Wawa-Torrent : des peines de 3 à 4 mois de prison avec sursis

Le par  |  4 commentaire(s) Source : L'Est Républicatin
piratage

Les procès s'enchainent en France autour des différentes plateformes de piratage. Après The Pirate Bay et GKS, c'est au tour des administrateurs de Wawa-Torrent de passer devant le tribunal.

La justice française est actuellement particulièrement occupée à traiter des divers procès concernant les créateurs de plateformes spécialisées dans le piratage, et particulièrement celles présentant des trackers, des liens BitTorrent.

Wawa torrent Récemment, c'est le tribunal correctionnel de Besançon qui gère une affaire de ce type avec le jugement des deux administrateurs du site de liens BitTorrent Wawa-Torrent.com.

Les deux hommes auraient ainsi publiés ou indexé sur leur plateforme des liens torrents renvoyant à 7800 oeuvres protégées par les droits d'auteur entre le mois d'aout 2009 et octobre 2012. Selon les autorités, le site aurait ainsi permis à 187 000 utilisateurs inscrits de télécharger plus de 1,8 million de téléchargements illégaux, leur faisant récolter au passage quelque 23 500 euros.

Le site générait de l'argent en diffusant de la publicité et en proposant des "pass VIP" permettant de contourner le bridage des débits imposé par les ratios traditionnels des trackers.

La plateforme profitait d'une fréquentation modeste, et les revenus générés étaient rapidement engloutis dans les différents frais de maintien du site. Chacun des deux hommes n'aurait ainsi encaissé que quelques centaines d'euros par mois.

C'est l'Alpa ( Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle) qui a réussi à tracer les fichiers pour remonter jusqu'aux administrateurs du site. A l'époque, l'association évaluait le manque à gagner à plus de 9,5 millions d'euros.

La SACEM de son côté a demandé 140 317 euros de dommages et intérêts, les producteurs de disque 122 336 euros et l'Alpa s'est finalement limitée à 50 000 euros.

Finalement, le parquet a requis 3 à 4 mois de prison avec sursis à l'encontre des deux hommes. Du côté des administrateurs, l'un d'entre eux admet avoir été " complètement dépassé par le succès du site, on aurait dû le fermer" tandis que l'autre indique ne pas avoir été informé de la nature illégale de certains fichiers mis à disposition sous la forme de liens Torrent.

Le verdict a été placé en délibéré au 15 avril prochain.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1836148
Et si ils allaient enquêter sur nos politiques plutôt ?
Le #1836157
Et sur ces 200 000 roros, combien vont aux artistes, au final ???
Le #1836313
lebonga a écrit :

Et sur ces 200 000 roros, combien vont aux artistes, au final ???


75% à la maison de prod et 25% à l'artiste, s'il est auteur-compositeur-interprète... Sinon, encore un peu moins....
Le #1836370
goloum>>>Merci des précisions...

C'est abusé, quand même...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]