Poussée d'obscurantisme aigü aux USA '

Le par  |  17 commentaire(s) Source : Slashdot
Attentats du 11 septembre 2001

"On nous ment", disent en substance plusieurs agences de presse américaines.

"On nous ment", disent en substance plusieurs agences de presse américaines. Ou du moins, "on" ne nous raconte pas tout...

L'agence de presse américaine Associated Press s'est livrée à un examen méticuleux de plus de 1.000 textes de loi passées aux Etats-Unis, tant au niveau local que national, depuis le 11 septembre 2001 et ses attentats de triste mémoire. Et AP a relevé un sérieux retour en arrière dans le domaine des libertés individuelles.

Attentats 11 septembre 2001Ainsi, il apparaît que de plus en plus d'informations relatives à la vie privée des citoyens, lorsqu'elles sont en possession des gouvernements locaux, au niveau des états ou à l'échelon fédéral, peuvent demeurer hors d'atteinte des premiers intéressés. Dans l'Iowa, par exemple, le plan d'évacuation des écoles ne peut être communiqué aux parents. En Caroline du Nord, ce sont d'éventuelles erreurs de prescriptions médicales dans les maisons de retraite qui resteront secrètes, tandis que dans l'Indiana, les poursuites disciplinaires contre les employés de l'état restent frappées du sceau du secret. Autant d'informations qui étaient, avant le 11 septembre 2001, librement accessibles, le plus souvent dans les bibliothèques du pays tout entier.

Il faut dire que depuis ces attentats, le gouvernement fédéral a sérieusement resserré les tolérances en terme d'accès à l'information, fermant des centaines de sites Internet à travers le pays, et que les agences fédérales en ont fait de même à l'échelon des états. Sans parler des numéros de téléphone sur liste rouge qui devenaient subitement accessibles au FBI sans recours à la moindre commission rogatoire...

La riposte s'est organisée, en particulier sous l'impulsion des associations des libertés civiles, qui prônent une plus grande ouverture dans les méthodes de traitement de l'information au sein des agences fédérales, et se font copieusement qualifier de "traîtres à la patrie" au passage. Sans rentrer dans ce débat, Associated Press a relevé 616 lois passées dans les 50 états de l'Union, et restreignant l'accès à l'information au sens large (archives inacessibles, bases de données fermées au public, etc...), contre seulement 284 lois libéralisant ce même accès. 123 autres textes législatifs auraient un effet neutre sur la liberté du public à s'informer de ce qui se passe dans le pays.

Sur ces 1.023 textes de loi, plus de 60% avaient donc un effet restrictif sur l'accès à l'information, et encore s'agit-il là des seuls textes qui ont effectivement été soumis au vote des parlements locaux ou fédéral, car il est fréquent qu'un membre du Congrès, soit dans un état, soit à l'échelon du pays tout entier, émette plusieurs textes en même temps, avec quelques variantes, afin de s'assurer que sa prose recueillera l'attention qu'elle est sensée mériter. Au total, ce sont plus de 3.500 textes qui ont été présentés aux divers Parlements du pays, et deux sur trois ont purement et simplement été enterré avant examen complet et vote.

Entrer ici dans le détail de ces différentes lois serait fastidieux, mais il faut noter que sur les 50 états constituant la fédération américaine, 36 ont voté des contenus législatifs majoritairement défavorables à l'accès du public à l'information. Voilà qui pose avec encore plus d'acuité la question de la divulgation éventuelle des mots-clés des moteurs de recherche, car il apparaît que ce que le gouvernement fédéral américain prend d'une main, il ne le redonne pas toujours de l'autre...


Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #92842
Je vois vraiment pas le rapport de cette news avec Génération nouvelles technologies .... sur google news ok mais là bof quoi
Le #92849
Bonjour,

Ben y a ceci "fermant des centaines de sites Internet à travers le pays", cela "Sans parler des numéros de téléphone sur liste rouge qui devenaient subitement accessibles au FBI sans recours à la moindre commission rogatoire" et ça aussi "bases de données fermées au public".


Le #92870
Il ne s'agit, après tout, que de placer des chiffres sur ce que chacun subodorait déjà. L'ensemble des pays occidentaux prend le même chemin à savoir celui d'une "chinoisification" de l'information ! A quand une analyse de l'AFP sur le même sujet ' Résultats garantis frappés du sceau du secret national.

db
Le #92873
Je@nb: oh, j'avais juste une petite heure à tuer, ce matin...
Le #92894
Je@nb: ne serait-ce que dans la conslusion, tu as la réponse.

Gourmet: en France, quand on voit qui contrôle les grands media, on peut dormir tranquille.
Le #92905
Après la DAVSI et les CPE le gouvernement fermeras des centaines de sites Internet à travers le pays si on continue à se laissé faire comme des pâtes moles.

La Chine nous rejoint, allé lire cela ->http://www.ratiatum.com/news2935_DADVSI_Qui_arretera_RDDV.html
Le #92911
Bah, je la trouve trés bien moi cette news, merci ange ! Pas parceque ca parle pas d'intel ou de windows que c'est pas publiable, hein !

Sinon, ils se moquent du monde ces médias américains, ce sont les premiers à plier l'échine devant leurs présidents. Pire que TF1 devant Raffarien ou Galouzeau.
Le #92943
« La question fondamentale est de savoir si les citoyens ont plus de pouvoir que les entreprises et les gouvernements, quand ils prennent la peine d'essayer. La réponse est oui »
Le #92946
27 février 1933: incendie du Reichtag
11 septembre 2001: attentats au WTC et pentagone.

Les conséquences sont de formes différentes, mais de même fond. Le hasard sûrement...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]