Trafic d'armes sur Internet : 44 personnes en garde à vue

Le par  |  6 commentaire(s) Source : BFMTV
trafic armes

C'est un vaste trafic d'armes sur Internet qui vient d'être démantelé ce mardi par la gendarmerie nationale après une opération simultanée dans 40 départements et la mise en garde à vue de 44 personnes.

C'est à 6h00 que 44 personnes soupçonnées de participer à un vaste trafic d'armes orchestré sur Internet ont été interpellées simultanément dans 40 départements français.

trafic armes Lors des perquisitions, les enquêteurs ont découvert " un véritable arsenal composé de plusieurs centaines d'armes" " des fusils mitrailleurs, fusils d'assaut, pistolets mitrailleurs, armes de poing et fusils d'épaule" a indiqué la gendarmerie.

Baptisée "Armes 78", l'opération a été organisée par la Section de recherches de la gendarmerie de Versailles sous la juridiction d'un juge d'instruction de Pontoise et aura nécessité la coordination de 600 gendarmes.

Les 44 suspects sont âgés de 25 à 60 ans et regroupent des collectionneurs, amateurs d'armes et repris de justice au "lourd passé criminel" comme l'évoque la gendarmerie.

C'est la découverte d'un fusil d'assaut chez un homme d'une quarantaine d'années vivant dans le Val d'Oise et déjà condamné pour vols à main armée qui a mis la gendarmerie sur la piste du réseau.

L'homme se serait procuré l'arme directement depuis un site de vente sur Internet hébergé au sein même d'une entreprise de la région parisienne. Après visite du siège de la société, la gendarmerie a saisi une partie des stocks, c'est le fichier client qui a fait le reste et permis d'identifier les acheteurs et de localiser les armes déjà vendues.

En façade, le site ne proposait que des armes légalement distribuées : armes neutralisées, répliques, militaria divers... En réalité, une grande partie des armes étaient fonctionnelles, et celles neutralisées pouvaient facilement être remises en état de tir.

L'absence de certificat de démilitarisation pour les armes pose désormais la question de leur provenance, avec le spectre d'un réseau beaucoup plus gros que celui découvert.

La Gendarmerie relativise toutefois sur le fait de pouvoir trouver aussi facilement des armes à feu en état de tir sur Internet. Malgré tout, le marché noir reste très développé et les forums spécialisés sont légion.

Il est ainsi facile pour les trafiquants situés à l'étranger de jouer sur le manque d'harmonisation européenne concernant les normes et les contrôles de neutralisation et de revendre des armes comme neutralisées qui se révèlent très facilement réparables.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1812061
Je suis sceptique, j'ai surtout l'impression que c'est une grosse opération de communication médiatique,

"un véritable arsenal composé de plusieurs centaines d'armes"

et après on nous dit que ce sont des armes neutralisées, pour collectionneurs ; Mais après rien n'empêche des spécialistes de les déneutraliser et que parmi les clients il y ait des malfrats.


Le #1812064
Bon OK, le mec qui met sur "Le bon coin" une annonce du genre :
Vend Kalachnikov prix à débattre
il a déjà tout faux
Le #1812071
PauletteParis a écrit :

Je suis sceptique, j'ai surtout l'impression que c'est une grosse opération de communication médiatique,

"un véritable arsenal composé de plusieurs centaines d'armes"

et après on nous dit que ce sont des armes neutralisées, pour collectionneurs ; Mais après rien n'empêche des spécialistes de les déneutraliser et que parmi les clients il y ait des malfrats.


Arrêter 44 personnes c'est pas non plus choper un vendeur de légume a la sortie du metro.

Surtout, la question qu'on l'air de de poser les gendarmes est : A quoi servaient-elle ? Grand banditisme ? Tentative de coup d’état ????
Le #1812074
Jymmy el loco a écrit :

PauletteParis a écrit :

Je suis sceptique, j'ai surtout l'impression que c'est une grosse opération de communication médiatique,

"un véritable arsenal composé de plusieurs centaines d'armes"

et après on nous dit que ce sont des armes neutralisées, pour collectionneurs ; Mais après rien n'empêche des spécialistes de les déneutraliser et que parmi les clients il y ait des malfrats.


