UFC Que Choisir : Free Mobile, du bon et du moins bon

Le par  |  7 commentaire(s) Source : UFC Que Choisir
UFC Que Choisir

L'association UFC-Que Choisir joue les Père Fouettard dans le concert de louanges suivant l'arrivée des offres Free Mobile en pointant tous les petits détails désagréables.

UFC Que ChoisirL'arrivée de Free Mobile sur le marché a répondu à la promesse de secouer le marché mobile français, obligeant la concurrence à réagir rapidement. S'il faut maintenant attendre de voir si le nouvel opérateur a les moyens de ses ambitions ( après le seuil des 3 millions d'inscrits et une éventuelle refonte des prix ), les deux forfaits de Free Mobile ont été accueillis de façon positive aussi bien par le public ( nombreux au point de paralyser le site d'inscription en ligne ) que par le régulateur.

Après le temps de l'émotion vient celui de l'analyse plus fine de l'offre. Sur ce point, l'association UFC-Que Choisir ne fait pas dans la dentelle et pointe dans l'offre Free Mobile des défauts assez comparables à ceux des autres opérateurs mobiles.

Cela va des frais annexes ( envoi de la carte SIM, envoi du mobile ) aux options ( 1 € / mois pour l'accès aux services BlackBerry mais Xavier Niel s'est expliqué sur ce point ) au coût des tarifs voix / SMS / data en itinérance hors zone Europe qui s'avèrent plus chers que d'autres opérateurs.

L'association regrette l'emploi de la formule d'utilisation du service "en bon père de famille" dans les conditions de vente, qui permet de ne pas fixer de limite précise et de se laisser une marge de manoeuvre. Sur ce point, Free Mobile n'est pas plus clair que les autres sur la définition des abus pour son service.

Le coût des mobiles proposés par Free Mobile est également critiqué, avec l'exemple de l'iPhone 4S 16 Go à 720 € acheté à crédit alors qu'il coûte 629 € nu. Plus que le coût lui-même, c'est la durée d'engagement qu'il impose qui pose problème. Mais le mobile étant découplé du forfait, rien n'oblige à prendre un mobile chez Free.


La qualité de service, faiblesse de la cuirasse ?

L'UFC-Que Choisir pointe également du doigt ce qui reste le principal levier de contre-attaque des opérateurs concurrents : la qualité de service. Tout passe par Internet et par téléphone, Free ne comptant que 4 magasins actuellement. Or, Free n'a pas spécialement bonne réputation sur ce point.

On notera que l'argumentation de riposte des opérateurs porte largement sur cet aspect, les opérateurs historiques mettant l'accent sur les milliers de salariés dédiés à l'accompagnement des clients.

Ici aussi, les engagements en cas d'interruption du service et d'indemnisation restent très floues, voire abusives quand Free Mobile impose la médiation ou ne laisse qu'un délai de 48 heures pour signaler un problème dans une livraison.

Peu de détails sont en outre donnés sur la qualité du réseau et les débits qui seront proposés. Le fait d'imposer la facture mobile par email est également contraire aux pratiques, celle-ci ne pouvant normalement être envoyée sous cette forme qu'après accord préalable de l'abonné, le format de référence restant le support papier.

De même, le prélèvement automatique est quasiment imposé, le paiement par carte bancaire ou chèque étant assorti d'un dépôt de garantie de 200 € qui sautera au moindre défaut de paiement tandis que Free Mobile s'arroge le droit de prélever des pénalités, alors qu'aucune contrepartie n'est prévue en cas de manquement de l'opérateur à ses obligations.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #887161
Mdr il n'y a rien de concluant dans cette "Analyse plus fine". Tout les points cité peuvent aussi être imputé au autres opérateurs, et parfois même si ceux ci disposent de beaucoup de magasin pensez-vous que c'est un gage de qualité de service?
Nan sérieux il faudra trouvé des argument plus solide.
ps: je suis pas chez free (je suis de Belgique) ni ne travail pour eux.
Le #887181
Free est soumis aux droit francais. Par voie de conséquence, si il sort de ses cgv et/ou cgu, l'abonné est libre de casser le contrat sans pénalité. Il ne faut pas se laisser avoir par le coté bling bling de la conférence et apprendre à lire, tout simplement.
Le #887211
@Linuxien : c'est exactement ce que dit l'UFC :
"UFC-Que Choisir ne fait pas dans la dentelle et pointe dans l'offre Free Mobile des défauts assez comparables à ceux des autres opérateurs mobiles."

