UFC-Que Choisir : Free Mobile a délivré les abonnés mobiles mais cela durera-t-il ?

Le par  |  5 commentaire(s) Source : Etude UFC-Que Choisir (PDF)
UFC-Que-Choisir-logo

Dans sa dernière enquête sur l'évolution du marché télécom français, l'UFC-Que Choisir se félicite de l'évolution vers les forfaits sans engagement mais craint que le jeu concurrentiel permis par l'arrivée du quatrième opérateur Free Mobile soit compromis à moyen terme.

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir publie une étude sur l'état du marché de la téléphonie mobile qui tente de faire le point sur plusieurs années de fonctionnement du secteur, marquées par l'arrivée en 2012 du quatrième opérateur Free Mobile et de ses forfaits sans engagement à prix agressifs qui ont entraîné une évolution rapide des offres et une libération de la contrainte sur 12 à 24 mois des forfaits avec mobile subventionné.

Dans sa synthèse, elle évoque l''heureux épuisement du modèle de la subvention du terminal" depuis l'arrivée de Free Mobile et note qu'à fin 2013, près de la moitié des abonnés mobiles avaient opté pour une formule sans engagement, tendance qui va se renforcer encore cette année.

UFC subvention smartphone entree gamme

Elle rappelle que le modèle par subvention peut créer un surcoût jusqu'à 50% tandis que les formules sans engagement n'obligent plus à croire sur parole les déclarations des opérateurs sur leur qualité de service et leur couverture en permettant de basculer rapidement vers un concurrent, ce qui apparaît dans le triplement de la demande de portabilité du numéro mobile entre 2012 et 2013.


Empêcher la remontée des prix à l'issue de la consolidation du marché
L'autre effet Free Mobile concerne la chute des prix des forfaits mobiles, en moyenne de 30%, indique l'association de consommateurs, ce qui aurait permis aux clients d'économiser 6,83 milliards d'euros. La France fait maintenant partie des pays européens les moins chers, après avoir longtemps été parmi les plus onéreux.

UFC prix forfait

L'UFC-Que Choisir démonte aussi les arguments négatifs avancés lors de l'arrivée de Free Mobile en relevant que "l'emploi dans le secteur a progressé depuis 2012 et le pouvoir d'achat libéré est susceptible d'avoir créé 50 000 emplois tous secteurs confondus."

La baisse de revenus des opérateurs serait plutôt à imputer à la saturation du marché, fait valoir l'association. Dans ce contexte d'évolution favorable aux consommateurs, l'UFC-Que Choisir s'inquiète cependant des conséquences des rachats dans le secteur.

Certes, le rapprochement entre Numericable et SFR maintient un marché à quatre acteurs mais un retour à moyen terme à trois opérateurs est loin d'être exclu, avec le risque d'une remontée des prix, comme observé sur d'autres marchés européens.

L'association appelle donc dès à présent à "réformer la tarification de gros appliquée par les opérateurs de réseaux aux opérateurs virtuels (Virgin Mobile, NRJ Mobile, etc) afin de permettre à ces derniers d'être les garants de la concurrence". Les MVNO pourraient donc jouer enfin ce rôle d'aiguillon promis depuis leurs débuts sans leur en donner vraiment les moyens.

Elle suggère également une surveillance accrue des déploiements 4G et des niveaux d'investissement dans les réseaux afin d'éviter les déconvenues de dégradation de qualité de service. L'Arcep et l'Autorité de la Concurrence doivent donc dès à présent fixer le cadre et les conditions "propres à la sauvegarde d'une intensité concurrentielle au service des consommateurs".

Souvent critique à l'égard de Free / Free Mobile, l'association de consommateurs trouve pourtant dans son étude beaucoup d'effets positifs à l'arrivée de Free Mobile et à l'action de Xavier Niel sur le secteur.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1728972
alors les chouineuses qui pleuraient " ouiiin va y avoir plein de chomage avec free..."

