Vers le standard ouvert

Le par  |  3 commentaire(s)
tux

Dans un rapport présenté à la Banque Mondiale le vendredi 9 septembre 2005, un groupe composé en partie d'anciens membres de gouvernements de 13 pays appelle les nations à axer leur développement technologique sur l'adoption des standards ouverts en tant qu'étape vitale à l'accélération du développement économique, de l'efficacité et de l'innovation.

Tux
Dans un rapport présenté à la Banque Mondiale le vendredi 9 septembre 2005, un groupe composé en partie d'anciens membres de gouvernements de 13 pays appelle les nations à axer leur développement technologique sur l'adoption des standards ouverts en tant qu'étape vitale à l'accélération du développement économique, de l'efficacité et de l'innovation.




  • Des détails sur le rapport '

Le rapport de 33 pages (Format PDF à télécharger)
est un plan d'action pour la création d’entités nationales relatives aux standards ouverts qui arrive au bon moment, de plus en plus de pays et d'entités politiques commençant sérieusement à réduire leur dépendance aux développeurs de logiciels propriétaires (Microsoft par exemple) et utilisant de plus en plus de logiciel gratuits et open source.
Le rapport indique clairement que standard technologique ne veut pas nécessairement dire open source.  Une entité ayant développé un standard ouvert doit mettre à la disposition du public suffisamment d'informations pour qu'utiliser cette technologie ne nécessite pas de reverse engineering (deviner la conception d'une technologie en faisant le chemin inverse, c'est-à-dire partit de forme finale pour arriver à l’idée initiale).
L’exemple récent de l'open source démontre à quel point les standards ouverts peuvent permettre de réduire les coûts, notamment en permettant à n'importe quel utilisateur d'apporter sa contribution. L'open source a fait évoluer les conceptions morales et technologiques ces dernières années et invite à penser à d'autres modèles. Il prouve qu'une économie plus basée sur le service que sur le produit lui-même est valable, et même bénéfique.


  • Microsoft une cible privilégiée '

Le rapport ne cite pas d’entreprises mais le géant Microsoft a évidemment été la cible privilégiée des avocats de l'open source. Rappelons que I.B.M. (International Business Machine) et Oracle, deux grands rivaux de Microsoft et supporters de Linux, ont financé le congrès, chose que Microsoft n'a pas faite.


  • Les standards ouverts pour la bureautique '

Les formats de fichiers bureautiques sont un élément essentiel. Les formats de la suite Office de Microsoft sont actuellement en utilisation majoritaire. Quasiment tous les documents et présentations, éléments à la base de la bureautique professionnelle et administrative, sont dans ce format (.doc (Word), .xls (Excel), .ppt (PowerPoint ...).
Si un standard était adopté en majorité, on aurait le choix de rédiger ses documents avec un logiciel libre ou propriétaire, sans peur de problèmes d'interopérabilité.
L'état du Massachusetts, par exemple, a récemment lancé une proposition de loi (dont la période de débat se termine aujourd'hui) visant à faire passer les bâtiments gouvernementaux aux formats ouverts. Cette initiative est pionnière dans le domaine et non négligeable. C’est même peut être la première d’une longue série, qui pourrait déterminer de manière non négligeable notre futur.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #58921
l'evolution (ou la revolution) est en marche ...
Le #58931
Je dirais l'évolution.
Cette action fait suite au réveil des gens façe aux logiciels libres. La brêche s'est ouverte de façon signification avec l'avènement de Mozilla Firefox et voilà c'est lancé.

Go go go !!
Le #59042
Toute initiative dans ce sens ne peut etre qu'un progres et après la bureautique, il serait tant de privilégier des formats ouverts pour l'audio et la video.

MS ne fait que payer sa volonté de ne favoriser que ses propres formats : le DoJ avant l'état du Massachusetts est passé à une suite bureautique intégrant parfaitement le format pdf. Dans les administrations Chinoises MS Office ne serait plus utilisée qu'a hauteur de 30% face à 60% d'Open Office.

Chez nous c'est la gendarmerie, qq autres administrations et universités, chez nos voisins c'est parfois des banques, des sociétés d'assurances, des écoles et universités, les chemins de fer, des compagnies pétrolieres, la police et de nombreuses administrations ...

Alors essayons pour une fois de ne pas prendre trop de retard


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]