Voiture autonome : en cas d'accident, faut-il sacrifier les passagers ou les piétons ?

Le par  |  22 commentaire(s)
voiture autonome dilemme

En cédant le contrôle et le pilotage des véhicules à des intelligences artificielles, ces dernières devront à un moment ou un autre arbitrer des choix moraux dont les implications sont loin d'être évidentes.

Une voiture autonome pilotée par une intelligence artificielle embarquant des passagers voit surgir de nulle part des piétons qu'elle ne peut éviter. Soit elle dévie de sa route et tue les passagers, soit elle poursuit son chemin et tue les piétons mais sauve ses passagers. Quel choix doit-elle faire ?

Des chercheurs du CNRS, de l'Université d'Orégon et du MIT ont proposé différents scénarios de ce type à un panel d'environ 2000 citoyens américains en leur demandant ce que devrait faire l'intelligence artificielle face à ce dilemme moral.

Les personnes interrogées ont eu tendance en général à sacrifier les passagers pour "le bien du plus grand nombre", même dans les cas où des enfants seraient présents dans le véhicule autonome. Pour autant, cette position altruiste est renversée quand ces mêmes personnes prennent conscience qu'elles pourraient être les passagers du véhicule autonome.

voiture autonome dilemme

Elles plébiscitent alors des véhicules sans chauffeur qui les protégeraient avant tout, au détriment des piétons, quand elles considèrent le point de vue qu'en faisant l'acquisition d'une voiture autonome, celle-ci décidera de les tuer pour sauver un groupe de piétons en cas d'accident inévitable, conformément à leur réponse initiale aux dilemmes posés.

En résumé, les personnes interrogées souhaitent que le véhicule autonome sauve les piétons quand ce n'est pas leur véhicule...mais que ce même véhicule les protège avant tout quand ils en sont les utilisateurs.

Allant jusqu'au bout de la logique, les chercheurs ont étudié les intentions d'achat de véhicules sans chauffeur dans le cas où une législation imposerait que l'intelligence artificielle sauve les piétons plutôt que les passagers.

Dans ce cas, les personnes interrogées se montrent très peu disposées à acquérir un véhicule autonome, même en sachant que ces derniers seront beaucoup plus sûrs que des véhicules traditionnels et que les scénarios d'accident décrits seront beaucoup plus rares.

Au final, ce rejet pourrait "avoir l'effet paradoxal de coûter davantage de vies, en freinant l'adoption par les citoyens d'une technologie plus sûre", notent les chercheurs. Google a bien une réponse intermédiaire en se proposant de scotcher les piétons sur le capot de ses véhicules autonomes...

Vous pouvez toujours tenter de vous confronter aux situations morales représentées par divers scénarios au travers du site Moral Machine du MIT.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1906322
Il suffit de calculer les probabilités de survie et de faire la différence en cas d'égalité selon qui est coupable (normalement le piéton la plupart du temps car la voiture doit respecter le code de la route !).
Le #1906332
cycnus a écrit :

Il suffit de calculer les probabilités de survie et de faire la différence en cas d'égalité selon qui est coupable (normalement le piéton la plupart du temps car la voiture doit respecter le code de la route !).



Mais le piéton aussi doit respecter de la route.....
Le #1906333
@cycnus:
Ce qui est certainement très facile à faire...

Et puis il ne faut pas oublier que le piéton est prioritaire et fragile, ce qui signifie qu'un piéton dans son droit est facilement un piéton mort quand même.

De plus pour qu'un accident cause la mort des occupants de la voiture celle-ci n'est certainement pas dans son droit en termes d'allure par rapport à la présence de piétons à proximité (par exemple en ville si la visibilité est médiocre et que tu es à proximité d'une école, même sans limitation tu n'as pas le droit de rouler à 50).
Le #1906336
En Russie, des piétons se jettent sous les voitures volontairement pour toucher des indemnités. Google a-t-il pensé à ces cas de suicide ? Dans ce cas, ce serait idiot de sacrifier les passagers de la voiture.
Le #1906338
Ca dépends si le passager ou le piéton est une blonde à forte poitrine ou pas ...
Le #1906341
yam103 a écrit :

En Russie, des piétons se jettent sous les voitures volontairement pour toucher des indemnités. Google a-t-il pensé à ces cas de suicide ? Dans ce cas, ce serait idiot de sacrifier les passagers de la voiture.