Tout ce que dit l'UFC est rigoureusement exact (contrairement à son principal concurrent). L'offre free a énormément d'avantages mais également des zones de flou que Xavier Niel lui-même ne parvient pas à lever.
Le prix des mobiles vendus à crédit dont free est sensé absorber le surcoût par un habile maquillage (dixit X.N.) sonne vraiment comme une fausse note dans le concert de louanges accordé à free.

PS: je suis abonnés freebox 6 (adsl et fibre d'ici quelques jours) et free mobile et globalement très satisfait de leurs services.
Le #887481
Je suis vraiment étonné qu'on ai de droit de vendre un produit sans fournir ses principales caractéristiques (nb d'appels max par mois, nb de correspondants max, débit 3G, etc..). C'est légal ?
Le #887621
Bof, franchement ... toutes ces critiques, c'est de l'enculage de mouche en plein vol.
Bien évidemment que Free va récupérer de l'argent dans les prestations annexes à celles qu'ils proposent dans leurs abonnements. Quand X. Niel dit que l'offre à 2€ sera rentable, il compte naturellement là-dessus.
La seule question à se poser c'est : pour mon utilisation standard, est-ce plus intéressant de conserver mon fournisseur habituel, ou de jeter un coup d’œil chez Free ?
Dans mon cas particulier, 1H de communication nue (pas de SMS etc...) chez SFR me coûte 18€ d'abonnement, et j'en ai toujours pour 20-21€ avec quelques appels non compris dans mon forfait ... [ et beaucoup, BEAUCOUP plus, quand je dois téléphoner davantage et j'explose mon forfait !!! ]
Bientôt, j'en aurai donc pour moins de 5€ chez Free. C'est pas gratuit, mais c'est mieux pour moi, et je suis donc prêt à accepter qu'il y ait quelques balbutiements au début - je m'y attends et c'est normal vu l'engouement !

A spamnco : il me semble que c'est mieux d'acheter directement un mobile tout seul comme un grand que de se le faire "payer" qui que ce soit ; donc j'avoue ne pas comprendre où est le problème.


Quant aux sempiternelles questions de Moah, est-ce que c'est légal de venir rabâcher sa haine de Free sur tous les articles sans fournir ses principales caractéristiques ( nombre d'actions SFR ou Bouygues détenues en bourse ; employé zélé d'Orange cherchant à toucher sa prime de dénigrement des concurrents sur le web ; client aigri parce qu'il habite une zone non-dégroupée par Free, etc ...) .

Bref, expose-nous directement tes griefs, au lieu d'avancer masqué ; nous serons compréhensifs, nous ne nous moquerons pas, promis !

Le #887751
Moah a raison. En tout cas, je pense que c'est la moindre des choses d'informer le consommateur sur les conditions exactes d'utilisation d'un service de téléphonie or, dans le cas de Free on ne sait pratiquement rien. Maintenant, libre à chacun de signer un contrat imprécis, mais surtout ne venez pas vous plaindre après si des soucis surviennent sur ces points qui sont pourtant essentiels afin d'éviter toute désillusion.
Le #1193272
J'ai quitté orange depuis plusieurs mois et suis donc passé chez FREE , que du bonheur , certes youtube plante mais en passant par un VPN , ça roule comme jamais . Chez orange , débit maxi : 8 et chez FREE je suis à + de 11 Mégas , cherchez l'erreur . En outre j'ai un autre compte à 2 euros par mois , je me marre à la lecture de mon compte en banque , chez orange , c'était 33,50 . Ha cool, mes minutes inutilisées (environ 45...) étaient reportées ... Mdrrrrrrrrrr , la belle affaire .
Merci FREE
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]