Un site mal conçu peut nuire à la santé des internautes

Le par  |  8 commentaire(s)
Colère

Accélération du rythme cardiaque, transpiration abondante, clics frénétiques sur les boutons de la souris qui valdingue de tous les côtés voire, dans les cas extrêmes, injures proférées à haute voix, ne cherchez pas plus loin vous êtes atteints du syndrome Mouse Rage ou la souris enragée comme défini par le Social Issues Research Centre qui a mené au Royaume-Uni une étude sur le sujet dont s'est fait l'écho en début de mois le très sérieux EETimes.

Accélération du rythme cardiaque, transpiration abondante, clics frénétiques sur les boutons de la souris qui valdingue de tous les côtés voire, dans les cas extrêmes, injures proférées à haute voix, ne cherchez pas plus loin vous êtes atteints du syndrome Mouse Rage ou la souris enragée comme défini par le Social Issues Research Centre qui a mené au Royaume-Uni une étude sur le sujet dont s'est fait l'écho en début de mois le très sérieux EETimes.


Du sang-froid que diable !
Pour cette dernière, le SIRC a passé au crible le comportement* de quelques 2 500 internautes confrontés à des sites Web aux caractéristiques techniques enclines à déclencher une série de réactions symptomatiques d'un malaise, en extrapolant suivant les cas, de porter réellement atteinte à leur intégrité physique suite à un énervement irraisonné mais se faisant incontrôlable qui concerne tôt ou tard chaque " surfer du Web ".


Les facteurs déclenchants
Bref, une véritable ire déclenchée par quelques éléments faisant relativement légion : une lenteur de navigation en sus peu conviviale ou encore l'omniprésence de fenêtres publicitaires type pop-ups. Finalement, les utilisateurs prônent un style épuré et fonctionnel à la Google qui semble avoir fait un nombre conséquent d'adeptes mais lorsque l'on est le moteur de recherche le plus utilisé au monde, cela n'a au bout du compte rien d'étonnant.


Tout le monde a quelque chose à y gagner
Outre la santé des visiteurs, leur concentration et leur image vis à vis de leur entourage proche, il en va de la survie même du site Web car beaucoup d'enquêtes récentes ont démontré que, par exemple, le temps excessif de chargement d'un site était l'une des causes principales de sa chute d'audience.


* le protocole de l'expérimentation mené par un groupe de scientifiques a été le suivant : des internautes, bardés de capteurs divers afin de contrôler leur état physique, ont consulté un site présentant des caractéristiques techniques supposées idéales avant de visiter des sites plus sujets à caution au niveau de leur conception.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #147148
Bizarre, tout comme le Wifi qui est soit disant dangereux pour la santé (selon quelques parents).
Le #147151
"Accélération du rythme cardiaque, transpiration abondante, clics frénétiques sur les boutons de la souris qui valdingue de tous les côtés voire, dans les cas extrêmes, injures proférées à haute voix"

Tient on dirait moi quand je m'énerve contre windows. Faudrait donné cette enquête à microsoft pour qu'ils médites sur le sujet
Le #147152
En même temps un site mal foutu peut faire rire 5 mn ce qui n'est pas mauvais en soi, il suffit d'aller sur celui de jvachez pour s'en rendre compte, on en ressort plus joyeux.
Le #147154
Dire que l'on paye des gens pareil
deathscythe0666 Absent VIP 5898 points
Le #147155
ô_Ô

Ça dépend (ça dépasse), si c'est un site sur lequel tu fais ta déclaration d'impôts, ou des trucs dans le genre, tu peux mal le prendre que ce soit pourri
Le #147170
Heu, en gros ce qu'on peut conclure de cette étude (et de cette news), c'est que les popups et les pages qui mettent 3 plombes à s'afficher, ça énerve le visiteur !' On en apprend des nouvelles drôlement étonnantes sur GNT
Le #147251
Wahou....Eh bien il fallait au moins une étude pour démontrer que quelque chose de ni fait ni à faire puisse énerver les utilisateurs.

Faut bien être un crétin pour faire un truc pareil... et faut en être un encore plus gros pour avoir besoin de ça pour s'en être rendu compte.

Ca me rappel une étude qui répondait a la question de savoir pourquoi les cookies sont plus sombre au bord.(ou des taches de café, mais l'utilité d'une telle recherche fait froid dans le dos)
Le #147407
Dites comment on fait pour participer a ce genre d'enquete pcq ca doit etre rémunéré et ca peut etre fun et utile pour une fois de passer son temps devant l'ecran non'

Sinon je vois pas le probleme de faire une etude precise et serieuse, car oui tlm pouvait s'en douter mais comment quantifier' etc '
=>étude professionnelle
Dreamer
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]