Un système de dashcam intégré pourrait faire l'affaire
Le #1906343
toptop456 a écrit :

@cycnus:
Ce qui est certainement très facile à faire...

Et puis il ne faut pas oublier que le piéton est prioritaire et fragile, ce qui signifie qu'un piéton dans son droit est facilement un piéton mort quand même.

De plus pour qu'un accident cause la mort des occupants de la voiture celle-ci n'est certainement pas dans son droit en termes d'allure par rapport à la présence de piétons à proximité (par exemple en ville si la visibilité est médiocre et que tu es à proximité d'une école, même sans limitation tu n'as pas le droit de rouler à 50).


Pas spécialement en tort.
Sur une route nationale, tu roules à 90km/h, et si un piéton traverse la route au détours d'un tournant, le véhicule pourrait n'avoir que 2 choix:
- tuer le piéton s'il continue son trajet
- dévier, mais faire une embarder avec le risque de tuer son utilisateur.

Dans ce type de cas, le piéton serait en tort, mais doit-il en mourir alors que l'on pourrait peut-être sauver les deux personnes ?
Le #1906347
Si un véhicule fonce sur un ou plusieurs piétons, ils n'ont pratiquement aucune chance de survie ...
Mais si le véhicule évite les piétons et fonce sur un obstacle, les occupants du véhicule peuvent s'en sortir ....!

Comment ...???


Et les airbags !!!!!!!!!!!! frontaux et latéraux, c'est fait pour les chiens ??? hum ....???

https://www.youtube.com/watch?v=Bw0Ps8-KDlQ

Je suis pas chercheur de renommée mondiale, mais il suffit de penser aux choses simples et déjà existantes
Le #1906349
oui parce que pour sacrifier les passagers il en faut quand meme... donc cela laisse penser que c'est hors ville à 90
En général c'est pas 50 en tapant un poteau avec les airbag et la sécurité active (déformation) que tu vas y aller la vie... c'est pas une AX!
Le #1906356
DeepBlueOcean a écrit :

Si un véhicule fonce sur un ou plusieurs piétons, ils n'ont pratiquement aucune chance de survie ...
Mais si le véhicule évite les piétons et fonce sur un obstacle, les occupants du véhicule peuvent s'en sortir ....!

Comment ...???


Et les airbags !!!!!!!!!!!! frontaux et latéraux, c'est fait pour les chiens ??? hum ....???

https://www.youtube.com/watch?v=Bw0Ps8-KDlQ

Je suis pas chercheur de renommée mondiale, mais il suffit de penser aux choses simples et déjà existantes



Personnellement, j'estime que c'est avant tout une question de responsabilité:

Si une personne / véhicule commet une erreur, c'est pas aux autres de prendre un risque au dépend de leur propre sécurité, même plus faible: j'estime que c'est avant tout le fautif qui doit en assumer les conséquences, parfois mortelle.


J'ai connu 2 cas "particuliers":
- une personne qui a voulu éviter une voiture avec un mec bourré arrivant de front sur la mauvaise voie.... coup de volant dans l'urgence, il est aller taper un piéton pour l'éviter, bilan 1 mort, le piéton qui avait rien fait, 1 personne détruite car elle a tué une autre en voulant en sauver, et un groupe de gusses bourrés indemnes...
- une personne qui a voulu éviter un mec en scooter qui était tombé, par terre dans un virage, qui est allé tapé un mur.... et c'est lui qui est en tord, pas le mec en scooter, car il l'a pas touché.... Il aurait du taper le mec pour engager se responsabilité
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]