Vivaldi : un nouveau navigateur Web à contre-courant

Le par  |  18 commentaire(s)
Vivaldi

Avec ses faux airs assumés d'Opera d'antan, Vivaldi va tenter de séduire les utilisateurs avancés peu séduits par la mode actuelle des navigateurs dans leur plus simple appareil en termes de fonctionnalités natives.

C'est un drôle de concerto que nous joue Vivaldi. Ce nouveau navigateur Web, qui a signé ses débuts dans une préversion technique pour Windows, OS X et Linux, pourrait être résumé comme l'alliance de l'ancien navigateur Opera fourni en fonctionnalités avec un socle Chromium.

Des traits de ressemblance qui ne sont pas fortuits quand on sait qu'on retrouve à la manœuvre un certain Jon Stephenson von Tetzchner qui a été par le passé le PDG d'Opera Software. Après avoir fondé Vivaldi Technologies et lancé la communauté Vivaldi.net, il s'attaque désormais au navigateur Web.

Socle Chromium oblige, les performances de Vivaldi sont similaires à celles de Google Chrome. Mais en surface, Vivaldi n'a pas du tout pris la direction d'Opera depuis son passage à Chromium. L'accent est ainsi mis sur des fonctionnalités natives.

Les amoureux d'Opera jusqu'à sa mouture 12.10 vont boire du petit lait… oui, même si la base Chromium a été privilégiée. L'iconique Speed Dial pour l'accès aux sites favoris est de la partie mais cela n'empêche pas la présence d'un gestionnaire de signets complet. Et tiens, tiens... de nombreuses commandes rapides au clavier sont proposées.

Vivaldi-1 Vivaldi-2  

D'ores et déjà dans la préversion technique, la possibilité d'empiler des onglets similaires pour former des groupes, tandis que le survol d'un onglet offre une miniature. Dans une barre latérale gauche, on trouvera notamment l'accès à des notes prises et en rapport avec une URL spécifique.

Vivaldi-3 Vivaldi-4 

Ce même panneau laisse entrevoir pour plus tard un système d'email, tandis que Vivaldi Technologies planche également sur la synchronisation des données entre divers appareils. Et si le navigateur prend le pari de proposer nativement suffisamment de fonctionnalités afin de se passer d'extensions, un support ultérieur n'en demeure pas moins au programme.

Vivaldi est une surprise inattendue d'autant plus au moment où Microsoft a officialisé Spartan dont l'interface sera beaucoup plus dépouillée. Un choix à contre-courant pour Vivaldi qui cible davantage les utilisateurs avancés. Pour ultime preuve, on trouvera au bas de la fenêtre de navigation des possibilités d'actions sur la page Web.

Vivaldi-5 Vivaldi-6 

Soulignons bien que ce navigateur Vivaldi est actuellement encore au stade de la version préliminaire. Il peut être téléchargé depuis cette page.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1831447
Intéressant, c'est juste dommage qu'ils utilisent le moteur Chrome et qu'ils nous refassent le coup du close-source. Ca risque encore de finir vendu au plus offrant puis vidé de son UI et pourquoi pas les fondateurs vont nous refaire le coup du "oh, c'est triste la direction que le navigateur sur lequel on s'est fait des millions a pris, mis venez en voici un nouveau qu'on revendra aussi pour des millions dans quelques années quand vous serez nombreux"...

Edit: ouais, tu parles d'un navigateur avancé, il utilise même pas ses propres paramètres de proxy mais pompe ceux de MSIE comme Chrome et tous ses caniches...
Le #1831452
Aussitôt testé, aussitôt adopté !
Opera 12 me manquait et voilà enfin un navigateur digne de lui !

Le #1831453
bugmenot a écrit :

Intéressant, c'est juste dommage qu'ils utilisent le moteur Chrome et qu'ils nous refassent le coup du close-source. Ca risque encore de finir vendu au plus offrant puis vidé de son UI et pourquoi pas les fondateurs vont nous refaire le coup du "oh, c'est triste la direction que le navigateur sur lequel on s'est fait des millions a pris, mis venez en voici un nouveau qu'on revendra aussi pour des millions dans quelques années quand vous serez nombreux"...

Edit: ouais, tu parles d'un navigateur avancé, il utilise même pas ses propres paramètres de proxy mais pompe ceux de MSIE comme Chrome et tous ses caniches...


