Une nouvelle arme contre les paparazzi

Le par  |  9 commentaire(s) Source : CNET News

Des chercheurs du Georgia Institute of Technology ont trouvé un moyen intéressant de lutter contre les paparazzi.

Des chercheurs du Georgia Institute of Technology ont trouvé un moyen intéressant de lutter contre les paparazzi.

Une équipe de chercheurs universitaires de Géorgie ont inventé un appareil qui permettrait de dégrader considérablement la qualité des photos et vidéos prise dans un rayon de dix mètres autour de lui.

En projetant des rayons infra-rouges dans la direction de l'importun, ces universitaires se sont en effet rendus compte que les clichés et vidéos pris au cours de l'expérience étaient quasiment inexploitables, tant leur qualité graphique était dégradée.

S'il venait à être commercialisé, ce dispositif permettrait de protéger la vie privée des citoyens qui s'estiment pourchassés par les paparazzi de tous poils. Quand on sait qu'en plus, dès l'année prochaine, environ 80% des téléphones portables en circulation en Europe et en Amérique du Nord devraient être équipés d'un appareil photo intégré...

Hewlett-Packard travaille sur des solutions devant aboutir au même résultat, mais avec l'inconvénient qu'une puce doit être ajoutée à la caméra.

On peut visionner une vidéo de démonstration de ce dispositif ici.


Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #60471
C'est valable pour les radars'
Le #60516
La voila l'arme pour ceux qui utilisent une camera dans un cinema
Le #60528
Pour l'instant c'est la photo mais c'est vrai que ça ne devrais pas tarder pour la video...

Et tout ça avant que la labo anti-piratage ouvre !!
Le #60542
Je crois que sa fonctionne seulement avec les appareils numérique, retour au argentique :P'
Le #60553
RaquaNapkine 20/09/2005 à 17h34
Je crois que sa fonctionne seulement avec les appareils numérique, retour au argentique :P'

Faux, les rayons infrarouges étant des rayons lumineux non perçus par l'oeil humain, ils le sont neanmoins par les capteurs d'un numérique mais également par la pelicule qui est photosensible donc qui reagit aux photonq or comme les infrarouges sont lumineux, ils emmettent des photons tout comme les UV dont les effets sont deja connu sur les photos

Donc dans les deux cas c'est efficaces cependant il suffit de mettre un filtre infrarouge qui existe deja pour d'autres applications pour contrer les effets indésirables.
Le #60555
Ça m'a tout l'air bidon quand même. Le capteur d'un appareil capte tout ce que voit un oeil humain, plus d'autres fréquences (dont les rayons IR). Je suis loin d'être spécialiste, mais il suffirait de restreindre les fréquences à ce que peut voir l'oeil humain pour éviter ce genre de problème (avec des filtres adaptés, ici anti IR, ça doit pouvoir se faire).
EDIT : redondance avec le post ci-dessus, désolé.
Le #60565
Merci Psmeatman!
Le #60571
Ah... Je crois qu'il faut rétablir certains principes de base ici.
Je suis photographe professionnel, spécialisé entre autres dans l'IR et l'UV.
L'argentique est moins sensible aux IR que les capteurs CMOS ou CCD. C'est la raison pour laquelle il existe des filtres dits "IR", dont le rôle est de tout filtrer, sauf les IR.
Un tel filtre bouffe plusieurs diaphragmes (très très forte atténuation, il faut compenser le temps de pause, le multiplier par 4 ou 8 ou 16 parfois, ça dépend des cas).
Donc dire qu'il existe des filtres IR pour les bloquer, c'est faire un contresens !Ils bloquent en fait tout le reste ! Pour ne laisser passer qu'eux. Donc.
Certains appareils numériques sont plus ou moins sensibles aux IR que d'autres, ça dépend des marques et des sensibilités spectrales des capteurs, ainsi que des filtres optiques installés juste devant la matrice de Bayer.

Il y a en argentique quelques films spécialisés dans l'IR, dont la sensibilité spectrale est largement étendue vers cette zone du spectre, avant les 400 nm (nanomètres). Les autres films y sont peu, voire pas sensibles. Ils donnent de très beaux résultats uniquement quand combinés avec un filtre ad hoc.

Le principe de saturer un environnement d'IR ne marche que si l'on vise directement un capteur numérique avec un projecteur IR, encore faut-il avoir un tel matos sur soi et le braquer vers le papparazzi qui dégaine son télé de 600mm...

Par ailleurs il existe en effet des filtres pouvant bloquer les IR (comme ceux bloquant les UV, très répandus sous le nom de "skylight"), et là leur truc tombe encore plus à l'eau...

Et pour finir, leur système de détection ne repère que les capteurs CCD dévoilés, apparents, présents dans les appareils amateurs permettant la visée permanente. Pas dans les reflex, où le capteur se trouve derrière un obturateur totalement opaque.

Donc... Pipeau total, leur système !
En tout cas, pas très réaliste...
Le #60575
Merci pour cette explication...
Je crois que je vais rester a la photo amateur !!!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]