à graver, ou même baladeur numérique. Quelles sont les évolutions que l'on peut en attendre ' Quels sont les arguments des partisans de cette redevance et de ses détracteurs ' Y a-t-il des dérives ' Quelle est l'utilisation réellement faite de cette redevance ' Quelles sont les solutions auxquelles nous devons nous attendre ' Etat des lieux."

 

Accéder au dossier "Le beurre ou l'argent du beurre"

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #43563
Le beurre ET l'argent du beurre !
Rajoutons à cette expression (très ringarde faut bien avouer):
"Le sourire de la crémière" (ou son CUL, comme vous voudrez).

Article intéressant, mais le consommateur se bat contre des moulins, comme d'habitude.
À quand une taxe sur les produits qui se vendent le moins (tout secteur confondu)
pour palier le manque à gagner '

La tomate se vend plus que le poireau.
Créons une taxe pour palier le manque à gagner côté poireau !
Anonyme
Le - Editer #43570
Taxer les gens sous prétexte qu'ils sont des pirates en puissance, il me semblait qu'il fallait faire la preuve de la culpabilité
Et bien non! tous coupables donc tout le monde paye, même ceux qui n'écoute pas de musique, même ceux qui ne vont jamais au cinéma et qui s'en fichent
En fait une taxe pour ceux qui piratent et pour ceux qui ne donnent pas leur fric aux majors et artistes
Le #43579
comme je disait juste avant:

Je suis contre le piratage, mais je suis également contre le fait de ne pas présenter les alternatives. D'une certaine manière (et dans une certaine mesure) le piratage profite aux éditeurs de logiciels propriétaires, car il alimente gratuitement la volonté d'influencer massivement les mentalités. L'exemple de windows est plutôt révélateur à ce sujet, étant donné que de tous ceux qui ont acheté un PC au détail, à mon avis peu d'entre eux ont acheté windows, alors que beaucoup d'entre eux l'utilisent, tout comme de nombreux logiciels (office, photoshop etc). Mais c'est à leur dépend au final, car habitués à ces softs, les entreprises qui plus tard les emploieront se verront obligées par un effet de masse d'utiliser ces même logiciels (moins de frais de formation entre autres, employés opérationnels tout de suite). Et là, les entreprises, elles n'ont pas le choix, elles sont régulièrement et très strictement contrôlées! Donc l'attitude qui vise à dire que pirater c'est faire un pied de nez à ces éditeurs de logiciels propriétaires, est entièrement déviée de son intention, et relève plus d'une abdication personnelle face au problème du piratage et de sa collection de softs piratés.
Et tout en condamnant le piratage, les pouvoirs publics par ex, ne permettent pas de se mettre dans la légalité sans payer absolument ces mêmes éditeurs, et se font donc complices d'un énorme racket collectif, par le biais des médias et du bourrage de crâne. Gross modo, on ne nous demande pas de ne pas pirater, on nous demande de payer, et tant qu'ils existera un moyen de nous faire payer plus, ils se battront. Pour preuve la taxe sur les supports vierges, sensée contrebalancer la copie illégale, qui devrait légitimer le piratage donc, mais qui bizarrement se fait en parralèle d'une lutte toujours plus forte contre le piratage. Pour moi soit la taxe existe, et on autorise les copies, soit la copie est sévèrement réprimée, et alors on interdit la taxation des supports. Faire les deux relève d'une hypocrisie vouée au profit immédiat et toujours plus grand. Certains rétorqueront que la taxe est dans tous les cas justifiée, étant donné qu'il est impossible de supprimer toute copie illégale, mais réfléchissez seulement à l'application de ce principe à d'autres domaines pour en comprendre les limites, qui arrivent très vite!

Bingo!
Le #43586
rien d'autre a ajouter glattering a tout dit ...
Le #43591
Les pauvres engraissent les riches...
Et comme les pauvres aspirent à devenir riches, ça tourne en rond.

Pardon je m'égare...
Le #43619
Je copierai 100 fois le verbe "pirater" au présent de l'indicatif:

Je pirate
Tu pirates
On/Il/Elle pirate
Nous piratons
Vous piratez
Ils/Elles piratent

...
Le #43630
appliquant ce principe de 'précaution' a d'autres biens , par exemple le couteau , nous nous devons d'envoyer en prison pour meurtre tout acheteur de couteau car il a entre ses main un outil pouvant servir a en commetre un , de meurtre ...
ouaiiiiiiiiiiissssssss
zut zut ils vont venir bientot m'arreter , j'ai coupé un oignon ce midi.

Le #43631
a quand la taxe sur le sifflotage d'ai connu sous la douche '
Le #43779
mrcroq : légalement si on siffle un air sous la douche et que notre sifflement sort par la fenêtre la SACEM peut nous réclamer sa taxe pour représentation publique d'une oeuvre déposée
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]