Il faudrait peut-être attendre la version finale avant de taper dessus, non?
Ils partent de "zéro".

Par contre le closed-source, qu'est-ce qu'on s'en fout?
Ce qui compte c'est que le navigateur ne se renie pas, comme s'est renié Opera dans la conquête de la masturbation de mouche concernant la PDM.
De plus, encore une fois, contrairement à son aîné, il est disponible pour Linux dès le départ.
La direction actuellement qui semble (restons objectif) être prise est celle qui a été jadis prise par Opera.
Les indicateurs sont pour l'heure tous au vert. Affaire à suivre.
Le #1831458
Je l'ai installé. En bien plus dépouillé pour le moment on retrouve l'Opera d'antan. Je vais conserver et tester de temps à autre. Après l'abandon d'Opera je suis sur Pale Moon et aussi FF 35 (à condition d'ajouter All in One sidebar et Classic theme restaurer à ce dernier). Pas encore au point il m'a été impossible de m'inscrire sur la Communauté (visuel Captcha quasi illisible, puis activation en bootloop....et évidemment impossible d'en sortir à moins de saisir une autre adresse, un autre nom...etc..., serveur assez lent). Je suis maintenat bloqué sur une page d'accueil qui concerne mon compte et qui me dit que mon mot de passe (envoyé par Vivaldi) n'est pas correct parce que celui que j'avais enregistré n'était pas reconnu....Pour le moment je laisse tomber. Pale Moon + FF marchent très bien.
Le #1831460
LGdotfr a écrit :

bugmenot a écrit :

Intéressant, c'est juste dommage qu'ils utilisent le moteur Chrome et qu'ils nous refassent le coup du close-source. Ca risque encore de finir vendu au plus offrant puis vidé de son UI et pourquoi pas les fondateurs vont nous refaire le coup du "oh, c'est triste la direction que le navigateur sur lequel on s'est fait des millions a pris, mis venez en voici un nouveau qu'on revendra aussi pour des millions dans quelques années quand vous serez nombreux"...

Edit: ouais, tu parles d'un navigateur avancé, il utilise même pas ses propres paramètres de proxy mais pompe ceux de MSIE comme Chrome et tous ses caniches...


Il faudrait peut-être attendre la version finale avant de taper dessus, non?
Ils partent de "zéro".

Par contre le closed-source, qu'est-ce qu'on s'en fout?
Ce qui compte c'est que le navigateur ne se renie pas, comme s'est renié Opera dans la conquête de la masturbation de mouche concernant la PDM.
De plus, encore une fois, contrairement à son aîné, il est disponible pour Linux dès le départ.
La direction actuellement qui semble (restons objectif) être prise est celle qui a été jadis prise par Opera.
Les indicateurs sont pour l'heure tous au vert. Affaire à suivre.


"Il faudrait peut-être attendre la version finale avant de taper dessus, non?
Ils partent de "zéro""
=>Certes, mais vues les fonctionalités qui ont, elles, déjà été développées, on voit bien où sont les priorités... Pour mémoire, sur Opera non-Chrome après des années et des années d'attente, on n'a jamais eu droit au proxy SOCKS5. L'histoire semble bien partie pour se répéter, les proxies chez Opera ils s'en foutent juste complètement.
Le #1831464
Salut,
@bugmenot:
Le moteur Chrome et la licence proprio n'ont aucune importance dans l'esprit dans lequel s'est monté ce projet. Ils font un navigateurs pour eux et pour leurs amis, pas pour faire du chiffre ou bander les amateurs de licences X ou Y...
Opera Software n'a pas encore fini "vendu au plus offrant" et reste un des plus anciens marchand de navigateurs. Ils ont fini par faire des choix compréhensibles pour une entreprise commerciale qui se traine depuis 18 ans un produit qui se vend pas. Ça n'a pas plu à certains mais bon, ça représente pas grand monde. Et s'il n'avaient pas fait ce choix, Vivaldi n'aurait pas existé, donc MERCI Opera-Software
Enfin, Vivaldi n'est pas pensé pour faire beaucoup de fric ou attirer de nombreux utilisateurs. Si cela devait arriver, cela serait probablement un miracle.

