Uber tente de breveter la possibilité d'augmenter brutalement ses tarifs en cas de situation exceptionnelle

Le par  |  5 commentaire(s) Source : Bloomberg
Uber

Lors de la prise d'otages à Sydney, les utilisateurs du service de VTC Uber ont eu la surprise de découvrir que les tarifs des courses avaient plus que triplé. Si la société a rapidement fait marche arrière, elle tente de breveter la possibilité d'augmenter automatiquement ses tarifs en cas de situation exceptionnelle.

La dramatique prise d'otages à Sydney (Australie) a conduit le fournisseur de services de VTC Uber Technologies à augmenter subitement ses tarifs pour les courses demandées dans le quartier où se produisait cette situation exceptionnelle.

Uber Les utilisateurs du service ont ainsi vu les prix augmenter de trois à quatre fois avec un montant de 100 dollars australiens imposé en supplément du prix de la course. Si Uber a affirmé qu'il s'agissait d'une initiative pour inciter les chauffeurs (qui sont des particuliers avec leur propre véhicule) à prendre des courses, les usagers ont plutôt eu l'impression de se faire racketter.

Face aux réactions de colère apparues entre autres sur Twitter, l'entreprise avait finalement annulé cette disposition et proposé des courses gratuites. Pour autant, elle n'a pas présenté d'excuses pour son comportement...et elle chercherait même plutôt à le justifier en le brevetant, rapporte l'agence Bloomberg.

Uber Technologies a effet déposé une demande de brevet pour un système d'ajustement dynamique des prix en fonction du nombre de chauffeurs disponibles et de la demande identifiée via les courses commandées depuis l'application mobile.

L'entreprise a déjà subi plusieurs refus pour des demandes dont l'USPTO (Office américain de dépôt de brevets) a considéré qu'elles n'étaient pas recevables, mais qui montrent qu'Uber tente de légitimer sa position sur le marché face aux corporations de taxis et aux autres services de VTC.

Cette volonté de constituer un socle de propriété intellectuelle n'est sans doute pas étrangère à son intention d'entrer prochainement en bourse, suggère encore Bloomberg. Mais pour obtenir un brevet justifiant un ajustement dynamique des prix, Uber va devoir présenter plus qu'un simple algorithme reposant sur l'offre et la demande.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1823687
Oh ! la provoc ... les taxis sont déjà vénères contre les VTC;
ça va pas s'arranger cette histoire
Le #1823699
Bah pour le coup, j'ai plus l'impression qu'ils se tirent une balle dans le pied chez Uber et par extension ecorne les VTC au passage.
Le #1823861
A vouloir grossir trop vite alors qu'elle peut se faire interdire n'importe où n'importe quand... cette société risque d'exploser en vol.
Anonyme
Le #1823882
Au final, on a trouvé encore pire que Apple pour ce qui est des brevets "farfelus" !!!
Le #1823961
Normalement uber sera interdit en france?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]