50000 emplois finances, c est pas mal non ?
Le #1729052
tower41000 a écrit :

alors les chouineuses qui pleuraient " ouiiin va y avoir plein de chomage avec free..."

50000 emplois finances, c est pas mal non ?


Ce fut bien le cas !
Plusieurs dizaines de milliers d'emplois détruit ces dernières années !
Comme tu l'as déjà maintes fois répétés, il ne faut surtout pas croire l'UFC que choisir qui raconte que des conneries
Le #1729152
saepho a écrit :

tower41000 a écrit :

alors les chouineuses qui pleuraient " ouiiin va y avoir plein de chomage avec free..."

50000 emplois finances, c est pas mal non ?


Ce fut bien le cas !
Plusieurs dizaines de milliers d'emplois détruit ces dernières années !
Comme tu l'as déjà maintes fois répétés, il ne faut surtout pas croire l'UFC que choisir qui raconte que des conneries


De toute façon personne est capable de réellement dire quel à été l'impact sur l'emploi suite à l'arrivé de Free Mobile, donc ça ne sert a rien de se battre. Entre Free qui embauche pour le mobile, Orange qui poursuit son non remplacement des départs en retraite, les autres qui ne communique pas clairement sur les emplois supprimés ou créés, Vivendi qui à enfin réussi à se débarrasser de SFR (qui essayait déjà avant l'arrivé de Free mobile) et Numéricable qui pourrait potentiellement dégraisser les doublons chez SFR (et pas à cause de Free, mais on va bien dire que c'est de leur faute) on pourrait en faire des calculs !
Surtout si on ajoute le gain de pouvoir d'achat après l'arrivé de Free Mobile qui pourrait développer légèrement l'emploi mais qui pourrait ne pas vraiment en être un vu l'augmentation des impôts dans tous les sens.
Le #1729202
Gillou912 a écrit :

saepho a écrit :

tower41000 a écrit :

alors les chouineuses qui pleuraient " ouiiin va y avoir plein de chomage avec free..."

50000 emplois finances, c est pas mal non ?


Ce fut bien le cas !
Plusieurs dizaines de milliers d'emplois détruit ces dernières années !
Comme tu l'as déjà maintes fois répétés, il ne faut surtout pas croire l'UFC que choisir qui raconte que des conneries


De toute façon personne est capable de réellement dire quel à été l'impact sur l'emploi suite à l'arrivé de Free Mobile, donc ça ne sert a rien de se battre. Entre Free qui embauche pour le mobile, Orange qui poursuit son non remplacement des départs en retraite, les autres qui ne communique pas clairement sur les emplois supprimés ou créés, Vivendi qui à enfin réussi à se débarrasser de SFR (qui essayait déjà avant l'arrivé de Free mobile) et Numéricable qui pourrait potentiellement dégraisser les doublons chez SFR (et pas à cause de Free, mais on va bien dire que c'est de leur faute) on pourrait en faire des calculs !
Surtout si on ajoute le gain de pouvoir d'achat après l'arrivé de Free Mobile qui pourrait développer légèrement l'emploi mais qui pourrait ne pas vraiment en être un vu l'augmentation des impôts dans tous les sens.


sans compter les multiples sous traitants qui n'entrent pas dans les calculs des opérateurs, surtout quand ca va pas dans leur sens
Le #1729392
saepho a écrit :

tower41000 a écrit :

alors les chouineuses qui pleuraient " ouiiin va y avoir plein de chomage avec free..."

50000 emplois finances, c est pas mal non ?


Ce fut bien le cas !
Plusieurs dizaines de milliers d'emplois détruit ces dernières années !
Comme tu l'as déjà maintes fois répétés, il ne faut surtout pas croire l'UFC que choisir qui raconte que des conneries


la faute a orange qui a vire ses effectifs en trop...faut dire qu il y en avait un paquet a virer !!

a part ca...c est juste une stabilisation de la masse salariale, c est tout.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]