Objectifs pour l'exercice 2006-2007 confirmés par Ubisoft

Le par  |  0 commentaire(s)
Ubisoft logo (Small)

Yves Guillemot, le P-DG de la société Française, éditrice de jeux vidéo, Ubisoft a déclaré lors de l'assemblée générale des actionnaires du groupe qu " Après le premier semestre, nous attendons un très bon deuxième semestre, qui nous permettra de faire entre 5% et 10% de croissance, avec un résultat d'exploitation entre 3% et 4% ".

Ubisoft logo smallYves Guillemot, le P-DG de la société Française, éditrice de jeux vidéo, Ubisoft a déclaré lors de l'assemblée générale des actionnaires du groupe qu " Après le premier semestre, nous attendons un très bon deuxième semestre, qui nous permettra de faire entre 5% et 10% de croissance, avec un résultat d'exploitation entre 3% et 4% ".

Ubisoft a enregistré un chiffre d'affaires de 70 millions d'euros (+62%) pour le premier trimestre, qui se terminait au 30 juin. Mr Guillemot table sur un CA de 78 millions pour le deuxième trimestre, ce qui devrait vraisemblablement créer un premier semestre presque stable.

Yves Guillemot a ainsi déclaré à l'agence Reuters que " Le deuxième trimestre se passe bien puisque nous avons sur le marché américain, en juillet, une croissance de 82% de notre part de marché (...) et sur le mois d'août nous avons aussi une croissance importante ".

Lors de la présentation fin juin des résultats 2005-2006, le groupe avait indiqué qu'il tablait sur les investissements dans les jeux pour consoles de nouvelle génération afin d'améliorer ses résultats.


Investissements et rachats

Le rachat de la licence du jeu Driver (pour 19 millions d'euros) par Ubisoft auprès de son concurrent Infogrames marque une prise de position concernant la politique d'Ubisoft, qui se dit prête à envisager d'autres rachats à l'avenir. Selon les dires du P-DG: " Si Infogrames veut vendre d'autres actifs, nous serons dans les sociétés qui iront très vite les acheter. Mais pour l'instant il n'y a rien de plus que cela ".


Le quart d'heure américain
Mr Guillemot a de plus répété, au sujet d'Electronic Arts et de sa prise de participation (à hauteur de 20%) dans le groupe, que les deux sociétés étaient en communication régulière. La présence du premier éditeur mondial de jeux vidéo dans le capital de la société avait occasionné des spéculations concernant une possible offre (hostile ou non) d'Electronic Arts sur l'ensemble du groupe.

" Aujourd'hui, Electronic Arts a une part de notre capital, mais nous avons aussi beaucoup d'autres acteurs qui viennent régulièrement nous voir pour nous proposer de nous allier avec eux ", a déclaré hier Yves Guillemot en précisant privilégier la croissance de la valeur du groupe grâce une solide stratégie.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]