Vivendi prévoit une hausse des bénéfices de 10% pour 2007

Le par  |  1 commentaire(s)
wow upper

D'après les propos rapportés par l'agence de presse Reuters, la croissance de 3,3% connue en 2006, sera largement dépassée, selon les estimations de Vivendi qui table sur une hausse de 10% en 2007.

Wow upperD'après les propos rapportés par l'agence de presse Reuters, la croissance de 3,3% connue en 2006, sera largement dépassée, selon les estimations de Vivendi qui table sur une hausse de 10% en 2007.


Vivendi relève la tête
Cette hausse sera alimentée non seulement par l'acquisition du bouquet satellitaire TPS et de l'éditeur musical BMG et l'essor de Canal+ mais aussi par les jeux vidéo, à la croissance soutenue.

La stagnation des deux principales filiales du groupe de médias et de télécommunication que sont Universal Music et SFR sera donc compensée par cette croissance. Selon le président du directoire Jean-Bernard Lévy, " 2006 a été une année de construction de notre avenir qui devrait se traduire en 2007 par une croissance forte de notre chiffre d'affaires nous pensons d'environ 10% ".

Il a confirmé sa prévision d'un résultat net ajusté de 3,5 à 4 milliards en 2011 avec " deux métiers très forts contributeurs de la croissance à l'avenir : Canal+ et Vivendi Universal Games ". Pour 2007, Canal+ attend un chiffre d'affaires en hausse de 21% à 23% en 2007 mais les restructurations liées à TPS coûteront 150 millions en 2007 après 177 millions en 2006 et au total pas " plus de 350 millions " sur trois ans, a indiqué son président Bertrand Méheut.


Les jeux vidéo, force stratégique de VUG
La branche jeux vidéo, Vivendi Universal Games, dopée par le succès de son jeu en ligne World of Warcraft, qui compte 8,5 millions abonnés dans le monde (et l'extension n'est pas encore sortie en Chine), table en 2007 sur une croissance d'au moins 20% de son chiffre d'affaires et une hausse " encore plus rapide " de son résultat d'exploitation.

Au plan stratégique, Jean-Bernard Lévy a rappelé sa volonté de se renforcer sur ses métiers par des acquisitions " ciblées et sélectives ", sans toutefois commenter une information concernant l'évolution de l'actionnariat, surtout provenant du fonds Eurazeo, qui envisagerait de prendre 10% du capital via des obligations convertibles.

Pour rappel, le résultat d'exploitation ajusté ressort en hausse de 9,6% à 4,4 milliards (le consensus Reuters était de 4.548 millions). Ce résultat masque des performances contrastées avec une progression de 6,6% chez SFR grâce à un " strict contrôle des coûts ", de 16% chez Maroc Telecom, de 9,3% d'Universal Music et un très bon 109% chez VU Games, qui relève décidément toute la compagnie. Seul Canal+, affecté par les coûts exceptionnels, affiche une baisse de 64%.

A la fin 2006, la dette nette de Vivendi ressort à 4,3 milliards contre 3,1 milliards un an auparavant. Affaire à suivre donc pour le géant des médias.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #160083
Et Vivendi Universal font partie de ceux qui pleurent contre le téléchargement illégal
Vraiment pas crédibles...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]