Arrêter 44 personnes c'est pas non plus choper un vendeur de légume a la sortie du metro.

Surtout, la question qu'on l'air de de poser les gendarmes est : A quoi servaient-elle ? Grand banditisme ? Tentative de coup d’état ????


C'est du cirque tout ça, sur les 44 personnes interpellées quasiment toutes vont être relâchées, et s'il y en a une de condamnée pour trafic d'arme c'est un miracle. Je pense sincèrement que c'est une affaire en carton et un grand coup de com'.

Le #1812087
PauletteParis a écrit :

Jymmy el loco a écrit :

PauletteParis a écrit :

Je suis sceptique, j'ai surtout l'impression que c'est une grosse opération de communication médiatique,

"un véritable arsenal composé de plusieurs centaines d'armes"

et après on nous dit que ce sont des armes neutralisées, pour collectionneurs ; Mais après rien n'empêche des spécialistes de les déneutraliser et que parmi les clients il y ait des malfrats.


Arrêter 44 personnes c'est pas non plus choper un vendeur de légume a la sortie du metro.

Surtout, la question qu'on l'air de de poser les gendarmes est : A quoi servaient-elle ? Grand banditisme ? Tentative de coup d’état ????


C'est du cirque tout ça, sur les 44 personnes interpellées quasiment toutes vont être relâchées, et s'il y en a une de condamnée pour trafic d'arme c'est un miracle. Je pense sincèrement que c'est une affaire en carton et un grand coup de com'.


Ça c'est autre chose. Ce sont les dysfonctionnements de la machine judiciaire. Les enquêteurs ont fait leur boulot, eux. Bien fait pour ces salopards.

Après, le fait que des vendeurs d'armes gardent un "fichier client" accessible et en clair, j'ai franchement du mal à croire qu'ils puissent être aussi cons.
Le #1812097
Sicyons a écrit :

PauletteParis a écrit :

Jymmy el loco a écrit :

PauletteParis a écrit :

Je suis sceptique, j'ai surtout l'impression que c'est une grosse opération de communication médiatique,

"un véritable arsenal composé de plusieurs centaines d'armes"

et après on nous dit que ce sont des armes neutralisées, pour collectionneurs ; Mais après rien n'empêche des spécialistes de les déneutraliser et que parmi les clients il y ait des malfrats.


Arrêter 44 personnes c'est pas non plus choper un vendeur de légume a la sortie du metro.

Surtout, la question qu'on l'air de de poser les gendarmes est : A quoi servaient-elle ? Grand banditisme ? Tentative de coup d’état ????


C'est du cirque tout ça, sur les 44 personnes interpellées quasiment toutes vont être relâchées, et s'il y en a une de condamnée pour trafic d'arme c'est un miracle. Je pense sincèrement que c'est une affaire en carton et un grand coup de com'.


Ça c'est autre chose. Ce sont les dysfonctionnements de la machine judiciaire. Les enquêteurs ont fait leur boulot, eux. Bien fait pour ces salopards.

Après, le fait que des vendeurs d'armes gardent un "fichier client" accessible et en clair, j'ai franchement du mal à croire qu'ils puissent être aussi cons.


"Après, le fait que des vendeurs d'armes gardent un "fichier client" accessible et en clair, j'ai franchement du mal à croire qu'ils puissent être aussi cons."

Tu as trouvé toi-même la raison de douter... des affaires de ce type il y en a déjà eu et une fois que ça ne fait plus la une des médias, quasiment tout le monde est relâché parce qu'en fait il n'y a pas d'affaire. C'est légal de vendre des armes neutralisées en France. Il ne restera plus que l'affaire du truand qui a déneutralisé son arme.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]