@lobo14 & Kalinar:
C'est _juste_ un petit aperçu de navigateur, même pas encore de suite Internet. C'est pas super envisageable de migrer tout de suite là dessus, hein, à moins comme moi d'aimer les bugs
Mais je vous invite à suivre un peu son développement, voire y contribuer en signalant du bugs ou des trucs qui vous feraient plaisir ou des correction de la localisation FR sur les forums de Vivaldi.net (il y a une section French)
Le #1831465
bugmenot a écrit :

LGdotfr a écrit :

bugmenot a écrit :

Intéressant, c'est juste dommage qu'ils utilisent le moteur Chrome et qu'ils nous refassent le coup du close-source. Ca risque encore de finir vendu au plus offrant puis vidé de son UI et pourquoi pas les fondateurs vont nous refaire le coup du "oh, c'est triste la direction que le navigateur sur lequel on s'est fait des millions a pris, mis venez en voici un nouveau qu'on revendra aussi pour des millions dans quelques années quand vous serez nombreux"...

Edit: ouais, tu parles d'un navigateur avancé, il utilise même pas ses propres paramètres de proxy mais pompe ceux de MSIE comme Chrome et tous ses caniches...


Il faudrait peut-être attendre la version finale avant de taper dessus, non?
Ils partent de "zéro".

Par contre le closed-source, qu'est-ce qu'on s'en fout?
Ce qui compte c'est que le navigateur ne se renie pas, comme s'est renié Opera dans la conquête de la masturbation de mouche concernant la PDM.
De plus, encore une fois, contrairement à son aîné, il est disponible pour Linux dès le départ.
La direction actuellement qui semble (restons objectif) être prise est celle qui a été jadis prise par Opera.
Les indicateurs sont pour l'heure tous au vert. Affaire à suivre.


"Il faudrait peut-être attendre la version finale avant de taper dessus, non?
Ils partent de "zéro""
=>Certes, mais vues les fonctionalités qui ont, elles, déjà été développées, on voit bien où sont les priorités... Pour mémoire, sur Opera non-Chrome après des années et des années d'attente, on n'a jamais eu droit au proxy SOCKS5. L'histoire semble bien partie pour se répéter, les proxies chez Opera ils s'en foutent juste complètement.


Je dis seulement qu'il faut être plus mesuré, tu colles à Vivaldi l'historique d'Opera. A tord.

Ce n'est pas parce que c'est une partie de l'équipe et l'un des fondateurs d'Opera qu'ils répéteront forcément le même cycle.
Il faut dire que ça commence mal en prenant cette immondice de Chromium comme base, Gecko aurait été à privilégier histoire de se démarquer (le souhait aurait été de pouvoir récupérer Presto àmha) mais une raison a été trouvé pour porter le choix sur Chromium. Soit.

Tant qu'il n'y a pas de bêta, toutes les fonctionnalités n'auront pas été implémentées (toutes les fonctionnalités désirées pour la première version du navigateur (s'ils se lancent aussi à la gué-guerre de celui qui aurait le plus gros nombre de version à chaque modification mineure car les gens sont des débiles profonds à croire que Chrome 40 vaut mieux que Firefox 35 ou Internet Explorer 11)) et il est possible de faire la doléance sur leurs forums plutôt qu'agir en pitbull en dehors de la zone où ça concernerait davantage. Enfin, là où il y a plus de chance qu'ils en prennent connaissance ou de contacter un certain internaute et voir s'il est possible qu'il fasse passer la doléance.
Le #1831467
Quelle bonne fausse nouvelle..
Le #1831469
Récupérer Presto aurait surement été impossible, mais aussi pas forcément une bonne idée.
Même si ce moteur est toujours sympa par ses perf et une bonne adaptabilité à de petites configurations matérielles, il souffre toujours, de temps en temps, de quelques délits de faciès sur certains sites-à-la-con. Leurs équipes de dev' sont pas non plus dimensionnées pour assurer la mise à jour et le suivi d'un moteur de rendu et d'interprétation de scripts. Quant à Gecko, et pourquoi pas Trident/EdgeHTML non plus, je sais pas si cela aurait permis de se démarquer davantage.
Le #1831474
Perso je vais attendre un bon moment avant de faire mumuse avec Vivaldi (C'est la version Linux qui m'intéresse). Attendre qu'il fasse sa "maladie" et tirer les marrons du feu quand ils seront bien cuits

Pour l'instant Firefox me donne entière satisfaction et la grande expérience de ses développeurs en font un navigateur sûr et rapide. Je ne change pas une équipe qui gagne
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]